L’Angleterre snobe Wan Bissaka pour l’Euro !

La liste très attendue des Three Lions pour la phase finale de l’Euro au mois de Juin a enfin été dévoilée par le sélectionneur Gareth Southgate. Il s’agit en réalité d’une présélection avec un groupe élargi de 33 joueurs, qui sera réduit à 26 à la fin.

L’Angleterre snobe Wan Bissaka pour l’Euro !

Raja Casablanca : Ben Malango dans l’histoire du club

Ce n’est pas un ressenti, c’est un fait : Ben Malango est l’un des hommes clés du Raja Casablanca. Sa grosse performance dimanche soir en quart de finale retour de la Coupe de la Confédération était d’une saveur particulière : le Congolais a égalé un vieux record.

Le léopard ne marque pas sur tous les coups, certes, mais il a fait des grands rendez-vous siens. Il sait frapper fort quand son équipe en a besoin. Une mentalité qui l’amène à des performances dignes des grands noms de la légende de l’un des clubs les plus titrés du continent. Dans cette légende il y’a un nom qu’on ne pourra plus citer sans le lier à celui de Ben Malango : Mohamed Ali Diallo.

Entre 2002 et 2004, l’attaquant burkinabé réalise deux grosses saisons chez les Aigles en remportant la Coupe de la CAF, le championnat marocain et la Coupe du Trône. Au-delà de ces titres collectifs, celui qui a pris sa retraite en 2010 a fait parler son efficacité sur le plan individuel : il est auteur de 27 buts toutes compétitions confondues, ce qui a fait de lui le meilleur buteur étranger de l’histoire du club. Un record détenu par cet excellent buteur pendant dix-sept ans, avant que Malango ne l’égale dimanche soir.

30 juillet 2019, le Léopard pose ses valises à Casablanca en provenance de Lubumbashi dans un transfert libre. Un transfert libre auquel l’ancien du TP Mazembe a su donner de la valeur. Il s’inscrit très vite dans la régularité des buteurs du club et contribue à ses récents succès, dont le sacre en championnat lors de la saison 2019-2020. Ce dimanche soir, au moment de marquer ses 16ème et 17ème buts de la saison en claquant un doublé face à Orlando Pirates, l’attaquant de 27 ans a inscrit par la même occasion son 27ème but depuis son arrivée au Maroc. Il devient donc le meilleur buteur étranger de l’histoire du club, au même titre que le burkinabé Mohamed Ali Diallo.

ÉDITO : Bakambu et ces rumeurs éphémères !

Dans l’autre bout du monde brille un Léopard engagé. A des milliers des kilomètres de là, des grands clubs seraient en train de vouloir se l’arracher. Depuis son départ de Villarreal pour Beijing Gouan, Cédric Bakambu fait l’objet de plusieurs rumeurs le renvoyant en Europe.

Il n’y a jamais eu rien de concret, ou presque. Si « Bakagoal » émerveille le public chinois, nombreux sont ses fans qui croient dur comme fer le revoir dans l’un des grands championnats européens.

Son passage à Villarreal nous aura laissé sur notre faim, le congolais a réussi à se distinguer, même dans des grands rendez-vous comme contre le FC Barcelone et le Real Madrid. En pleine ascension dans le championnat espagnol, l’ancien butteur de Bursaspor avait pourtant choisi de plier bagages pour… la Chine.

Cependant son emprunt dans le vieux continent aura marqué des grandes écuries. Lors de chaque mercato, le nom de l’avant-centre congolais se trouve une place dans les journaux, espagnols pour la plupart. Que des rumeurs, encore et encore… Bienvenido a España !!!

Les yeux doux de Valence

Avril 2020, à l’horizon d’une fin de saison exceptionnelle en Europe, marquée par des réformes extraordinaires des programmes, à cause du coronavirus. Pas de précision sur les périodes des mercatos, Valence peine à garder certains de ses cadres, puis drague Bakambu.

Le tabloïd ibérique La Razon fait tomber la nouvelle, et toute la presse du pays s’enflamma. Ces informations disaient que le congolais était une priorité pour le club, désirant renforcer son secteur offensif. Ok, on attend… on attend, puis on oublie. Après deux à trois jours, la rumeur s’envole, tout revient à la normale, Bakambu continue de se mettre la Chine dans la poche.

Il aurait pu signer au Barça

Barcelone, l’épisode le plus dégoûtant ! Deux ans après avoir quitté la Liga, un retour était très imminent de manière spectaculaire. Les dirigeants du club Blaugrana étaient pourtant tombés d’accord avec ceux du Beijing Goan, avant que, malheureusement, ils ne fassent marche arrière en faisant capoter le transfert dans les dernières heures, on est en janvier 2020.

Alors qu’il était sur le point de rallier l’Espagne pour signer son contrat, les dirigeants barcelonais lui font savoir qu’ils ne veulent plus de lui. Retour en Chine, reprise des entraînements avec le Beijing, puis enchaînement des buts. Efficace !

Au tour de la Maison Blanche

Le quotidien pro-Madrid Marca, un média réputé de fiable et de confiant, vient faire rêver les fans de Bakambu. Dans l’une des ses Unes de fin novembre, le journal mentionne le nom du buteur, informant que ce dernier serait sur la liste des joueurs ciblés par Zinedine Zidane en vue du mercato hivernal.

Malheureusement s’en suivront des nouvelles de cette nature sans, cette fois-ci, parler du joueur dans les colonnes du journal, lorsqu’il faut répertorier les pistes madrilènes en attaque. Néanmoins, on peut se permettre d’attendre, encore.

Et maintenant, l’Atlético

Peut-on se permettre d’y croire ? Et si cette fois c’était la bonne ? Et si Bakambu marquait des buts sur des passes de Joâo Felix et combinait finalement avec Luis Suarez ? Et si les mêmes causes du passé ne produisaient pas des mêmes effets ? On croise les doigts…

C’est la dernière nouvelle en date. Enfin, je veux dire, la dernière rumeur. El Chiringuito TV, média sportif espagnol, en remet une couche. A en croire leurs informations, pour palier le départ de Diego Costa prévu en janvier, les Colchoneros seraient intéressés par le profil de Cédric Bakambu. Comme un air du déjà vu, n’est-ce pas ?

En attendant un éventuel retour en Europe, Cédric Bakambu continue d’entrer dans l’histoire du championnat chinois.