RDC – Madagascar : des Léopards efficaces ! (le résumé)

Victoire (2-0) des Léopards sur les Barea ce jeudi après-midi, dans le match décisif comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. La RDC se relance dans cette campagne.

Un 11 de départ inédit, mais rien de surprenant comparé aux attentes. Héctor Cúper mise sur les hommes en forme du moment. La paire Mbokani-Bakambu sur la pointe de l’attaque, un milieu à quatre avec Bastian et Kayembe au centre, Moutoussamy et Akolo se partagent les ailes : mesdames et monsieurs, bienvenue dans le 4-4-2 classique !

On se tutoie d’entrée de jeu

On joue à peine les premières minutes, et ça va déjà dans tous les sens. Sans complexe, les Malgaches font le jeu et mettent Kiassumbua à contribution, le portier congolais est obligé de se détendre sur une frappe soudaine (6’). Premier alerte, les Léopards sont avertis. Les hommes de Cúper ne sont pas spectateurs du beau jeu proposé par les visiteurs. En effet, leur réaction ne va pas se faire attendre : sur un caviar de Moutoussamy, Mbemba se retrouve seul au second poteau, mais sa tête ne trouve pas le cadre.

Dans ce match ouvert, les 22 acteurs ne cachent pas leur envie de trouver la faille. Alors que les Barea, tant bien que mal, tentent de monopoliser le ballon, les Léopards se projettent vers l’attaque en misant sur les côtés. Kiassumbua reste vigilant derrière sur les assauts malgaches, Mbokani et Bakambu siègent dans la surface adverse. Ça va à 100km/h dans les deux camps, au même titre que ça pêche dans la finition des deux côtés.

Akolo, mine de rien !

On ne le voyait pas venir, celui là… Néanmoins, au vu des efforts offensifs fournis par la bande à Mbemba au fil des minutes, il est plus que mérité ce but. Après une première occasion franche où la passe en retrait de Bakambu ne trouvait personne dans la surface, alors que le goal leader de Beijing Guoan aurait pu conclure seul cette action, un ballon anodin débloque la situation.

Akolo va en slalom et s’appuie sur Mbokani qui, subtilement, fait une remise au numéro 7 des Léopards, qui enroule son ballon et bat le portier malgache (1-0, 35’). Combinaison d’école de foot, plat du pied parfait, précision chirurgicale. Au moment de rejoindre les vestiaires, les congolais renouent avec Fimbu et retrouvent, grand, le sourire.

La seconde période ne sera pas une rose sans épine pour les congolais. La mission semble simple : conserver le score. Mais plus facile à dire qu’à faire, les visiteurs ne facilitent pas la tâche aux locaux. Cúper procède à ses premiers changements, Ngonda, Malango et Kayamba montent sur la pelouse. Côté malgache, l’entraîneur ne croise pas non plus des bras.

A l’image de la première mi-temps, les premières occasions de la seconde période sont malgaches, mais les plus franches sont congolaises. Sur un corner bien exécuté par Moutoussamy, Mbemba frappe en toute puissance et trouve le poteau.

Les Léopards se font peur derrière, mais font la loi devant. A pratiquement vingt minutes de la fin, l’excellent Kayembe est accroché dans la surface adverse, après une belle combinaison avec Malango, penalty pour la RDC. Capitaine du jour, Mbokani se présente et transforme son penalty, les Léopards s’assurent un succès (2-0, 72’). Plus aucun but ne sera marqué malgré les autres changements des deux côtés, Cúper empoche sa première victoire sur la banc congolais, une première également pour les Léopards depuis… 2019 !


Emery Kabongo

Journaliste