Découvrez à quoi pourrait ressembler les 11 léopards avec toutes ses absences

Privée de plusieurs de ses cadres pour raison des restrictions liées aux tests Covid-19 après la trêve internationale, l’équipe nationale de la RDC et plusieurs autres nations africaines ne pourront compter que sur l’effectif en leur possession lors de deux prochaines journées des éliminatoires TotalCAN Cameroun 2021.


À la fin de ce mois de mars, la RDC va affronter le Gabon (le 25 mars précisément) à Franceville et 4 jours après elle recevra la Gambie pour boucler la 6e journée desdites éliminatoires. Pour ce faire, notre rédaction vous présente « à quoi pourrait ressembler les 11 léopards » avec toutes ses absences, justificatifs à l’appui.

1. Joël Kiassumbua : Avec trois clean sheets (3 matchs sans encaissés ndlr) à son actif durant ces éliminatoires, le portier congolais de Servette FC en Suisse, a certes un faible temps de jeu dans son club, mais reste à 98% le premier choix du staff pour jouer ces deux matchs, sauf imprévu.

2. Issama Mpeko : le doyen du Tout-puissant Mazembe est le joueur congolais ayant plus de sélections en équipe nationale. Toujours présent quand on a besoin de lui, l’arrière droit des corbeaux sera sans doute titulaire encore une fois, malgré la sélection de Djuma Shabani

3. Fabrice Nsakala: En l’absence de Masuaku (convalescent) et Ngonda, le joueur de Besiktas a été plusieurs fois titularisé cette saison dans son club et pendant les grandes affiches. Il pourrait ainsi saisir sa chance et être titulaire en équipe nationale, lui qui n’a plus joué en officiel avec la RDC depuis un moment.

4. Marcel Tisserand : Courageux Capitaine, le défenseur de Fenerbahçe a raté quelques derniers matchs avec son club, mais reste l’élément important dans la défense congolaise. Il va surement débuter

5. Chancel Mbemba : Grâce à ses prouesses cette saison et sa solidité qui ont permis à son Club, le FC Porto, de se qualifier en 1/4 des finales de la ligue des champions de l’UEFA, celui qu’on surnomme « demi-dieu » est l’espoir des congolais, il y’a aucune raison qu’il soit laissé sur le banc.

6. Yannick Bangala : Au regard de ses deux dernières prestations en équipe nationale, le défenseur du FAR de Maroc est un vrai prétendant à ce poste de milieu défensif

7. Jordan Botaka : Avec chiffres à l’appui depuis l’arrivée de Christian Nsengi-Biembe à la tête de l’équipe nationale, Botaka a été plusieurs fois titularisé et tout porte à croire qu’il sera reconduit, sauf changement.

8. Merveil Bope : Cadre au Standard de Liège depuis le début de cette saison, l’ancien joueur de Mazembe se caractérise par sa polyvalence à jouer en défense comme au milieu. Avec Bangala, il formeront un milieu coriace, sauf l’avis des entraîneurs !

9. J.Muleka ou W. Bwalya : C’est question du choix de profil par rapport au système mis en place par les entraîneurs. Sinon, Jackson Muleka part favori pour débuter surtout qu’il a déjà le peu d’expérience en équipe nationale. Quant à Walter Bwalya, attaquant d’Al Ahly d’Égypte, ce buteur a été recruté pour sa vitesse et sa puissance. Il a récemment permis à son club de marquer le 3e but de la victoire face à Vita Club en C1, en délivrant la passe décisive à son coéquipier. Mais il y’a aussi Ben Malango

10. Trésor Mputu : Ses capacités techniques pourront plaider pour lui dans un milieu avec Bangala et Bope. Il a déjà joué avec Muleka et se connaissent bien, surtout qu’il peut être utile pendant une heure de jeu

11. Francis Kazadi : capable de jouer en pointe sur les flancs gauche ou droit de l’attaque, l’ancien ailier de Vita et DCMP a la possibilité de commencer ce match, au regard de l’effectif en place

En bref, ce sera une équipe un peu amoindrie avec les absences de plusieurs cadres et éléments importants mais ce qui est important ce qu’il faut compter sur tout le monde pour arracher cette qualification.

Courage à tous nos fauves

Éliminatoires de la CAN : Mise au point sur le Groupe D !

Nous y sommes la dernière ligne foirre pour obtenir le billet pour le Cameroun. Tout est encore possible, dans cette lutte à 3 équipes pour simplement 2 places. Faisons le point sur la situation et les éventualités qui attendent notre sélection.


Un groupe totalement ouvert !

La RDC(6pts), le Gabon(7pts), la Gambie(7pts) et l’Angola(1pt) ont tous des espoirs de qualification. L’Angola mathématiquement peut encore espérer une qualification, il faudrait certe un miracle. L’équation est simple deux victoires et aucun point pris par le Gabon et la Gambie lors des deux prochaines rencontres.

Le Gabon et la Gambie sont eux par contre maîtres de leur destin. Les panthères du Gabon par exemple, en cas de victoire face au Congo se qualifierait pour la prochaine CAN. La Gambie doit gagner une de ces deux prochaines rencontres pour être qualifié. Ces deux équipes sont sur le papier en ballottage favorable. Mais ce qui vient pimenter la dernière ligne droite dans ce groupe, c’est que le Gabon et la Gambie vont toutes les deux faire face à leur principal concurrent direct à la qualification, les léopards de la RDC.

La RDC peut le faire !

Les fauves de Christian Nsengi ont également leur destin entre les mains. Interdiction de perdre l’une des deux rencontres face au Gabon et la Gambie. C’est une forme de match à élimination direct. Bien évidemment un résultat autre qu’une victoire face au Gabon et une contre performance de la Gambie contre l’Angola, offrirait une dernière chance et une finale à la RDC à domicile pour aller chercher le billet pour la CAN. Pour cela, le staff national pourra compter sur sa défense de fer qui n’a encaissé que 2 buts en 4 rencontres pour offrir à la RDC une nouvelle qualification pour le tournoi continental au Cameroun.

Freddhy Koula : «Dans ce groupe tout le monde peut se qualifier»

Freddhy Koula, journaliste gabonais, s’est exprimé sur le groupe de la RDC à travers notre média. Très élogieux envers notre sélection il a indiqué que tout était ouvert et que tout le monde peut espérer une qualification.


Freddhy Bonjour ! Tu es s’en doute l’une des meilleures personnes pour nous parler du Gabon et du groupe D des éliminatoires de la CAN. Pour commencer qui semble avoir les ressources pour obtenir la qualification ?

FREDDHY KOULA : «Bonjour ! Dans cette poule D, tout le monde semble avoir les ressources pour se qualifier. Même l’Angola n’est pas complètement out. Mais le tableau donne un gros avantage à la Gambie, qui est sur une bonne lancée, et joue l’angolais cette semaine.»


FREDDHY KOULA : «La RDC est bien revenue dans la course mais la situation liée au Corona va beaucoup handicaper l’équipe qui a besoin de gagner le 25 et le 29. Le Gabon aura toutes ses forces, ce qui devrait leur donner un bel avantage sur le terrain.»

Le défaite en Gambie à compliquer la tâche du Gabon qui doit désormais s’imposer face aux Léopards (seul équipe du groupe invaincu) le Gabon en est-il capable ?

FREDDHY KOULA : «La défaite en Gambie a fait beaucoup de mal au Gabon, surtout à cause des circonstances autour de la rencontre. Les gambiens ont été un peu sous-estimés, et ils ont su freiner l’élan de la bande à Aubameyang qui souhaitait se qualifier lors de ce 4 match. Mais l’avantage de ce qui s’est passé a Banjul est que les gabonais sont revanchards, il y a eu un gros sentiment d’injustice que les joueurs veulent réparer en se qualifiant. On aurait bien aimé ne pas avoir à jouer notre qualification face aux Léopards, car les gabonais ont beaucoup de respect pour la RDC et sa sélection. On est aussi des frères voisins.»

Le championnat Gabonais est à l’arrêt est-ce un désavantage pour le Gabon et un avantage pour la RDC ?

FREDDHY KOULA : «Le fait que le Championnat gabonais soit à l’arrêt depuis un an est forcément un avantage pour la RDC, étant donné que le vivier de footballeurs gabonais est considérablement réduit. Mais depuis plusieurs années, la sélection du Gabon est constituée de peu de joueurs locaux, et en principe lors du match du jeudi, la plupart des expatriés gabonais devrait répondre présent car l’État gabonais a affrété un avion spécial pour ses professionnels étrangers.
L’équipe gabonaise sera sans doute ajustant compétitive que lors du match aller à Kinshasa.»

Quel regard à le Gabon sur le Congo ?

FREDDHY KOULA : «Le Gabon ou les gabonais ont toujours eu de l’admiration pour la RDC, et encore plus pour son incroyable vivier de footballeurs. Sans compter les clubs locaux que beaucoup suivent de près. On aurait espéré voir toutes vos stars à Franceville, mais on va pas bouder le plaisir d’avoir un danger comme Bakambou en moins face à nous. Quoi qu’il arrive jeudi, il y aura toujours beaucoup de respect entre les deux pays et les deux sélections.»

Merci Freddhy, à jeudi !

À jeudi !

Junior Kiaku : «Y croire car nous devons participer à la CAN»

Junior Kiaku (la voix officielle de la Vodacom Ligue 1) journaliste congolais s’est livré sur les chances de qualification de notre sélection à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. En effet ce jeudi nos Léopards affrontent le Gabon avant de recevoir la Gambie lundi.


Nos Léopards sont-ils en mesure de se qualifier ?

JUNIOR KIAKU : «Le football étant une science inexacte ce qui veut dire que tout peut y arriver pour donner de l’espoir à nos léopards, mais je ne vous cache pas que je suis pessimiste quant aux chances de qualification pour la CAN à cause de trois raisons ; l’absence de certains cadres clés de l’équipe, la méforme de certains hommes forts et finalement la forme peu convaincante des joueurs locaux appelés en renforts dont en club la plus part sont en mauvaise passe.»

Malgré les nombreuses absences beaucoup d’éléments de notre championnat sont convoqués qu’est-ce que ça prouve sur le niveau du championnat ?

JUNIOR KIAKU : «Nous avons tous regardé le Chan pour palper du doigt l’état actuel des locaux! Certes certains sortent du lot, mais dans l’ensemble c’est en dessous de la moyenne d’où déjà les conséquences avec l’enchaînement de mauvais résultats en compétition africaine pour les clubs congolais. Bref le niveau du championnat local a légèrement régressé.»

Pourquoi chaque congolais se doit quand même d’y croire ?

JUNIOR KIAKU : «Y croire parce que l’espoir fait vivre! Y croire parce que nous devons participer à cette nouvelle édition de la CAN»

Masasi dans la cour des grands !

C’est une belle ascension pour Amede Masasi, qui va découvrir la sélection nationale. Appelé pour la première fois chez les Léopards A’, où il a été étincelant lors du dernier CHAN avec notamment deux buts salvateurs en deux matchs, Masasi a bénéficié d’un gain d’attention de Christian N’Sengi à son égard.

Efficace offensivement nonobstant son poste de milieu relayeur, le joueur de l’AS Vita Club peut, avec les absences que compte l’équipe au milieu et en attaque, être un des pions du coach pour venir à bout des gabonais et gambiens.

Il est déjà l’homme de main de Florent Ibenge en club, logiquement après ses prouesses au Cameroun en début de l’année. Pour confirmer un peu tout ça, il s’est de nouveau illustré en buteur, pour la première fois de la saison en Ligue des Champions de la CAF, lors de la victoire de Vita à Khartoum face à Al Merreikh (1-4). Une continuité !

Masasi face à la concurrence

Avec le retour de Mputu, la présence de Bangala, Ngoma ou même Kayembe, Christian N’Sengi possède une ligne du milieu bien garnie, bien que cela peut paraître anodin au premier abord, vu le nombre criant d’absences dans son effectif.

Cependant cela n’empêche pas de croire que l’auteur des Nzombo le soir au denier CHAN aura forcément un rôle à jouer dans ces deux rencontres. Il faut dire qu’entre une mauvaise posture de l’équipe aux éliminatoires et un effectif amputé des cadres, des onze de départ inédits et surprenants ont souvent été alignés. Un motif suffisant pour espérer voir Masasi sentir l’odeur du gazon pour la première fois dans ce domaine réservé à l’élite ? Pourquoi pas…

S’il a éclaboussé de son empreinte le parcours des Léopards au CHAN Camerounais, Amede Masasi peut, pourquoi pas, récidiver dans cette dernière ligne droite des éliminatoires de la CAN. Reste à savoir si Christian N’Sengi lui donnera sa chance.

Éliminatoires CAN Total 2021 : La RDC sans Ngonda et le Gabon sans Ndong !

Aucun joueurs évoluant en France est autorisé à rejoindre sa sélection si elle est hors de l’Union Européenne. Glody Ngonda ne rejoindra donc pas la sélection. Cette mesure s’applique également pour notre premier adversaire le Gabon qui sera privé de joueurs comme Dénis Bouanga, Ecuele Manga ou encore Didier Ndong.

En raison de la pandémie de Covid-19, la Fifa a assoupli ses règles de convocation des joueurs pour la prochaine trêve internationale, autorisant les clubs à retenir leurs footballeurs si une quarantaine est obligatoire au retour. Et partout en Europe, les prises de position des clubs se sont multipliées en faveur du blocage des internationaux amenés à voyager hors du Vieux Continent.

« Les clubs ne mettront pas à disposition des sélections les joueurs étrangers convoqués pour des matchs hors de la zone UE/EEE (Union européenne et Espace économique européen, ndlr) durant la prochaine période internationale du mois de mars », indiquent-ils dans un communiqué relayé par la Ligue de football professionnel (LFP).