Pourquoi la Turquie est si attractive ?

De nombreux congolais s’envolent vers ce pays, mais pourquoi ? Pourquoi la Turquie accueille beaucoup d’étrangers dans son championnat ? La SüperLig, est-ce un championnat intéressant ?

La SüperLig est le championnat professionnel turc de football créé en 1959. Très peu de club ont su remporter le championnat comme le Besiktas, Galatasaray, Fenerbahce, Trabzonspor, Bursaspor et récemment Istanbul Basaksehir depuis sa création. Dans le domaine du football, la Turquie avait un certain quota de joueurs étrangers à ne pas dépasser. À partir de la saison 2010-2011, la Fédération de Turquie a autorisé la signature de 10 joueurs étrangers par équipe. Les équipes avaient le droit de mettre 8 joueurs sur la feuille de match dont 6 sur le terrain. À partir de 2015, la limitation a été supprimée.

Le championnat turc a bien changé. Réputé pour être un championnat qui accueille des pré-retraités, la SüperLig a progressé. Sur le plan financier, les clubs turcs peuvent se permettre d’offrir des salaires qui conviennent souvent aux joueurs. Le championnat a été vendu au groupe Digiturk, qui est la propriété de l’opérateur Qatari, BeIn Sports. Cela permet aux clubs, ainsi qu’aux joueurs d’être vus dans le monde entier. Sur le plan footballistique, le championnat turc peut se distinguer des autres championnats comme celui du Portugal ou de Belgique dans son jeu physique, tactiquement. Leurs fans apportent un amour fou pour leurs nouvelles recrues et les joueurs se sentent bien accueillis.

Citons quelques joueurs Congolais qui ont découvert ce championnat : Marcel Tisserand (Fenerbahce) qui est titulaire dans un grand club Turc tout comme le défenseur Christian Luyindama (Galatasaray) ainsi que le latéral gauche tout fraîchement champion de Turquie avec Besiktas, Fabrice Nsakala.

D’autres découvrent actuellement ce championnat comme Paul-José Mpoku (Konyaspor), Yannick Bolasie (Rizespor), Britt Assombalonga (Adana Demirspor) et Walter Bwalya (Yeni Malatyaspor). Ce championnat possède 8 joueurs congolais. C’est peut-être un moyen de taper dans l’oeil de grandes écuries comme dans le championnat anglais, espagnol ou encore italien.

De nombreux internationaux ont déjà foulé le sol turc. Dans cette décennie, Cédric Bakambu est le premier à avoir déposé ses bagages en Turquie. En 2014, il s’est engagé avec le Bursaspor. Wilfried Moke également a joué en Turquie pour Konyaspor. Jérémie Bokila a connu 4 clubs en Turquie (Eskisehirspor, Akhisar, Hatayspor et Ankara). Dieumerci Ndongala a connu une triste saison avec Kasimpasa, pareil pour Jonathan Boling avec MKE Ankaragücü ainsi que Jody Lukoki avec Yeni Malatyaspor. Benik Afobe a également foulé les pelouses turqes.

Ce championnat est un plus pour les joueurs qui y jouent car c’est l’opportunité pour certains de se faire découvrir dans le monde entier.


skiizz

Membre de la Team LLF