C1 : Mazembe fait le boulot

Efficaces, les Corbeaux ont survolé leur double confrontation face aux gabonais de Bouenguidi Sports en seizième de finale de la Ligue des Champions de la CAF.

Ils ne les ont pas largement dominé, ces matchs, certes, mais les Lushois ont su concrétiser leurs occasions les plus franches, tout en jouant la sécurité derrière. Habitués de la compétition, les congolais partent favoris sur papier avant le coup d’envoi ce mercredi 6 janvier, quand bien même ils ont remporté la phase aller… petite pression sur les épaules.

Sur la pelouse du stade TP Mazembe de Kamalondo, les pronostics ne seront pas déjoués. En effet, dominateurs dans le jeu, s’emparant de la possession du ballon, les hommes de Pamphile Mihayo n’auront pas tardé à trouver la faille, par l’entremise de Thomas Ulimwengu qui, d’une tête, trompe le portier gabonais (14’).

Le break, une question des minutes. Dans les dernières minutes de la première période, les Corbeaux creusent l’écart grâce à Tandi Mwape qui, lui aussi, se sert de sa tête pour envoyer le cuir au fond (42’).

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Trésor Mputu se relâchent, à un quart d’heure du coup de sifflet final. Au moment de s’apprêter à vivre une fin de match plutôt calme, les visiteurs appuient sur l’accélérateur et réduisent le score par Boussougou (78’).

Comme lors du match aller, cette partie se solde sur une victoire 2-1 des congolais. Bis repetita, le TP Mazembe accède à la phase de groupes.

C2 : Direction les barrages pour DCMP

Le Daring Club Motema Pembe a décroché son ticket pour les barrages de la Coupe de la Confédération de la CAF. Ce mardi 5 janvier sur la pelouse du stade des Martys, les Immaculés ont disposé de Bravos Do Maquis (2-1).

Les hommes d’Isaac Ngata s’étaient entrouverts la porte des barrages dès le match aller, qu’ils avaient bien négocié en déplacement (0-1) sur la terre angolaise.

Les Vert et Blanc de la capitale ont dû cravacher pour la gagner, ce seizième de finale retour. En effet, alors qu’ils menaient par 2-0 grâce aux buts de Dark Kabangu (56’) et Kaniki Pumba (84’), le Daring concède un penalty à deux minutes du temps réglementaire, qui permet aux visiteurs de réduire le score grâce à une transformation de Fabricios Mafuta.

Un soupçon de suspense dans les airs du stade des Martyrs, le temps d’en finir avec le temps additionnel, avant que l’arbitre ne siffle la fin du match… les Daringmen l’emportent.

CAF C1 : Vita arrache un nul, Mazembe rassure

Les seizièmes de finale aller de la Ligue des Champions de la CAF se sont jouées ces mardi 22 et mercredi 23 décembre. Engagés dans cette compétition, l’AS Vita Club et le TP Mazembe peuvent être satisfaits de leurs résultats, pour l’entame.

Si les Moscovites de la capitale ont réussi à ramener un précieux nul de Swaziland (2-2) où il affrontaient le Buffaloes FC mardi, les Corbeaux de Lubumbashi ont quant à eux, battu la formation gabonaise de Bouenguidi Sports (1-2) ce mercredi.

Dans un match très engagé où ils étaient menés jusqu’aux ultimes minutes, les hommes de Florent Ibenge ont dû compter sur Fiston Mayele (88’) et Ricky Tulenge (90+1’) pour revenir au score.

Du côté de Libreville, les Corbeaux, eux aussi menés au score, peuvent dire merci à Thomas Ulimwengu, auteur d’un doublé (28’ 64’), qui leur offre ce succès en déplacement.

Suivant le calendrier de la compétition, les représentants congolais attendront les 5 et 6 janvier pour jouer les matchs retour et essayer de valider leurs billets pour le prochain tour.

Des améliorations au Stade des Martyrs de Kinshasa ?

Le Stade des Martyrs accueillera la rencontre qui se jouera entre la RD Congo et l’Angola le 14 novembre 2020 à 20H !

Le gouvernement congolais dit avoir pris des dispositions pour que l’éclairage soit présent lors du match. Grâce au certificat d’enregistrement, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi et son gouvernement ont décidé que les deux stades, celui des Martyrs et celui de Tata Raphaël seront utilisés pour cet événement. Ces réhabilitations et constructions interviennent pour la réception des Jeux de la Francophonie qui se tiendront en août 2022. Tout sera organisé pour qu’après ces Jeux, le ministre des Sports puisse utiliser ces infrastructures sur la durée.

Du coté des congolais, les dirigeants attendent les directives de la CAF concernant les mesures sanitaires. La dérogation congolaise acceptera quelques personnalités : la presse, les animateurs mais encore le chef de l’Etat.

Les stades devraient s’améliorer

Le Stade des Martyrs est en train d’être réhabilité. Très prochainement, les vestiaires seront changés. Puisque la LinaFoot joue actuellement au Martyrs, les travaux sont un peu freinés. Les dirigeants veulent terminer les travaux au Stade Tata Raphaël pour amener les équipes à jouer là-bas afin de finaliser les travaux au Stade des Martyrs. L’entrepreneur Deo Kasongo affirme finir les travaux fin 2020. Le gouvernement a décidé d’acheter de la pelouse synthétique, des sièges ainsi que des toilettes. Après le match face à l’Angola, les travaux s’accéléreront pour le stade de 80 000 places. Les experts de la CAF et la FIFA se déplaceront à Kinshasa pour poser la pelouse synthétique et commencer à mettre en place les sièges.

CAF : Junior Kabananga dans l’histoire !

Dans les annales de la Coupe d’Afrique des Nations, la République Démocratique du Congo a des empruntes. En plus du légendaire Ndaye Mulamba (9 buts à la CAN 1974), on peut retrouver le nom de Junior Kabananga Kalonji. Quasiment disparu des radars depuis un bon moment, l’avant-centre congolais n’est tout de même pas oublié par la Confédération Africaine de Football.

En effet, dans cette pénible période de confinements où toutes les compétitions de football sont en berne, des médias sportifs se contentent de voyager dans le temps pour faire revivre aux internautes les exploits du passé.

Parmi les performances individuelles dans l’histoire des différentes CAN, les prouesses de l’attaquant de Qatar Sports Club sont mises en avant. Sélectionné à la dernière minute par Florent Ibenge pour suppléer Hervé Kage blessé juste avant la CAN 2017, l’ancien joueur d’Anderlecht terminait meilleur buteur de la compétition, la CAF n’est visiblement pas prête d’oublier ça.

Avec 3 réalisations dans une CAN Gabonaise moins prolifiques (66 buts au total en 32 matchs),le Léopard devançait des nombreuses stars n’ayant marqué que 2 buts chacune, notamment Pierre-Emerick Aubameyang, Mohamed Salah, André Ayew, ou encore Riyad Mahrez.

Mazembe : Pamphile Mihayo viré

Pamphile Mihayo Kazembe n’est plus l’entraîneur principal du Tout Puissant Mazembe. Il vient d’être déchu de ses fonctions suite à l’élimination du club par le Raja Athlétic de Casablanca en quart de finale de la Ligue des Champions de la Confédération Africaine de Football (C1).

C’est désormais le Français Dragan Cvetković qui prend la tête du staff technique des Corbeaux.

Dans un communiqué publié ce samedi 7 mars 2020, Moïse Katumbi, président du club, a annoncé que P. Mihayo se rendra en Europe en compagnie de Charles Musonda pour leur perfectionnement, après les avoir remercié pour le travail qu’ils ont accompli pour le TP Mazembe.

« En attendant son départ en Europe, Pamphile Mihayo assistera Dragan Cvetković qui, dès ce jour, devient l’entraîneur titulaire du TP Mazembe », lit-on dans ce communiqué.

Ce samedi face au Raja de Casablanca à domicile, le TP Mazembe n’a pas pu renverser la tendance, même s’il a enregistré une victoire d’un but à zéro. Au match aller, les corbeaux avaient perdu par deux à zéro.

Il est important de rappeler que P. Mihayo fut un ancien joueur et capitaine du TP. Mazembe.

Après avoir raccroché les crampons, il a, d’abord, été nommé comme entraîneur-adjoint où il a gagné une Ligue des champions en 2015 et une Coupe de la Confédération Africaine (C2) et une Super Coupe, une année plus tard.

En 2017, il devient l’entraîneur titulaire des Corbeaux. La même saison, il réalisera une prouesse en remportant pour une deuxième fois la Coupe de Confédération Africaine (C2).