1 place pour 3 candidats !

La trêve internationale débute, deux rencontres sont au programme en ce mois de novembre : le 14 face au Gabon et le 18 face à la Gambie. Si les analystes peuvent se faire une idée sur les joueurs de champs, le suspense reste entier à un poste : le gardien de but.

Kiassumbua, le plus experimenté

Joel Kiassumbua effectue son retour en sélection nationale après avoir été écarté par Florent Ibenge. Il n’est certes pas titulaire en club mais possède de l’experience. Il a notamment participé à la CAN 2017 sur le banc. Il est le plus grand (en terme de taille) gardien parmi les sélectionnés.

Lunanga, la jeunesse qui pousse

Jackson Lunanga, titulaire avec les U23 puis titulaire avec les A’, possède une carte à jouer. Il est dans la même situation que Kiassumbua en club, à savoir deuxième gardien.

Fayulu le retour à la tanière 

Timothy Fayulu va retrouver l’équipe du Congo, pour laquelle il a évolué en U18. Malgré les avances de la Suisse, il se dit très fier et très heureux de porter les couleurs nationales. Il est dans la même situation que ses deux concurrents : 2e gardien dans son club.

Le staff technique aura quelques jours pour prendre une décision concernant les gardiens. 

21 léopards déjà à Kinshasa

La sélection de la République démocratique du Congo reçois le Gabon ce jeudi à Kinshasa au Stade des Martyrs. 21 léopards sont déjà interné. Le reste du groupe est attendu demain. Tout le monde a répondu à l’appel sous le drapeau. Le premier entrainement collectif aura lieu ce mardi 12 novembre 2019 à 10h dans la matinée et à 20h.

Joueurs déjà présents :

1.  JACKSON LUNANGA

2.  JOEL KIASSUMBUA

3.  MUKOKO AMALE

4.  JORDAN IKOKO

5.  CHRISTIAN LUYINDAMA

6.  ARTHUR MASUAKU

7.   FABRICE NSAKALA

8.  MUSTAFA AVA DONGO

9.   WILFRIED MOKE

10.  GIANNELLI  IMBULA

11.  SAMUEL MOUTOUSSAMY

12.  PAUL-JOSE MPOKU

13.  DIEUMERCI NDONGALA

14.  JORDAN BOTAKA

15.  JODY LUKOKI

16.  CHADRAC AKOLO

17.  NEESKENS KEBANO

18. CEDRIC BAKAMBU

19.  JACKSON MULEKA

20.  JONATHAN BOLINGI

21.  NELSON BALONGO

Début du rassemblement pour la rencontre face au Gabon

La RDC affronte le Gabon et la Gambie le 14 et le 18 Novembre 2019. Neeskens Kebano, Nelson Balongo, Jordan Botaka, Jonathan Bolingi et Christian Luyindama ont rejoint Kinshasa ce dimanche. Ils sont interné au Kempinky Fleuve Congo Hôtel . Sauf imprévu, les entraînements démarrent ce mardi au stade des Martyrs. Le reste du groupe est attendu demain et mardi. Le match face au Gabon débutera à 20h. Nos fauves s’envoleront le jour suivant pour Banjul (capitale de la Gambie).

Giannelli Imbula enfin la bonne ?

Absent de dernière minute à la CAN 2019 suite à un litige concernant son dossier administratif, Giannelli Imbula va pouvoir enfin évoluer sous les couleurs de son pays, la République Démocratique du Congo.

Dans le groupe lors du dernier rassemblement, Imbula n’a pas pu honorer sa première sélection suite à une blessure. De nouveau présent dans le groupe de Lecce, une fois sa blessure soignée, tout semble enfin réuni pour voir Giannelli avec le maillot des Léopards.

Éclairage sur les qualités de notre compatriote.

– Aime dribbler

– Provoque régulièrement des fautes

– Aime jouer en passes courtes

Si Samuel Moutoussamy a réussi à se mettre les supporters dans la poche suite à un bon stage, Giannelli devra faire de même pour le bien de l’Équipe nationale.

RDC – Gabon : Une rencontre à ne pas perdre

Tout à gagner et tout à perdre. 

Deux nations qui ont pour objectif de se relancer après la CAN 2019 mitigée des Léopards et la non participation des Gabonais lors du dernier exercice continental. Pour cela, Christian Nsengi et son staff ont publié une liste de 25 noms. 

Une victoire permettrait de prendre de l’avance sur un potentiel concurrent à la qualification. La compagne qualificative de la CAN 2019 doit nous servir de leçon. Privés de Gael Kakuta, (absent suite à une blessure qu’il doit soigner convenablement), nos Léopards affichent un regard très offensif sur le papier. 

À domicile nos fauves devront poursuivre l’image positive donnée lors du match face à l’Algérie le mois dernier. Rendez-vous à Kinshasa.

Le football féminin, une stratégie à revoir

La République Démocratique du Congo a la chance d’avoir une sélection féminine. Celle-ci s’est brillamment démenée lors de la campagne qualificative pour les Jeux Olympiques de 2020. Malheureusement, après avoir éliminé la Tanzanie et la Guinée équatoriale, elle s’est faite éliminer par les mondialistes camerounaises.

Doit-on attendre la prochaine campagne pour faire progresser notre football féminin ? 

La réponse est bien évidemment négative. Siégeant à la 118ème place au classement FIFA, l’équipe se doit de progresser. 

Premièrement, les analystes et les médias devraient unir leur force pour conscientiser les instances et le gouvernement a l’importance d’investir dans le football féminin. Il faudrait mettre ce sport sur un même pied d’égalité que le football masculin car rappelons qu’il s’agit du même métier ! Nos dames méritent donc un aussi bon traitement que les hommes, qu’il soit d’ordre financier (primes et prise en charge) ou sportif.

Dans nos rues, de Kinshasa en passant par Mbuji-Mayi, Lubumbashi, Goma, Butembo, Kisangani, Bukavu et bien d’autres, les jeunes rêvent d’intégrer les gros clubs du championnat et pourquoi pas un jour représenter leur pays… mais qu’en est-il des jeunes filles ? Malheureusement l’inexistence d’un championnat répandu dans tout le pays, à l’instar du football masculin, ne permet pas à nos jeunes de s’exprimer convenablement.

Les instances doivent essayer de vendre l’image du football féminin afin d’attirer des sponsors et pourquoi pas organiser un championnat ou des compétitions afin de structurer convenablement les sélections féminines des U17 à l’équipe A.

En clair, il faut :

⁃ Conscientiser les instances du football congolais afin d’organiser des tournois en RDC avec des nations africaines afin d’évoluer;

⁃ Organiser des stages à l’étranger comme chez les hommes afin de permettre à la sélection d’engranger de l’expérience, mais aussi découvrir d’autres façons de travailler.

⁃ Faire un recensement des joueuses originaires de la RDC à l’étranger afin de les convaincre d’intégrer le pays. 

Le football féminin à sa place dans notre société ! À nous de le valoriser et de faire de nos Léopards Dames une grande nation d’Afrique.