Aaron Wan Bissaka, l’hérititer d’Issama ?

Les récentes déclarations du coach assistant de notre sélection nationale Christopher Oualemebo, au micro de Talents d’Afrique ont fait écho chez tous les supporters des Léopards. Toujours à la recherche d’un effectif compétitif à l’aide de joueurs locaux ou binationaux, l’ajout du latéral mancunien serait une énorme plus-value.

Aaron Wan Bissaka, l’hérititer d’Issama ?

Bolasie : »Tellement heureux d’être de retour ! »

Contacté par nos soins, l’ailier d’Everton qui a rejoint le groupe à la surprise générale a choisit de livrer ces premières impressions avec Leopard Leader Foot!

De retour pour aider son pays d’origine envers lequel il a énormément d’affection, le « TGV congolais » souhaite aider comme il le pourra le Congo lors de cette double confrontation. Bolasie qui évolue dans l’une des leilleurs équipes de Premier League en Anglette, pourra également apporter son expérience au groupe. Avant de nous livrer une interview plus longue après la trêve, il s’est déja exprimé de la sorte concernant son retour  » Je suis très heureux d’être de retour sous ces couleurs« 

Yannick n’oublie pas également les supportes et le staff en rajoutant :«Je suis également très reconnaissant envers tous les supportes, le coach et les joueurs. Ma priorité est que la RDC gagne, peut importe comment je peux y contribuer, je le ferais !»

Un message d’amour patriotique qui en dit long sur l’envie et la détermination de notre fauve d’aider la sélcetion à renouer avec le succès et avancer vers la CAN.

Des léopards qui ont du mental !

Cette première fenêtre internationale depuis plusieurs mois suite à la crise sanitaire pour notre sélection, s’est soldée par une défaite et un nul. Mais au-delà du contexte et du résultat, il y a une analyse plus prononcée à réaliser.

Un contexte qui prévoyait le pire …

Après une défaite pour le moins décevante face au Burkina Faso, avec une équipe totalement inédite, nos Léopards se devaient de réagir face à une solide équipe du Maroc qui se présentait face à eux. Avec un groupe comportant plusieurs nouveaux joueurs et une lourde défaite quelques jours plus tôt, nombreux sont ceux qui ne donnaient pas cher de notre équipe nationale.

Le coach Nsengi et son staff avaient fort à faire pour remobiliser les troupes. Avec beaucoup de critiques sur le dos, dû au manque de résultats et la défaite face aux Burkinabés, le contexte était compliqué. De plus comme on peut l’imaginer, l’environnement particulier du rassemblement avec tous les protocoles et mesures sanitaires, qui ont accompagné notre sélection. À cela, il est sans doute possible d’ajouter quelques péripéties dont seul notre fédération a le secret…

Difficile donc de préparer une rencontre importante, qui cette fois-ci était télévisée, dans les meilleurs conditions. Comme pour beaucoup, le pire était à craindre.

Une réaction d’orgueil qui fait du bien

https://www.instagram.com/p/CGSpZSkJAAZ/?igshid=q7sa7h8qxvlp

Avec un onze au coup d’envoi, plus équilibré que lors du premier match amical et une défense inchangée, les hommes de Nsengi abordent la rencontre par le bon bout. Les présences sur le terrain de Moutoussamy, Botaka et Kazadi se font remarquées. Peu de place au doute, des joueurs qui attaquent le ballon et mouillent le maillot. Certes, il y a encore des lacunes dans le jeu avec une équipe inédite, mais le schéma de jeu et la tactique du coach sont lisibles. Une équipe qui montre une première réaction de par les intentions. Malheureusement, en face, le Maroc n’est pas venu pour faire de la figuration, et déploie son football. Également avec un nouveau onze de départ par le coach Vahid, ses joueurs ouvrent le score juste avant la mi-temps. Tout amoureux du football sait, qu’il s’agit du pire moment pour encaisser un but pour une équipe.

Comment allaient réagir nos Léopards ? Après 45 minutes plutôt sérieuses, un fait de jeu pareil juste avant la pause aurait pu anéantir le moral des troupes et promettre une seconde mi-temps catastrophique.

Aux retours des vestiaires, un changement avec l’entrée de Kebano. La RDC affiche un trio offensif Kebano, Wissa et Botaka. Nous ne savons pas l’échange que les joueurs et le staff ont eu à la mi-temps, mais il a été des plus primordiaux. Nos Léopards sur le terrain ne déméritent pas et loin de là. Ils sont même plus conquérants à l’image d’un Samuel Moutoussamy guerrier sur le terrain. Cette réaction d’orgueil sera ensuite récompensée par l’égalisation à l’heure de jeu de Wissa sur une passe de Botaka. Un joli cadeau pour l’un des nouveaux dans la liste du rassemblement. Très en forme en ce début de saison, il confirme en sélection et montre clairement qu’il prétend à s’installer sur la durée.

La fin de rencontre sera équilibrée et malgré quelques frayeurs, notre équipe a montré une force de caractère qui lui a permis de tenir tête au Maroc. Ce n’est pas la première fois que sous l’ère du nouveau staff, nos joueurs réagissent avec caractère. Face à l’Algérie et la Côte d’Ivoire, ils l’avaient démontrés. Cependant, ceci reste encore perfectible face à des équipes de plus faible calibre (Gambie…). Cette dernière répétition avant la double confrontation cruciale face à l’Angola dans un mois aura permis à certains joueurs de se révéler et de consolider le mental d’un groupe qui en aura besoin pour aller chercher une qualification à la prochaine CAN.

Des nouveaux profils, pour bousculer la hiérarchie ?

Une chose est sûre, il est difficile de reprocher au staff technique de la sélection A des Léopards actuellement en place, de ne pas puiser dans le vivier des nombreux binationaux évoluant en Europe. Dernière preuve en date, la liste élargie pour le stage au Maroc avec plusieurs nouveaux profils. Ces éléments pourront-ils faire notre bonheur sur du long terme ?

Des absents à remplacer …

La raison de la présence d’autant de nouveaux profils, s’explique tout simplement par la longue liste des joueurs forfaits. Les causes de ces absences sont diverses et variées. Dans un premier temps, la situation sanitaire que nous vivons ne facilite rien et demande beaucoup de précautions de la part des joueurs, du staff ainsi que des clubs. Le meilleur exemple est la star de l’équipe nationale, Cédric Bakambu, qui est confronté à des règles très strictes en Chine concernant les mesures prises face à l’épidémie. De plus, certains joueurs sont actuellement sans club à la suite de ce mercato estival et donc en manque de temps de jeu (Imbula, Moke …). A la différence de l’ancien management de l’équipe qui incluait certains joueurs sans temps de jeu, le coach N’sengi a fait appel à des joueurs avec un minimum de minutes dans les jambes, exception faite aux trois gardiens. Malheureusement, de bons éléments en font les frais. Par exemple, Ava Dongo ou bien Nelson Balongo ne font pas partie du voyage. Le staff a dû composer également avec des joueurs en situation délicate au sein de leurs clubs (Bolasie, Akolo), pour ajouter à cette longue liste, les joueurs blessés ou en période de convalescence (Bolingi, Ngonda ou encore M’poku…).

Tous ces facteurs réunis excluent une bonne partie de nos Léopards généralement habitués à venir défendre nos couleurs. Uniquement en prenant les joueurs cités plus haut, au moins 10 d’entre eux étaient présents dans la dernière liste pour un match officiel (sauf Ava Dongo, réf. double confrontation Gambie/Gabon). Un 11ème joueur, en la personne de Jackson Muleka, ne peut répondre à l’appel pour des raisons administratives, suite à son récent transfert en Belgique. Ce triste bilan, combiné à l’envie de voir du sang frais à l’oeuvre lors de matchs amicaux, expliquent parfaitement la direction suivie par le sélectionneur et son staff.

« En raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, je suis malheureusement dans l’incapacité de voyage en dehors de la Chine« 

C.Bakambu sur sa page facebook

Des renforts qui peuvent s’imposer

Après avoir analysé la cascade de forfaits, le staff était dans l’obligation de ratisser large pour cette fenêtre internationale, la première depuis novembre 2019. C’est bien le cas car de nouveaux noms et d’anciennes connaissances sont bien présents.

Après une longue période d’absence, Jordan Nkololo fait son retour en sélection. Le joueur évoluant en Lettonie, aura à cœur de faire bonne impression. Pendant le confinement lors d’un live sur notre plateforme, il déclarait clairement sa volonté de retrouver le maillot de la RDC. Dans les « surprises », les deux attaquants congolais évoluant au Maroc (Malango et Kazadi) qui seront d’une certaine manière à domicile, auront sans doute du temps de jeu au vu des absences au poste d’avant-centre. Au niveau de la défense, la nouveauté vient de Corse, Gédeon Kalulu. Le frère d’Aldo et Pierre évolue en Ligue 2 française, il était régulièrement dans nos équipes types du week-end, la saison dernière. Le latéral droit a aussi une belle carte à jouer. Avec un Mpeko qui ne sera pas éternel, il est nécessaire de préparer la relève sur ce poste. Mukoko Amale est présent, mais de la concurrence ne serait pas de trop, au vu de l’importance des latéraux dans le football moderne et dans les systèmes du coach.

Sur le plan offensif, Nil de Pauw (30ans) qui a déjà vu son nom sur des pré-sélections, aura enfin l’opportunité de jouer sous nos couleurs en match. Le joueur d’Antwerp est un profil unique en sélection. Kabamba (27ans) de Kilmarnock aurait pu également montrer toutes ses qualités de buteur, lui qui est performant depuis le début de la saison en Ecosse (4 buts en 9 apparitions). Malheureusement pour des raisons liées à la COVID-19, il ne pourra honorer son premier appel. Mais le nom de cette liste qui aura fait le buzz est sans aucun doute celui de Yoane Wissa (24ans). Le joueur de Lorient est sur un nuage depuis la saison dernière, il a également fait partie régulièrement de l’équipe type du week-end, la saison précédente. Après une saison en L2 à 15 buts, une montée, une prolongation et un début de saison en fanfare (3 buts en 6 matchs), le voilà dorénavant en sélection. Sa polyvalence et sa vitesse pourront faire des merveilles, lorsque l’on imagine des associations avec nos autres talents offensifs. Autre nouvel élément qui pourrait bien combler un de nos besoins, c’est Omenuke Mfulu (26ans). Celui qui nous a accordé un live exclusif dimanche 4 octobre juste avant son départ pour le Maroc va découvrir la sélection A. Il a, dans sa jeunesse, été un membre important de nos équipes jeunes. Aujourd’hui, le milieu joue en Liga et vient remplacer un secteur de jeu assez vide… Nous disposons de plusieurs relayeurs, mais les milieux défensifs de métier se font plus rares, une des raisons pour laquelle Chancel M’bemba dépanne à ce poste.

« L’objectif est de rester et m’imposer au sein de la sélection »

O.Mfulu lors de son live avec Leopard Leader avant de rejoindre la sélection

Il faut donc mettre en valeur, le travail du sélectionneur qui aura su rafraîchir l’équipe, et permettre à des nouveaux binationaux de rejoindre nos rangs. On notera qu’il n’y a pas de soucis administratifs à déplorer, pour le moment, car il s’agit de simplement matchs amicaux mais de belles oppositions en perspective, pour se tester à nouveau. Sans doute que les supporters attendaient des noms plus « prestigieux ». Mais, selon nos informations, la plupart des joueurs d’origine congolaise encore éligible pour porter les couleurs de la RDC ont été approchés. La balle est dorénavant dans leur camp … Ce stage sert à préparer au mieux la double confrontation très importante contre le voisin angolais au mois de Novembre.

Officiel : Francy Kazadi n’a pas la Covid-19 (vidéo) !

De nombreuses rumeurs ces derniers jours ont circulé sur les réseaux concernant l’état de santé de notre congolais. Léopard Leader Foot est parti à la source de l’information pour faire un point sur la santé du joueur évoluant au Maroc.

La crise sanitaire continue de faire des victimes aux quatre coins du monde, et le monde du football n’y échappe pas. Certains joueurs ou membre de staff technique, contractent le virus du covid-19. Ces derniers jours une rumeur lancée par des sites maghrébins, laissait entendre que plusieurs joueurs de Wydad étaient touchés dont Francy Kazadi.

« Santé eza kitoko, naza vraiment en forme »

Avant de vous informer d’une telle information, nous avons contacté le joueur ainsi que son entourage. Dans un premier temps le frère de Francy, Nesty Kazadi Apala, a démenti cette fausse rumeur, concernant une éventuelle contamination au Covid. Par la suite, l’attaquant de Wydad a tenu à clore le sujet en s’exprimant via notre plateforme par vidéo pour mettre fin au débat et rassurer les fans.

Plus de peur, que de mal pour notre international congolais qui espère revenir plus fort qu’avant la trêve due au coronavirus. Pour rappel, il est actuellement à 9 buts en 15 matches toutes compétitions confondues.