Luyindama laisse la place à son compatriote Bope

Transféré à Galatasaray le jeudi 31 janvier dernier pour un prêt avec option d’achat, le défenseur international congolais, Christian Luyindama Nekadio a permis à son compatriote Merveille Bokadi Bope de gagner la place de titulaire, grâce à son départ. 

Arrivés ensemble au standard de liège en provenance du Tout-Puissant Mazembe avec Jonathan Bolingi en 2017,  les trois congolais ont réussi leurs intégrations en championnat belge, à l’image de la performance de Luyindama récompensée par un transfert en championnat Turque.

Longtemps resté dans l’ombre pour raison des blessures, Merveille Bope a retrouvé la pelouse il y’a quelques mois lui qui, pourtant, était titulaire indiscutable dès leur arrivée en Belgique. 

Le départ de son compère, lui a permis à récupérer sa place en défense des rouches, lors du derby qui les opposait à Anderlecht, ce dimanche 03 Février 2018, Match gagné par Standard (2-1)

Rappelons que Jonathan Bolingi, l’autre congolais arrivé avec les deux autres, s’est engagé avec le Royal Antwerp où il évolue aux côtés de Dieumerci Mbokani.

Interview de Miguel Quintais : Eupen, Makelele, Congo, il nous dit tout !

Quintais.. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais il s’agit d’un jeune joueur congolais de 19 ans évoluant à Eupen en Belgique. L’ancien joueur de l’Olympique de Kinshasa où il a été coéquipier d’André Bukia, s’est exprimé à cœur ouvert. Nous sommes allés à la rencontre du jeune ailier.

«Je m’appelle Miguel Quintais je vais avoir 20 ans. Mon nom complet est Carlos Miguel Musset Quintais. Je suis né à Kinshasa. J’ai grandi, étudié et joué au foot là-bas jusqu’à mes 15 ans (Olympique de Kinshasa). Je suis ailier. J’ai 2 frères, un grand et un petit. Je suis parti du Congo pour vivre en Belgique, j’ai ensuite suivi une scolarité à Namur et à Bruxelles et au niveau du foot je me suis inscrit à l’académie de Seth Nkandu (N’seth académie) ou j’ai joué jusqu’à mon arrivé à Eupen.»

Que retiens-tu du Congo ?

«Beaucoup de choses. Le Congo c’est tous mes souvenirs d’enfance, les amis, la famille, le foot dans la rue, l’ambiance, la nourriture…»

Miguel a effectué sa première apparition en professionnel lors de la Coupe de Belgique.

«C’est la première partie d’un rêve qui se réalise j’ai travaillé vraiment dur pour y arriver et je dois continuer pour atteindre mes prochains objectifs.»

Malgré ces débuts, Miguel reste lucide. Il faudra d’abord essayer de s’installer dans le monde professionnel.

«Mon objectif est d’abord m’installer dans le monde professionnel et ensuite aller étape par étape. Les joueurs que j’apprécie ? Cristiano Ronaldo et Yannick Bolasie.

J’ai la chance également de m’entraîner sous les ordres de Claude Makelele et d’avoir eu comme partenaire Zola Matumona Roum quand j’étais chez Seth pendant quelques mois.»

«C’est impressionnant j’apprends tous les jours avec lui, on profite tous de son expérience du haut niveau. Il est très exigeant, il travaille sur tous les détails.»

Suis-tu l’évolution des léopards de la RDC ?

Je suis les résultats avec grande attention, je regarde le plus de matchs possible. Il y a des joueurs de talent dans toutes les lignes et j’espère vraiment qu’ils vont se qualifier pour la CAN 2019.

Le projet des jeunes (U23 notamment) pourrait-il t’intéresser ?

Ce serait un honneur d’être appelé en équipe nationale.

Un dernier mot pour les supporters d’Eupen (son club) et les supporters congolais ?

Tu Qu’on soit joueur ou supporter, on partage tous la même passion pour le foot et que ce soit pour Eupen ou pour le Congo. On va dans les semaines, les mois qui viennent vivre des moments importants.

Trésor Mputu est heureux de revenir !

Le sectionneur Florent Ibenge à dévoilé sa liste pour le match face au Congo. Trésor Mputu, sélectionné, s’est exprimé au micro de nos confrères de Top Congo FM. « Je remercie le sélectionneur d’avoir à nouveau fait appel à moi». 

La présence du joueur de Mazembe est très remarquée. Plusieurs années que le milieu du TP Mazembe n’était pas apparue en sélection. « Je remercie le sélectionneur d’avoir à nouveau fait appel à moi. Je suis passé par des moments très difficiles. Je suis allé jouer en Angola pendant un an et demi puis j’ai été suspendu 2 ans… Ce retour en sélection revêt un caractère vraiment spécial pour moi. Je remercie mes coéquipiers en club, le coach Florent Ibenge et l’ensemble de son staff, les dirigeants de la Fédération Congolaise de Football ainsi que tous ceux qui ont souhaité mon retour en équipe nationale ».

Liste complète : 

Gardiens

• KALAMBAY Auguy (SM SANGA BALENDE / RD Congo)

• MOSSI NGAWI Anthony (CHIASSO FC / Suisse)

• MATAMPI MVUMI Ley (EL ANSAR CLUB MEDINA / Arabie Saoudite)

Défenseurs

• BANGALA LITOMBO Yannick (AS V.CLUB / RD Congo)

• DJUMA SHABANI Wadol (AS V.CLUB / RD Congo)

• ISSAMA MPEKO Djos (TP MAZEMBE / RD Congo)

• LUYINDAMA NEKADIO Christian (STANDARD DE LIEGE/ Belgique)

• NGONDA MUZINGA Glody (AS V.CLUB / RD Congo)

• N’SAKALA Fabrice (ALANYASPOR/ Turquie)

• TISSERAND Marcel (WOLSBOURG/ Allemagne)

• UNGENDA MUSELENGE Bodrick Bobo (PRIMEIRO DO AGOSTO / Angola)

Milieux

• LEMA MABIDI Chikito (RAJA DE CASABLANCA/ Maroc)

• MBEMBA MANGULU Chancel (FC PORTO/ Portugal)

• MULUMBU YUSSUF (CELTIC DE GLASGOW/Ecosse)

• MPUTU MABI Trésor (TP MAZEMBE / RD Congo)

• MUNGANGA OMBA Nelson (AS V.CLUB / RD Congo)

• NGOMA LUAMBA Fabrice (AS V.CLUB / RD Congo)

Attaquants

• BAKAMBU Cédric (BEIJING GOUAN / Chine)

• BOLASIE YALA Yannick (ASTON VILLA/ Angleterre)

• BOLINGI MPANGI Jonathan (ANTWERP / Belgique)

• MAKUSU MUNDELE Jean-Marc ( V.CLUB / RD Congo)

• MESCHACK Elia Lina (TP MAZEMBE/ RD Congo)

• MUBELE NDOMBE Firmin (TOULOUSE/ France)

• KAKUTA Gaël (RAYO VALLECANO/ Espagne)

Portrait : Youssouf Mulumbu, un cadre exemplaire

Youssouf Mulumbu, né le 25 janvier 1987 à Bumbu, une commune de la ville de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, qui évolue au poste de milieu de terrain. Portrait.

Le rassembleur

Une des qualités principales de Youssouf c’est qu’il s’est rassemblé. Il a joué un grand rôle hors du terrain notamment en essayant de convaincre certains coéquipiers à rejoindre la sélection. Là plus grande parti des joueurs, aujourd’hui en sélection, ont été approcher par Youssouf.


Un amoureux du Congo

Il inaugure en juin 2013 sa fondation, basée à Kinshasa, qui vise des projets humanitaires pour la jeunesse congolaise, notamment basés sur l’éducation et le social. La fondation bénéficie du soutien de plusieurs personnalités, comme les footballeurs André Ayew, Alexandre Song, El Hadji Diouf et Nicolas Anelka. Le lien entre l’ancienne et la nouvelle génération Il a eu la chance de côtoyer des joueurs comme Shabani Nonda, Dieumerci Mbokani Trésor Lualua, Serge Bageta mais aussi l’opportunité d’évoluer avec la génération «Mulungé» Distel Zola, Lema, Kasusula, Kidiaba . Il a également fait partie de la génération actuelle « Fimbu » : Cédric Bakambu, N ‘sakala, Mbemba, Ikoko…


Il a plus de 36 sélections. 3 participations à la CAN à son actif. Aujourd’hui à Kilmarnock en Écosse celui qui fut capitaine jusqu’à la CAN 2017 se concentre sur son club. Le brassard de la sélection congolaise a été attribué à Gabriel Zakuani (Chancel Mbemba est vice capitaine).

Masuaku s’exprime sur la RDC

Arthur Masuaku

Le latéral gauche Congolais de West Ham, Arthur Masuaku, s’est exprimer pour la première fois à cœur ouvert sur ses objectifs mais également sur la sélection congolaise. Sa situation à la FIFA, le Boxing Day, la Coupe du Monde bref Arthur nous dit tout. 

Bonjour Arthur, merci d’avoir accepté de t’exprimer dans les colonnes de Léopard Leader Foot . Alors tout d’abord, comment te sens-tu physiquement avec l’enchaînement des matchs actuels ?

Je me sens de mieux en mieux physiquement, je suis un joueur qui a besoin d’enchaîner les matchs pour me sentir bien et pouvoir donner le meilleur de moi même. De plus avec l’arrivée du nouveau coach tout se passe très bien pour moi particulièrement et aussi pour l’ensemble de l’équipe.

Nous sommes en plein Boxing Day, comment, toi et les Hammers, préparez-vous cette période si spéciale Outre-Manche?

On prépare les matchs comme nous avons l’habitude de les préparer c’est à dire avec concentration et détermination, avec l’envie de remporter le match. Bien que ce soit une période spéciale nos envies restent les mêmes, choses importantes pour nous.
 


Comment juges-tu ton début de saison à West Ham avec notamment le changement de coach (arrivée de D.Moyes) ?


Le début de saison a été en demi teinte. J’ai commencé la saison et ensuite le coach ne m’a plus aligné dans le 11 de départ, je jouais des bouts de match. Bien que j’ai été décisif à certains matchs, il ne me donnait pas la possibilité d’enchaîner. Depuis l’arrivée du nouveau coach, je me sens différent il me fait beaucoup plus confiance. Il me donne beaucoup plus de liberté et j’essaie de le lui rendre sur le terrain.

Parles nous de ton match face à Chelsea. Est-ce que tu pourrais le considérer comme un match référence (victoire + élu homme du match) ?

Personnellement oui c’est un match référence, ça donne de la confiance surtout face à une grande équipe comme Chelsea. Après l’important c’était la victoire, on a gagné, et j’ajouterai aussi que c’est un match référence pour l’équipe car on a été solide défensivement et on a pris les 3 points.

 

Tu te vois plutôt comme latéral gauche ou un joueur polyvalent sur tout le couloir gauche ?

Je me vois plutôt comme un joueur polyvalent sur tout le couloir gauche car étant petit j’ai joué à des postes plus offensifs. Après en grandissant j’ai reculé, mais je me sens beaucoup plus offensif que défensif.

Arthur, tu as 24 ans et tu as récemment opté pour les Léopards du Congo. Pourquoi ce choix ?


Je suis né en France mais j’ai choisi les léopards car j’ai souhaité apporter ma contribution pour aider le Congo à jouer la coupe du monde. C’était une occasion d’écrire l’histoire malheureusement ça ne se fera pas pour 2018 mais il y a d’autres objectifs qu’il faudra essayer d’atteindre prochainement.

Ton dossier (Changement de nationalité sportive) est-il encore à la FIFA ? Si oui, est-ce que tu es en contact avec la FECOFA sur l’avancement de ton dossier ?

Mon dossier est encore à la FIFA et je n’ai pas de contact avec la FECOFA pour le moment je suis encore dans le flou.

Quels sont tes objectifs en sélection malgré notre absence à la Coupe du monde en Russie?

Il y a la CAN 2019 comme objectif, espérons que l’équipe y parviendra.

Y.Bolasie, C.Mbemba ou encore E.Kachunga sont des internationaux congolais qui évoluent en Premier League. Vous vous côtoyez souvent ? As-tu l’occasion d’échanger avec eux sur l’équipe nationale ?

Côtoyer non car on habite dans des villes différentes, nous sommes un peu loin. Mais dernièrement j’ai parlé avec Chancel, et on a parlé un peu de la sélection.

Certes tu es jeune mais est-ce que tu essaies de convaincre d’autres joueurs à rejoindre la RDC ?

Honnêtement non je n’essaie pas de convaincre. Chacun fait les choses comme il le sent. Si certains joueurs veulent rejoindre la sélection c’est avec grand plaisir.

As-tu un dernier mot pour les lecteurs de ton interview ?

Merci à tous mes supporteurs pour votre soutien, vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre et ça me touche

Egypte 2019, le plan d’avenir

Beni Baningime

L’équipe du Congo n’ira pas à la Coupe du Monde 2018 ce n’est plus une surprise. Il faut se concentrer sur les prochaines échéances. 

CAN 2019 U23 Égypte : La RDC n’a plus participé à la compétition depuis l’édition 2012. (Elle devait organiser l’édition de 2015 et qui a ensuite été confié au Sénégal)
 

Miser sur cette compétition afin d’être aux JO 2020

« il faudra compter sur la RDC » – Christian Nsengi

4ème des derniers jeux de la francophonie, la RDC peut compter sur des nombreux jeunes évoluant au pays, mais également sur ceux évoluant à l’extérieur du pays.

Exemple: Yann Kitala, Jason Lokilo, Christian Maghoma, Silas Wamangituka, Nelson Balongo, Beni Baningime et bien d’autres. 

Certains binationaux évoluent déjà pour des équipes nationales d’âge (hors-congo) ne pouvant donc pas intégrer la nôtre)

Rappelons que les U20 ont battu l’équipe de France U18 cet été lors des jeux de la francophonie. 

Exemple : Christopher Nkunku (Équipe de France espoirs), ne peut pas jouer en équipe d’âge de la RDC puisqu’il a déjà joué avec celle de la France. Il peut toutefois changer de nationalité sportive avec les A. 

Conseil : Réalisé des matches amicaux lors des dates FIFA afin de créer une cohésion du groupe comme les équipes espoir européennes. Les éliminatoires de la CAN U23 débutent en 2018.