Aaron Wan Bissaka, l’hérititer d’Issama ?

Les récentes déclarations du coach assistant de notre sélection nationale Christopher Oualemebo, au micro de Talents d’Afrique ont fait écho chez tous les supporters des Léopards. Toujours à la recherche d’un effectif compétitif à l’aide de joueurs locaux ou binationaux, l’ajout du latéral mancunien serait une énorme plus-value.

Aaron Wan Bissaka, l’hérititer d’Issama ?

Avec Afobe et Mpoku face à l’Angola !

Le sélectionneur de la RDC, Christian Nsengi a rendu public sa liste pour la double confrontation face à l’Angola. Les joueurs sélectionnés défieront les Palancas Negras à Kinshasa et à Luanda. Cette rencontre est capitale pour la suite des éliminatoires de la CAN.

Les habitués sont là, les nouveaux aussi !

Cédric Bakambu, Gaël Kakuta, Paul-José Mpoku et Benik Afobe signent leur retour. En revanche, Nil de Pauw et Nkololo sont écartés.

Yoane Wissa qui a laissé une belle impression en amical sera de la partie pour son premier déplacement en match officiel.

Que pensez vous de la liste ?

France : Kakuta bien parti pour une grande saison ?

L’international congolais se montre très régulier statistiquement cette saison. Un des protagonistes des succès lensois depuis le début, il est devenu ce cadre dont l’entraîneur ne pourrait se passer. Souvent au cœur du jeu et parfois à la finition, Gaël Kakuta étale son efficacité ponctuée par des performances de grande classe.

Promu, le RC Lens surprend plus d’un. Les Sang et Or, en plus d’avoir fait tomber le PSG, passent clairement du statut d’outsider à celui de favoris en Ligue 1, et ce malgré la défaite sur le terrain de Lille le 18 octobre dernier. Avec un match en moins, les Artésiens comptent 13 points sur 21 possibles, occupant provisoirement la 7e place du classement. Cependant Gaël Kakuta en est pour beaucoup.

En effet, l’ancien joueur de Chelsea est impliqué sur 5 des 10 buts lensois (4 buts, 1 assist). Sur les terrains de la Ligue 1, l’international congolais se montre en vrai leader, dans toutes les phases de jeu. Ses buts et sa passe décisive ne sont pas tout ce que l’on peut retenir. Son efficacité va bien au delà de ça, Kakuta a réussi la majorité de ses dribbles tentés. C’est ainsi qu’après la défaite de Lens face à Lille, des nombreux observateurs ont dû conclure que le jeu des Lensois était trop dépendant de lui.

A l’issue de la 8e journée du championnat français, le quotidien L’Equipe a noté des joueurs, se basant sur leurs performances depuis le début de la saison. Sans surprise, le Léopard se trouve dans le top 10 de ce classement, avec une note globale de 6,29/10. Des chiffres très encourageants qui, forcément, mèneraient Kakuta à revoir ses ambitions à la hausse. À l’image de son équipe, Gaël Kakuta semble bien partir pour faire une bonne saison. Reste à savoir s’il va garder le même niveau jusqu’à la fin.

Chine : Absent en sélection, Bakambu marque avec Beijing

Après la publication de la liste de 28 Léopards qui vont affronter le Burkina Faso (9 octobre) et le Maroc (13 octobre), tous les observateurs du football congolais s’interrogent sur les potentielles raisons de la non-sélection de Cédric Bakambu. Cependant dans l’autre bout du monde, Bakagoal continue de faire des siennes.

En effet, le Beijing Guoan disputait la 12e journée de la Chinese Super League ce mardi 22 septembre. Les hommes de Bruno Fernandez se sont largement imposés (5-1) sur Qingdao Huanghai et pointent désormais à la 2e place du classement, derrière le Shanghai, leader.

Alors qu’il peut célébrer sa 10e réalisation dans le championnat chinois, l’ancien buteur de Villarreal ne devrait pas voyager pour rabat en octobre, n’étant pas convoqué par Christian N’sengi Biembe.

Angleterre : Neeskens Kebano, un exemple parfait de la persévérance !

Embarqué par la lutte pour la montée en Premier League, Fulham s’accroche à des bons résultats et peut en remercier une personne : Neeskens Kebano. Depuis le retour des compétitions après l’arrêt infligé par le Coronavirus, l’international congolais est l’un des grands protagonistes du succès des Whites, lui qui a fait face à des moments difficiles.

26 août 2016, Neeskens Kebano quitte le KRC Genk pour poser ses valises à Fulham. A Londres, tout ne sera pas rose pour l’ancien parisien : très souvent laissé sur le banc et plusieurs fois non-convoqué, il connait un énorme manque de temps de jeu et n’apparait que quelques fois comme remplaçant, à chaque fois dans les ultimes minutes du match. Un souci avec l’entraineur ? N’était-il pas à la hauteur ? Fulham n’était pas un bon choix de carrière ? Des nombreuses questions se sont posées autour de cette situation.

Mais l’international congolais n’aura tout de même pas abdiqué. En effet, 3 ans après son arrivée, il accepte de prolonger son contrat avec le club londonien, après que ce dernier ait décidé de lever son option d’achat, on est en mai 2019. Nonobstant ce nouveau deal, le natif de Montereau est très loin de voir le bout tunnel. Il n’aura presque pas foulé la pelouse de Craven Cottage, jusqu’à la fin de cette année-là. D’hier à aujourd’hui, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

La renaissance

En écho aux attentes sur lui, Kebano travaille dur pour se faire une place dans l’effectif de Scott Parker, mais une grave blessure ramène vite le calme sur ses ambitions. Il subit une opération en fin décembre 2019 et s’éloigne encore un peu plus des terrains pendant 37 jours, manquant au passage 8 matchs dont 6 en Championship, on ne peut pas imaginer pire. Ce n’est qu’à la fin du mois de février dernier que son passage de l’ombre à la lumière a semblé se dessiner, enfin. L’ancien joueur de Charleroi se remet de sa blessure puis rejoue, à la veille des confinements.

Après 4 mois sans jouer, pour une fois au même titre que tous ses coéquipiers, Neeskens Kebano enchaine petit à petit des matchs, des performances y vont avec. Actuellement, en pleine ligne droite pour la montée dans l’élite du football anglais, Kebano compte 3 buts lors de ses 2 derniers matchs, il vient de réussir à qualifier Fulham pour les play-offs. Sans doute, il est le nouvel homme providentiel des Cottagers. Qu’il eut cru ?

Belgique : Mbokani prolonge à Antwerp

Fin de suspense, l’aventure entre Dieumerci Mbokani et le Royal Antwerp FC va se poursuivre. Le club Belge l’a annoncé ce jeudi soir.

Alors qu’il exprimait ses envies de départ en marge de la cérémonie de Soulier d’ébène 2020 qu’il a remporté le 1er juin dernier, l’attaquant congolais déjoue les attentes et prolonge son bail avec Anvers d’une année.

«Anvers a toujours été mon premier choix pour un séjour prolongé. J’ai vraiment hâte de rejoindre le groupe rapidement. » A-t-il déclaré.