Madagascar – RDC : coup d’arrêt ! (Le résumé)

Le stade Mahamasina d’Antananarivo a accueilli l’opposition entre le Madagascar et la République Démocratique du Congo, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, ce dimanche 10 octobre. Les Léopards ont raté le coche.

On prend les mêmes et on recommence, mais avec une retouche à gauche : pour cette décisive manche retour, Hector Cúper n’a fait qu’un seul changement dans son 11 de départ qui s’est imposé (2-0) jeudi dernier à Kinshasa. Censés aborder cette rencontre avec sérénité, les Léopards sont cueillis à froid par des Barea agressifs. Le chrono commence à peine son comptage, et le marquoir l’imite déjà. Sur une descente sur le côté gauche de la défense congolaise, Njiva se retrouve seul au point de penalty et bat Kiassumbua, le portier congolais ne peut que constater les dégâts (1-0, 2’). Première attaque, première occasion, premier but.

Mbemba, puis le flou…

« Un malheur ne vient jamais seul », une citation qui s’est faite une petite place dans cette partie. Comme si ce but matinal ne suffisait pas, la RDC va perdre un de ses pions importants, après une faute que les arbitres donnent l’impression de n’avoir pas vue, la réalisation non plus : pas de replay.

Il s’agit de Chancel Mbemba, victime d’une grosse semelle de la part d’un malgache qui ne sera aucunement sanctionné par l’arbitre… étonnant ! Le solide défenseur de Porto quitte ses coéquipiers, cédant sa place à Nathan Fasika (19’).

Après un long débat entre arbitres, joueurs et les deux staffs techniques, le jeu va reprendre. Les esprits se calment et les congolais appuient sur l’accélérateur, se procurant de nombreuses occasions, qu’ils ne concluront pas, malheureusement. Au moment de rejoindre les vestiaires, les locaux mènent au score (1-0).

Les Léopards commencent la seconde période affichant la même envie avec laquelle ils ont fini la première. Cependant devant les cages du portier malgache, les poulains de Cúper ont du mal à se débarrasser d’une dose de maladresse qui les hante depuis le coup d’envoi, à l’image de Cédric Bakambu, qui intercepte un ballon entre deux défenseurs malgaches, engage un sprint, mais pêche dans la finition (53’).

Les minutes suivantes ne seront pas une partie de plaisir pour les Congolais, loin de là. Épuisé et touché, Dieumerci Mbokani est obligé de céder sa place à Ben Malango, son brassard à Cédric Bakambu (58’). Les Barea continuent de jouer défensif et constituent un bloc bas, que les Léopards tentent de déboulonner, en vain. Un double changement de Cúper arrive, Muleka et Ngoma remplacent Akolo et Moutoussamy (77’), mais la chance est loin de sourire aux Congolais. La belle prestation congolaise méritait forcément une victoire au bout, mais le destin en a décidé autrement. Après la défaite du Bénin face à la Tanzanie, les Congolais avaient l’occasion de prendre la première place du groupe J, mais ils ne l’ont pas saisie. Défaite (1-0), puis, des regrets.


Emery Kabongo

Journaliste