Nill De Pauw opte pour la RDC

L’attaquant de EAG – En Avant de Guingamp a écarté l’idée d’être appelé chez les diables rouge de Belgique.

« Je pense que je vais choisir le Congo. Je suis né là-bas mais je n’y suis plus retourné depuis que j’ai quitté le pays à un an. J’ai envie de retrouver mes racines africaines !»

Interview : Christopher Oualembo

Actuellement à l’Académica Coimbra , dans le championnat portugais. Actuellement à l’Académica Coimbra, dans le championnat portugais. Christopher Oualembo nous raconte son intégration au sein de cette équipe son parcours avec la sélection de la RD Congo lors de la CAN 2015, son regard dans les championnats ou il a joué. C’est ambition avec son club et sa sélection des Léopards.

Christopher Oualembo vous avez débuté votre carrière au Club Sportif D’Achères à l’âge de 10 ans. Ensuite vous avez intégré le centre de formation du PSG ou vous êtes restez six années, ayant même remporté le championnat on U18 Pouvez –vous nous en dire plus sur la suite de votre carrière pour les personnes qui vous connaissent très peu ?

Je suis ensuite passé 4 mois par l’US Quevilly, 1 an et demi à Levante, 2 ans en l’AC Monza, 6 mois à Burgas, 2 ans au Lechia Gdansk et depuis juillet à l’Academica de Coimbra.

Vous étiez à la Can en Guinée Equatoriale avec les léopards ou notre équipe nationale a effectué un magnifique parcours en terminant 3e de la compétition, raconté nous la préparation du groupe pour finir sur le podium ?

On est resté soudé du début à la fin. Le coach a réussi à fortifier notre groupe et à en faire une équipe redoutable en peu de temps. Cela démontre aussi que la préparation et l’engagement personnel de chacun est à saluer. Nous avons tous été professionnels, je pense que personne aujourd’hui ne dira que notre résultat en Guinée Equatoriale a été volé.

Cela faisait longtemps que vous n’étiez plus en sélection. Quel a été votre réaction lors de la publication des 23 après des longues années d’absences ?

Un honneur, une fierté. Je pense que tout footballeur professionnel, compétiteur, apprécie être appelé en équipe nationale.

Vous avez vécu le gros derby entre les deux Congo (victoire 4-2), qui a été considérer comme l’un des meilleur match de la Can 2015 , racontez l’ambiance avant et après le match au sein du groupe ?

Historique. Sincèrement, je pourrais vous en parler jusqu’à demain matin, vous ne pourrez exactement ressentir ce qu’on a vécu. C’était fort.

Vous avez été transféré cet été pendant le mercato estival au club portugais de l’académica Coimbra. Comment c’est passé votre intégration au sein du club ?

Ça s’est bien passé. Je ne jouais pas au début de saison, notamment à cause d’une blessure survenue un peu au mauvais moment. Mais bon, par la suite tout est rentré en ordre Dieu merci.

Vous qui avait côtoyer le championnat bulgare, polonais, italien, espagnol actuellement le championnat portugais quel est le regard que vous porté à chacun de ces championnats ?

Beaucoup de différences. Le football change selon l’endroit où il est pratiqué. Rapide et technique au Portugal et en Espagne, physique en Pologne, tactique en Italie.. J’ai quand même une préférence pour le style espagnol. Le beau jeu, j’adore.

Quelles sont les principaux objectifs en 2eme partie de saison pour vous en club et en équipe nationale aurez vous des match amicaux avec la sélection ?

En club, il faut absolument prendre des points car on est très mal classé. La descente est interdite. En sélection, profiter de ces matchs amicaux pour encore mieux se connaitre et donc bien huiler le collectif. L’objectif est de faire mieux que la rencontre précédente.

Et pour finir quel message voulez-vous adressez au peuple congolais qui vous soutienne et pouvez vous nous parlez de vos ambitions pour l’avenir ?

Un grand merci à chaque Kongolais pour le soutien témoigné avant et durant cette compétition, ainsi que pour les hommages reçus. Léopard un jour, Léopard toujours. Continuez à nous soutenir avec ferveur, nous continuerons à vous représenter avec Force & Honneur. Soyons unis, aimons-nous. Que Dieu bénisse le Kongo

Merci pour l’interview toute la rédaction vous souhaite une bonne continuation à vous Christopher Oualembo

Interview : Christopher Oualembo

Christopher Oualembo

Actuellement à l’Académica Coimbra , dans le championnat portugais. Actuellement à l’Académica Coimbra, dans le championnat portugais. Christopher Oualembo nous raconte son intégration au sein de cette équipe son parcours avec la sélection de la RD Congo lors de la CAN 2015, son regard dans les championnats ou il a joué. C’est ambition avec son club et sa sélection des Léopards. 

Christopher Oualembo vous avez débuté votre carrière au Club Sportif D’Achères à l’âge de 10 ans. Ensuite vous avez intégré le centre de formation du PSG ou vous êtes restez six années, ayant même remporté le championnat on U18 Pouvez –vous nous en dire plus sur la suite de votre carrière pour les personnes qui vous connaissent très peu ?

Je suis ensuite passé 4 mois par l’US Quevilly, 1 an et demi à Levante, 2 ans en l’AC Monza, 6 mois à Burgas, 2 ans au Lechia Gdansk et depuis juillet à l’Academica de Coimbra.

Vous étiez à la Can en Guinée Equatoriale avec les léopards ou notre équipe nationale a effectué un magnifique parcours en terminant 3e de la compétition, raconté nous la préparation du groupe pour finir sur le podium ?

On est resté soudé du début à la fin. Le coach a réussi à fortifier notre groupe et à en faire une équipe redoutable en peu de temps. Cela démontre aussi que la préparation et l’engagement personnel de chacun est à saluer. Nous avons tous été professionnels, je pense que personne aujourd’hui ne dira que notre résultat en Guinée Equatoriale a été volé.

Cela faisait longtemps que vous n’étiez plus en sélection. Quel a été votre réaction lors de la publication des 23 après des longues années d’absences ?

Un honneur, une fierté. Je pense que tout footballeur professionnel, compétiteur, apprécie être appelé en équipe nationale.

Vous avez vécu le gros derby entre les deux Congo (victoire 4-2), qui a été considérer comme l’un des meilleur match de la Can 2015 , racontez l’ambiance avant et après le match au sein du groupe ?

Historique. Sincèrement, je pourrais vous en parler jusqu’à demain matin, vous ne pourrez exactement ressentir ce qu’on a vécu. C’était fort.

Vous avez été transféré cet été pendant le mercato estival  au club portugais de l’académica Coimbra. Comment c’est passé votre intégration au sein du club ?

Ça s’est bien passé. Je ne jouais pas au début de saison, notamment à cause d’une blessure survenue un peu au mauvais moment. Mais bon, par la suite tout est rentré en ordre Dieu merci.

Vous qui avait côtoyer le championnat bulgare, polonais, italien, espagnol actuellement le championnat portugais quel est le regard que vous porté à chacun de ces championnats ?

Beaucoup de différences. Le football change selon l’endroit où il est pratiqué. Rapide et technique au Portugal et en Espagne, physique en Pologne, tactique en Italie.. J’ai quand même une préférence pour le style espagnol. Le beau jeu, j’adore.

Quelles sont les principaux objectifs en 2eme partie de saison pour vous en club et en équipe nationale aurez vous des match amicaux avec la sélection ?

En club, il faut absolument prendre des points car on est très mal classé. La descente est interdite. En sélection, profiter de ces matchs amicaux pour encore mieux se connaitre et donc bien huiler le collectif. L’objectif est de faire mieux que la rencontre précédente.

Et pour finir quel message voulez-vous adressez au peuple congolais qui vous soutienne et pouvez vous nous parlez de vos ambitions pour l’avenir ?

Un grand merci à chaque Kongolais pour le soutien témoigné avant et durant cette compétition, ainsi que pour les hommages reçus. Léopard un jour, Léopard toujours. Continuez à nous soutenir avec ferveur, nous continuerons à vous représenter avec Force & Honneur. Soyons unis, aimons-nous. Que Dieu bénisse le Kongo

Merci pour l’interview toute la rédaction vous souhaite une bonne continuation à vous Christopher Oualembo

RDC : Kachunga ouvre la porte

Déjà apparu avec l’équipe nationale Espoirs allemande, l’attaquant d’Ingolstadt Elias Kachunga n’en oublie pas pour autant la RD Congo, pays de ses racines. Le binational l’a dit à Léopard Leader Foot. Extraits

Elias, l’été dernier, sur les réseaux sociaux, on t’a vu en vacances au Congo. Comment se sont passées tes vacances ? Et qu’as-tu pensé de l’équipe de la RDC ?

Ces vacances se sont bien déroulées car j’ai pu rencontrer toute ma famille. Et c’est toujours un plaisir de voir ses parents et de passer du temps avec eux. L’équipe de la RDC a fait de bons résultats. C’est une équipe jeune avec un haut potentiel.

Est-ce que la Fédération congolaise ou le coach t’ont contacté récemment pour connaître ta position ?

Ils m’ont contacté la saison dernière mais cette saison, pas encore.

Es-tu intéressé par un projet CAN 2017 et Coupe du monde 2018 avec l’équipe de la RDC ?

Ce sont de grands tournois et je suis bien sûr très intéressé !

RDC : Kachunga ouvre la porte

Kachunga dit « oui » aux léopards

Déjà apparu avec l’équipe nationale Espoirs allemande, l’attaquant d’Ingolstadt Elias Kachunga n’en oublie pas pour autant la RD Congo, pays de ses racines. Le binational l’a dit à Léopard Leader Foot.

Elias, l’été dernier, sur les réseaux sociaux, on t’a vu en vacances au Congo. Comment se sont passées tes vacances ? Et qu’as-tu pensé de l’équipe de la RDC ? 


Ces vacances se sont bien déroulées car j’ai pu rencontrer toute ma famille. Et c’est toujours un plaisir de voir ses parents et de passer du temps avec eux. L’équipe de la RDC a fait de bons résultats. C’est une équipe jeune avec un haut potentiel.

Est-ce que la Fédération congolaise ou le coach t’ont contacté récemment pour connaître ta position ?


Ils m’ont contacté la saison dernière mais cette saison, pas encore.

Es-tu intéressé par un projet CAN 2017 et Coupe du monde 2018 avec l’équipe de la RDC ? 


Ce sont de grands tournois et je suis bien sûr très intéressé !

Stéphane Oméonga s’exprime pour la première fois !

L’équipe de Léopard Leader Foot est allée à la rencontre de Stéphane Oméonga, le jeune médian originaire de la RDC et actif cette saison dans le groupe des Espoirs de René Peeters. Découvrez un extrait de cette interview réalisée avant le début du championnat U21 Pro League. 

« J’étais arrivé à la fin de mon contrat jeune au Standard et je voulais changer d’air, acquérir de l’expérience ailleurs! Je venais d’être diplômé de mes secondaires, du coup, j’ai pu me concentrer à 100% sur le foot. Et ça m’a permis de mûrir au niveau footballistique et même sur le plan personnel car j’ai dû emménager seul à Bruxelles. J’ai toujours vécu à Liège avec mes parents. J’étais  livré à moi-même et je pense que ça m’a beaucoup aidé à grandir! Ensuite, Anderlecht m’intéressait beaucoup, dans la perspective de jouer l’UEFA Youth League, durant laquelle j’ai pu disputer des matchs de qualité contre des équipes comme Barcelone, Arsenal, Dortmund. On a d’ailleurs été jusqu’en demi-finale ou on a été éliminé par le Shakhtar. 

Quelle est ta position actuellement au sein d’Anderlecht ?    

« Je suis actuellement dans le noyau réserve où j’ai fini la saison dernière titulaire. A l’heure actuelle, le championnat n’a pas encore commencé et nous avons changé d’entraîneur. Du coup, la concurrence est rude pour gagner sa place. Mais au vu des matchs de préparation, je pense pouvoir prétendre à une place de titulaire. J’ai commencé la saison avec les pros où j’ai eu la chance de faire des matchs de préparation avec eux. Mon objectif est d’intégrer les pros définitivement, le plus rapidement possible. J’y travaille donc et je ferai de mon mieux pour briller en équipe espoir pour pouvoir monter »

Ces objectifs sont-ils réalisables dès cette saison, selon toi ?  

« Intégrer le noyau, je pense que ce n’est pas impossible. Avec du travail et avec la foi, on peut faire de grandes choses. Maintenant, avoir du temps de jeu en D1 avec le Sporting d’Anderlecht c’est très difficile. Surtout quand on sait que je joue au poste du soulier d’or, Denis Praet, de Youri Tielemans ou de Steven Defour. Maintenant, mon contrat n’est pas long et n’exclut pas un prêt. Mon objectif reste Anderlecht mais si ça ne va pas ici, ça ira sûrement ailleurs. »

As-tu déjà pensé à l’équipe de la RDC ? As-tu déjà été contacté ?  

« Bien sûr, comme beaucoup de jeunes Belgo-congolais, j’ai déjà pensé à l’équipe de la RDC. Et de plus en plus, ces derniers temps avec le « nouveau visage » que la dernière CAN nous a donnée! Par contre, je n’ai jamais été contacté. On parle beaucoup avec Fabrice Nsakala et il m’a déjà raconté son expérience il en était très content! On en avait déjà parlé avec Chancel quand il était là, il m’a incité à jouer pour le pays.

Si demain ton téléphone sonne et que tu es appelé pour jouer avec l’équipe de la RDC quelle serait ta réaction ?  

« Je serais très content, ma famille aussi et j’aurais une motivation supplémentaire en entrant sur le terrain d’entraînement! On m’a souvent dit que jouer devant les supporters d’un club c’est grandiose mais devant les supporters d’une nation c’est magique. Ca serait un rêve de pouvoir jouer pour le pays un jour!  «