RDC – Tanzanie / Bénin- RDC : Les notes de chaque Léopard

Deux matchs nuls (1-1, 1-1) pour l’équipe nationale de la RDC face  respectivement à la Tanzanie et au Bénin, lors la première et la deuxième journée des éliminatoires Mondial Qatar 2022, n’ont pas fait l’affaire des hommes d’Hector Cúper.

Comme d’habitude, notre rédaction vous propose ainsi les notes de chaque Léopard sur 10 pendant cette trève internationale.

1.Joël Kiassumbua (4,5) : Sauveur au premier match à Lubumbashi où il a été autoritaire face à la Tanzanie jusqu’à faire éviter le pire à la RDC, Joël a par contre très mal géré son 2e match. Le but égalisateur de Jordan Adeoti (Bénin) était évitable s’il avait fait une bonne lecture du ballon.

2. Mukoko Amale (3,5) : Ça joue de manière très désordonné, il n’a pas été calme, sinon il aurait pu jouer tranquille et faire des bons centres pour les attaquants.

3. Glody Ngonda (3) : À Lubumbashi il a essayé de montrer quelque chose, mais au Bénin il était quasi transparent jusqu’à se blesser et être remplacé par Luzolo (⅗) : qui n’a pas fait un mauvais match du tout.

4. Marcel Tisserand (4) : Pourtant autoritaire de nature, le capitaine ne l’a pas vraiment été lors de ce deux matchs, les buts sont arrivés dans des moments cruciaux et importants du match alors qu’il devrait rappeler ses hommes à s’aligner.

5. Christian Luyindama (3) : Il ne rassure toujours pas, à chaque fois il a le ballon il fait peur, des relances à vide plusieurs fois et son marquage est très approximatif.

6. Chancel Mbemba (5) : Il a essayé de faire son boulot, mais dans ce rôle, il a perdu ses repères, car il avait tendance à laisser la responsabilité de marquage aux défenseurs centraux pourtant il sait bien le faire… Il aurait été bon s’il avait joué en vraie sentinelle.

7. Chadrac Akolo (5) : Les buts ratés à Lubumbashi et sa difficulté à ne pas défendre, il les a gommé au Bénin, très efficace et disponible Chadrac a fait un bon match en déplacement.

8. Samuel Moutoussamy (3,5) : Plusieurs fois en difficulté de ressortir le ballon proprement, des interceptions ratées, des fautes commises, des passes mal ajustées, il n’avait pas été le Moutoussamy de tout le jour.

9. Cédric Bakambu (7,5) : C’est l’homme de ces éliminatoires côté RDC, toujours disponible et influent en attaque de la RDC. Il a délivré 2 passes décisives et a failli de près donner la victoire à Lubumbashi. Dommage qu’il soit sorti sur blessure au Bénin.

10. Dieumerci Mbokani (7) : Un retour justifié et aussi la maturité s’est montrée… Toujours au bon endroit et au bon moment, le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale a encore prouvé qu’il pouvait faire quelque chose malgré le poids de l’âge.

11. Yannick Bolasie (3) : Méconnaissable, le puissant ailier d’antan n’est plus le même aujourd’hui. Malgré sa volonté d’aider son équipe, Yannick a perdu beaucoup de ses qualités.

12. Britt Assombalanga (4) : À Lubumbashi il a apporté de la vitesse après son entrée, mais au Bénin il n’a pas touché beaucoup de balles

Pour Ngoma, Kayamba, Kebano, Bolingi et Malango c’est difficile de les noter après qu’ils aient fait des entrées tardives!

Hector Cúper a déjà l’idée de l’équipe, du chantier à bâtir qui est devant lui après ces deux matchs, et devrait utiliser les méthodes rapides pour gagner au mois d’octobre prochain contre Madagascar en aller-retour, question de se relancer dans cette campagne.

Bonne chance à nos fauves


gedeluiz