Damraoui s'exprime pour la première fois sur la sélection congolaise

Transféré cette été à l’Hapoël Acre, l’actuel 12ème du championnat Israélien Dylan Damraoui est désormais titulaire en club. Il s’exprime pour la première fois sur Leopard Leader Foot. Il a été formé à Bruges et a joué au États-Unis à Portland. 8 sujets, 8 réponses.

Ton transfert à l’Hapoël

Après mon séjour à Portland, j’avais besoin de retrouver un club avec un projet et du temps de jeu et c’est ici que j’ai pu obtenir ces deux conditions.

Un œil sur Bruges (ton club formateur) et la Jupiler League ?

Honnêtement non. Je ne suis pas le foot belge tout court. Juste un coup d’oeil sur mes quelques amis qui évoluent là-bas.

Le joueur qui t’inspire..

J’adore le jeu d’Isco, sa technique, sa vitesse d’exécution et rare et je suis fan.

Suis-tu les performances de la RDC, de la Belgique et du Maroc ?

Oui oui particulièrement et celle de la Belgique et du Congo.

Un contact avec la fédération congolaise ?

Non, jamais mais on ne sait pas ce que l’avenir réserve. Pour l’instant, je suis concentré sur mes prestations personnelles et les résultats de l’équipe.

En cas de convocation serais-tu partant ?

Ce serait pour moi une fierté de représenter le pays. On a une équipe très prometteuse, si je peux contribuer au succès, cela serait avec plaisir.

Ton objectif cette saison

Faire une bonne saison en Israël avoir un temps de jeu élevé et gardé ce plaisir de jouer..

Qu’est-ce que l’on peut te souhaiter ?

Une grosse saison et une bonne santé.

Vous pouvez suivre Dylan Damraoui sur ses réseaux sociaux : @damrox7

CAN 2019, la nouvelle ambition de la RDC

L’équipe du Congo n’ira pas à la coupe du Monde 2018 ce n’est plus une surprise, concentrons-nous sur les prochaines échéances.

CAN 2019 Cameroun : La RDC a maintenant de l’expérience suite à ses récents échecs aux portes du paradis. (Éliminer à cause d’un but lors des éliminatoires de la coupe du Monde et éliminé aux portes du dernier carré lors du CAN 2017)

Pourquoi la RDC doit se concentrer sur cette compétition ?

On est beaucoup plus expérimenté et averti que lors de la CAN 2017. Le CAN 2019 sera la première avec 24 équipes. Il sera important de faire fort impression. Nous avons 1 an pour peaufiner et corriger ce qui ne va pas dans cette équipe. Il est donc important pour la RDC et ses supporteurs de garder ce dynamisme.

Conseil : avec l’absence du CHAN 2018, nous DEVONS organiser des matches amicaux (stage) lors de chaque date FIFA. La RDC a de la chance d’avoir une forte richesse et une profondeur de banc qu’il faudra savoir exploiter.

Quelle onze la RDC que pourrait aligner lors du CAN 2019 au Cameroun ?

Interview de Jordan Ikoko

Dans un entretien accordé à foot365 Jordan Ikoko fait le point sur ses débuts en sélection congolaise.

Cette saison a aussi été marquée pour vous par vos débuts internationaux avec les Léopards de RD Congo. Comment s’est passée votre intégration ?

Jordan Ikoko : Très bien. Je connaissais des joueurs, surtout Neeskens Kebano, avec qui j’ai fait ma formation. Je connaissais aussi Youssouf Mulumbu et Marcel Tisserand. Le groupe mixe binationaux et joueurs évoluant en RDC. Il y a une très bonne cohésion, tout le monde s’entend bien dans cette équipe.

Florent Ibenge est pour beaucoup dans cette harmonie. Quel genre de coach est-il avec vous ?

C’est un très bon coach, qui sait faire la part des choses, bien mélanger, nous faire travailler et mettre l’ambiance. Il a du mérite, car il entraîne aussi un club en RDC. C’est parfois dur pour lui.

Quels souvenirs gardez-vous de cette première CAN ?

Je me rappellerai toujours de ma première sélection, avec toute ma famille, mes amis et tout le peuple congolais qui me regardait. J’ai fait un bon match en plus, c’était la cerise sur le gâteau (sourire).

Votre parcours vous laisse-t-il un goût amer, avec cette élimination en quarts de finale face au Ghana ?

Oui, c’est dommage. On n’est pas tombé sur plus fort que nous, mais sur plus mature et plus expérimenté.

La perte de Yannick Bolasie affaiblit-elle l’équipe en vue de la double confrontation face à la Tunisie ?

C’est une absence qui compte, il nous manque. Mais il ne faut pas se reposer sur un joueur. On va faire avec, on a bien fait à la CAN, on a bien fait dans les matchs de qualification. Si on gagne les 2 matchs, on est pratiquement qualifiés pour le Mondial. En tout cas, il ne faut pas les perdre.

La période n’est pas idéale pour des matchs aussi décisifs…

On va bien se préparer pour, chacun dans son club respectif. La Coupe du Monde, on en rêve !

Etiez-vous déjà allé en RD Congo précédemment ?

Non, jamais. C’est un beau pays. On sent bien que les gens adorent le foot, dès qu’on marche cinq minutes dans la rue. C’était émouvant cet accueil, je suis très content d’avoir fait ce choix.

Baningime n’a pas encore fait son choix

Révélé lors des deux derniers matchs d’Everton, le milieu de terrain Beni Baningime (19 ans) n’exclut pas de jouer pour son pays natal, la RD Congo. « Mon père et moi devront en parler. Nous sommes concentrés sur le club. Je sais que je dois y penser et choisir pour quel pays je vais jouer« , a fait savoir l’intéressé à la BBC. 

Damraoui s’exprime pour la première fois sur la sélection congolaise

Transféré cette été à l’Hapoël Acre, l’actuel 12ème du championnat Israélien Dylan Damraoui est désormais titulaire en club. Il s’exprime pour la première fois sur Leopard Leader Foot. Il a été formé à Bruges et a joué au États-Unis à Portland. 8 sujets, 8 réponses. 

Ton transfert à l’Hapoël

Après mon séjour à Portland, j’avais besoin de retrouver un club avec un projet et du temps de jeu et c’est ici que j’ai pu obtenir ces deux conditions.  

Un œil sur Bruges (ton club formateur) et la Jupiler League ?

Honnêtement non. Je ne suis pas le foot belge tout court. Juste un coup d’oeil sur mes quelques amis qui évoluent là-bas. 

Le joueur qui t’inspire.. 

J’adore le jeu d’Isco, sa technique, sa vitesse d’exécution et rare et je suis fan. 
                         

Suis-tu les performances de la RDC, de la Belgique et du Maroc ?  

Oui oui particulièrement et celle de la Belgique et du Congo. 

Un contact avec la fédération congolaise ?  

Non, jamais mais on ne sait pas ce que l’avenir réserve. Pour l’instant, je suis concentré sur mes prestations personnelles et les résultats de l’équipe. 

En cas de convocation serais-tu partant ?  

Ce serait pour moi une fierté de représenter le pays. On a une équipe très prometteuse, si je peux contribuer au succès, cela serait avec plaisir. 

Ton objectif cette saison  

Faire une bonne saison en Israël avoir un temps de jeu élevé et gardé ce plaisir de jouer.. 

Qu’est-ce que l’on peut te souhaiter ?  

Une grosse saison et une bonne santé.     

Vous pouvez suivre Dylan Damraoui sur ses réseaux sociaux : @damrox7

Benteke s’exprime en exclusivité sur Leopard Leader Foot

Jonathan Benteke (22 ans) est un jeune attaquant belgo-congolais formé au Standard de Liège. L’année dernière il a rejoint son frère à Crystal Palace et à effectué un match en Premier League. Lors du mercato il a signé à l’Omonia Nicosie et s’exprime pour la première fois pour Leopard Leader Foot. 7 sujets, 7 réponses. 


Ton départ de Crystal Palace

J’étais en fin de contrat avec Crystal Palace et je n’ai pas été prolongé donc je devais trouver une nouvelle équipe. Omonia Nicosie était le club le plus intéressé donc je n’ai pas hésité. 

Ton club formateur le Standard de Liège 

C’est mon club formateur mais avant tout le club de ma ville là où je suis née. Je suis tous les résultats du Standard. Quand je suis sur Liège qu’il y a un match, je vais au stade. Les résultats sont très décevants. Un club comme Le Standard doit être dans les 3 premières places du podium chaque année. Les équipes n’ont plus peur de venir jouer à Sclessin, c’est dommage, mais après je ne sais pas ce qui se passe en interne.

Ton exemple 

Cristiano Ronaldo car c’est l’exemple parfait du footballeur par excellence. Il fait son boulot chaque semaine et cherche toujours à être le meilleur. 

Un suivi de l’équipe nationale congolaise ?

Oui, j’essaye de suivre les résultats via les réseaux sociaux ou les résultats en ligne. 

Intéressé par le projet en cas de contact ?

Si l’on me contact.. Il faudrait déjà être contacté.. Mais je n’ai jamais eu de contact avec la sélection congolaise. 

Ton objectif cette saison 

Rendre la confiance du club en Moi en faisant la meilleure saison possible.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaité ? 

Tout d’abord être en bonne santé et faire la meilleure saison possible avec ma nouvelle équipe.

Vous pouvez suivre Jonathan Benteke sur ses réseaux sociaux :@jonathanbenteke