Patrik Ngingi : «La RDC c’est mon équipe !»

Patriote, ambitieux mais aussi talentueux Patrik Ngingi a choisi Leopard Leader Foot pour pouvoir parler librement de son pays d’origine la RDC. Actuellement dans le club de l’AS Roma avec la catégorie des U19, Patrik est un milieu de terrain polyvalent.

Patrik Ngingi : «La RDC c’est mon équipe !»

Cédric Bakambu : « Ibenge n’était pas le seul responsable de l’échec de la CAN, nous l’étions tous »

L’attaquant congolais Cédric Bakambu (29 ans) est revenu sur le parcours de la RDC à la dernière Coupe d’Afrique des Nations, qui s’était avéré un échec aux termes des objectifs fixés par le groupe conduit par Jean-Florent Ibenge, l’ancien sélectionneur.

Au cours d’une interview accordée à nos confrères de Radio France Internationale (RFI), le buteur congolais a déchargé son ancien sélectionneur et s’est chargé lui-même, contrairement à ce que disait l’opinion sportive.

« Les choses se passent très vite dans le football. Et quand ça se passe moins bien pour le collectif, on pointe du doigt le sélectionneur (….) il n’était pas le seul responsable de notre échec, nous étions tous responsables, moi en premier ” a-t-il reconnu.

Auteur de trois buts en 4 matchs lors de cette CAN égyptienne, Bakambu a fini parmi les deuxièmes meilleurs buteurs de la compétition derrière le nigérian Odion Ighalo (5 buts).

Pour sa deuxième phase finale de la CAN avec la RDC (2017, 2019), l’attaquant de Beijing Guoan et ses coéquipiers ont été éliminés par Madagascar en 8e de finale

Stéphane Omeonga : Si on fait appel à moi pour la CAN ? Bien sûr que j’y vais !

Stéphane Omeonga, né le 27 mars 1996 à Rocourt (en Belgique) s’est exprimé à coeur ouvert sur ses ambitions mais également sur sa carrière. Le concerné ouvre clairement la porte à son pays d’origine.

Les débuts de Stéphane

Stéphane a débuté sa carrière au Standard de Liège ! Très tôt, il a signé à Anderlecht. Après toutes ces années chez les Mauves, le jeune joueur s’envole pour l’Italie, à Avellino. Après une bonne saison, il rejoint le Genoa.

À partir de là, il se fait prêter d’abord en Écosse, à Hibernian en début d’année 2019. Ensuite, il revient en Italie, un an après. Il est de nouveau prêté mais là c’est en Belgique au cercle Bruges. Pendant ce prêt, il reste très peu de temps dans son pays natal, puisqu’il est à nouveau prêté dans son ancien club en Écosse. À 24 ans, le jeune joueur a joué dans plusieurs clubs. «C’est le temps de trouver une stabilité» dit-il.

Les ambitions d’Omeonga

«Tous mes passages dans tous ces clubs étaient nécessaires». Grâce à ces passages, il a acquis de l’expérience à son jeune âge. «J’aime la Bundesliga, mon équipe préférée est Dortmund». Stéphane se voit dans de grands championnats comme l’Allemagne. Ayant joué avec les espoirs belges, il se voit jouer en équipe nationale de Belgique ou du Congo.

Et la sélection ?

Le jeune joueur a fait ses débuts sur le plan international en jeunes avec la Belgique. Après avoir disputé plusieurs matchs, Stéphane se demandait si le Congo le voulait. «Je n’ai jamais eu de contact avec la RDC». (Il a toutefois évoqué récemment l’approche de Youssouf Mulumbu)

La fédération devrait faire la démarche pour récupérer certains binationaux comme Stéphane. Pour le joueur, «La fédération peut attirer des joueurs, appeler ou envoyer un message : c’est déjà bien».

Il ajoute «Quand j’étais au Genoa, j’ai effectué une bonne saison et je me suis même dit que peut-être je méritais peut-être une présélection… mais au final non». En faisant du changement dans l’organisation ou dans d’autres choses, les binationaux peuvent accepter de venir jouer pour les Léopards. «Ces gestes simples peuvent ramener ces joueurs». Mais pour cela il faut mériter cette place rajoute-t-il.

Le nouveau staff de Christian Nsengi, très récemment le coach adjoint Christopher Oualembo a contacté le bureau d’agent du joueur de Hibernian. Confiant, si la chance est avec lui, il serait fier de porter le maillot des Léopards pour la CAN 2021, et la remporter avec son pays. «Si on fait appel à moi pour la CAN ? Bien sûr que j’y vais.».

Chris Mavinga : «La sélection me manque !»

Chris Mavinga, le défenseur congolais de 28 ans est actuellement à Toronto et s’est exprimé à cœur ouvert. Durant ce live, nous avons discuté sur sa carrière en club et internationale avec beaucoup d’anecdotes, de souvenirs et d’objectifs.

Son parcours depuis le début

Entré en formation au Paris-Saint-Germain en 2006, le natif de Meaux est passé par d’autres clubs européens comme par exemple Genk, Liverpool, Rennes ou encore le Rubin Kazan. Mavinga est revenu sur le fait de vouloir signer pour son club de cœur le PSG où à ce moment il était accompagné de Kebano et Mulumbu. À 20 ans, le jeune joueur avait faim de football et l’entraîneur du Stade Rennais l’a compris en l’alignant dans l’équipe type de la saison. “ Ma carrière était faite de circonstance ” s’exprime t’il. Après 7 passages dans des équipes différentes, Chris Mavinga s’installe en 2017 à Toronto.

Le chemin pour l’équipe nationale de la RDC !

Chris Mavinga a commencé à être sélectionné en équipe de jeunes pour la France en 2009. Mavinga a joué en U18, U19, U20 et U21 pour l’équipe de France. En 2013, il côtoya un certain Hérita Ilunga à Rennes. Chris était encore chez les espoirs français qu’Hérita avait commencé à lui parler de la sélection congolaise. Suite à cela, Mavinga avait fait son choix. “ Quand j’étais en France espoirs, j’avais déjà fait mon choix de jouer pour le Congo. Je l’avais promis à Hérita ”. La même année, Claude Leroy a contacté Chris via Ilunga pour le convoquer pour la CAN 2013. Par respect pour les joueurs qui se sont battus pour se qualifier pour cette CAN, Mavinga a laissé sa place. “ Moi je veux créer une aventure avec la RDC du début jusqu’à la fin ”. Après avoir été suspendu de toutes sélections en équipes nationales, il a honoré sa sélection en 2015.

Le souvenir d’un léopard !

“ Mon meilleur souvenir c’était ma première sélection ” contre l’Irak, à Dubaï. Après avoir été dans le groupe pour les matchs de l’Angola et disputé une partie du match contre le Centrafrique, Chris Mavinga n’a plus revu la sélection congolaise. Des promesses non réalisées par le sélectionneur, lui ont coûté la CAN 2017. Mavinga a manqué cette CAN qui s’est déroulée au Gabon. Malgré ça, le défenseur congolais retient beaucoup de bienfait de la sélection et du stade des Martyrs. “ Je soutiendrai toujours le Congo ”. Le joueur de Toronto est toujours sélectionnable pour la RDC. “ Je veux aller en sélection”. Le défenseur de Toronto n’a pas fini d’écrire son histoire avec son pays le Congo.