Raja Casablanca : Ben Malango, toujours aussi fort !

Cette saison, le Raja Casablanca ne peut se passer de Ben Malango, tant dans sa lutte pour le titre en championnat, que du côté des interclubs de la CAF. Le léopard, toujours aussi affamé devant sa proie, le but, ne retient plus ses griffes. Dans la soirée de ce mercredi 16 juin, encore, l’homme providentiel des Aigles a inscrit un doublé.

Le générique du film de la réussite casablancaise cette année ne peut que mettre l’attaquant congolais en tête d’affiche. Le placer en tête d’affiche, autant qu’il a devancé la vedette marocaine Ayoub El Kaabi (Wydad) dans le classement des buteurs en Botola Pro, au calme.

Alors que le Wydad Casablanca, actuel leader de ce championnat très serré cette saison, a fait un faux pas devant Renaissance Zemamra (0-0), le Raja s’est de nouveau appuyé sur Malango pour continuer de croire au titre. Opposés à Itthiad Tanger, les coéquipiers de Frabrice Ngoma, l’autre brillant léopard du club, se sont logiquement imposés (0-3), avec notamment un doublé de Big Ben (16’ et 55’). Imperturbable, insatiable, inévitable, indéboulonnable, efficace, et donc redoutable, l’ancien corbeau a placé la barre très haut.

Avec ce doublé, ses 12ème et 13ème buts en championnat, l’attaquant de 27 ans occupe désormais seul la tête du classement des buteurs. Par ailleurs, sachez que l’unique buteur congolais du dernier match amicale de la sélection (RDC 1-1 Mali), qui est le meilleur buteur étranger de Raja, compte désormais 31 réalisations toutes compétitions confondues depuis son arrivée chez les Verts.

Everton et Bolasie consomment le divorce

Les Toffees n’iront pas plus loin avec Yannick Bolasie. Sous contrat avec le club anglais, l’international congolais est cité parmi les joueurs qui vont bientôt plier bagages.

Deux buts et une succession des prêts en Angleterre, en Belgique et au Portugal, c’est à ça que se résume l’aventure de « Yala » à Everton. Pourtant, tambour battant, le léopard débarquait chez les voisins de Liverpool FC après un passage remarquable à Crystal Palace, traduit par un enchaînement des performances individuelles liées plus aux dribbles réussis, qu’aux buts (13 en 144 matchs).

Alors que l’ancien d’Anderlecht retrouve peu à peu sa forme en Championship avec Middlesbrough (3 buts en 15 matchs), Everton a annoncé, vendredi 4 juin dans la soirée, que certains joueurs dont les contrats expirent à la fin du mois quitteront le club. Parmi eux, Yannick Bolasie.

Cette nouvelle, faisant du léopard un joueur libre qui devrait s’engager avec le club de son choix, ne l’a pas laissé insensible «Merci Everton Football Club. Des hauts et des bas dans mon voyage en montagnes russes mais le sourire reste pour toujours… ce fut un honneur de jouer pour ce club de football et d’avoir l’opportunité d’être soutenu par des fans incroyables. » a-t-il écrit dans les réseaux.

Raja Casablanca : Ben Malango dans l’histoire du club

Ce n’est pas un ressenti, c’est un fait : Ben Malango est l’un des hommes clés du Raja Casablanca. Sa grosse performance dimanche soir en quart de finale retour de la Coupe de la Confédération était d’une saveur particulière : le Congolais a égalé un vieux record.

Le léopard ne marque pas sur tous les coups, certes, mais il a fait des grands rendez-vous siens. Il sait frapper fort quand son équipe en a besoin. Une mentalité qui l’amène à des performances dignes des grands noms de la légende de l’un des clubs les plus titrés du continent. Dans cette légende il y’a un nom qu’on ne pourra plus citer sans le lier à celui de Ben Malango : Mohamed Ali Diallo.

Entre 2002 et 2004, l’attaquant burkinabé réalise deux grosses saisons chez les Aigles en remportant la Coupe de la CAF, le championnat marocain et la Coupe du Trône. Au-delà de ces titres collectifs, celui qui a pris sa retraite en 2010 a fait parler son efficacité sur le plan individuel : il est auteur de 27 buts toutes compétitions confondues, ce qui a fait de lui le meilleur buteur étranger de l’histoire du club. Un record détenu par cet excellent buteur pendant dix-sept ans, avant que Malango ne l’égale dimanche soir.

30 juillet 2019, le Léopard pose ses valises à Casablanca en provenance de Lubumbashi dans un transfert libre. Un transfert libre auquel l’ancien du TP Mazembe a su donner de la valeur. Il s’inscrit très vite dans la régularité des buteurs du club et contribue à ses récents succès, dont le sacre en championnat lors de la saison 2019-2020. Ce dimanche soir, au moment de marquer ses 16ème et 17ème buts de la saison en claquant un doublé face à Orlando Pirates, l’attaquant de 27 ans a inscrit par la même occasion son 27ème but depuis son arrivée au Maroc. Il devient donc le meilleur buteur étranger de l’histoire du club, au même titre que le burkinabé Mohamed Ali Diallo.