Mondial 2022 : Edo Kayembe, pourquoi pas maintenant ?

A chacune de ses maigres sélections avec les Léopards, Edo Kayembe ne s’est contenté que des miettes : à deux reprises, le natif de Kananga n’a jamais su à quoi ressemble de jouer l’intégralité d’un match en équipe nationale. En forme étincelante du côté de KAS Eupen, il fait logiquement partie du groupe de Cúper qui va défier le Madagascar. Et si on donnait sa chance à cette pépite dont visiblement profil manque à la RDC ?

La polyvalence du Léopard de 23 ans au milieu de terrain, son gabarit dominant avec notamment ses 1m83, sa vision du jeu ou encore sa vitesse d’exécution des gestes décisifs; font de lui le tour de contrôle des phases du jeu de KAS Eupen cette saison en Jupiler Pro League, où, avec sa bande, le congolais fait forte impression. Les statistiques n’en disent pas le contraire : après dix journées du championnat, Les Pandans occupent la place de leader, avec une victoire face au géant Genk à la clé.

Surprenant est ce club dans cet exercice 2021-2022, mais les hommes de Stefan Krämer doivent également, sans aucun doute, leur succès au savoir faire de l’ancien de Shark XI de Kinshasa, Edo Kayembe. Déjà trois buts à son actif, et ce, étant titulaire indiscutable et répondant présent dans les grands rendez-vous de l’élite Belge. Des performances que sa sélection manque depuis bien longtemps, mais qu’elle pourrait retrouver en alignant l’infatigable Edo.

La concurrence, un frein pour Kayembe ?

Certes la sélection congolaise semble loin de voir le bout du tunnel, mais l’on ne peut pas lui enlever le talent qui plane sur son ossature. A tous les postes, ou presque, Hector Cúper possède plusieurs choix, et pas de moindre.

Si en attaque la présence de tous ses poulains, ponctuée par un retour écrasant de Mbokani, devient de plus en plus un casse tête pour le technicien argentin, au milieu de terrain, la situation n’est pas si loin d’être identique : avec des hommes en forme comme Samuel Moutoussamy ou encore Fabrice Ngoma, pour ne citer que ceux-là, Edo Kayembe devra déployer ses ailes, alors bien haut, pour s’imposer dans ce secteur. Une chose est sûre, l’ancien milieu d’Anderlecht a tout pour y arriver. La balle est dorénavant dans le camp de Cúper, qui devra décider si Edo continuera dans le placard, ou enfin, il verra son nom dans le 11 de départ !


Emery Kabongo

Journaliste