Kebano, le déclic qui a manqué aux Léopards ?

Resté en Angleterre pour des formalités liées à son départ, Neeskens Kebano a atterri à Cotonou depuis vendredi et est à la disposition d’Hector Cúper pour le match décisif de ce lundi. Le Léopard de 29 ans qui offrait la victoire à la RDC face à l’Angola lors des éliminatoires de la CAN, dans un contexte identique à l’actuel, est-il le profil qui a manqué à l’équipe jeudi dernier à Lubumbashi ?

En panne de connexion entre son milieu de terrain et son attaque, l’équipe congolaise alignée face à la Tanzanie au stade TP Mazembe bégayait dans son jeu. Nous étions devant un orchestre dont on ne pouvait pas identifier le chef : le véritable numéro 10 omniprésent au milieu n’y était pas. Si l’artiste pétri de talent qui nous a longtemps émerveillé par son génie dans ce style portait le 8, Trésor Mputu, ne peut être avec les siens à Cotonou, celui dont les prouesses individuelles laissent croire qu’il peut être le déclencheur de la révolte des Léopards a foulé la pelouse du stade de l’Amitié Général Mathieu Kerekou de la capitale béninoise ce dimanche 5 septembre, en guise de la reconnaissance du terrain.

Neeskens Kebano et Cédric Bakambu ce dimanche au Bénin

La relance, dix mois après

Le 17 novembre 2020, les Léopards vont en mission commando à Luanda, amputés de confiance, mais avec beaucoup de motivation. Pendant que des calculettes tournent en amont en vue de dénicher les chances qu’ont les coéquipiers de Neeskens Kebano de s’en sortir dans les éliminatoires de la prochaine CAN, ce dernier, contre toute attente, sort une frappe limpide à la 36e minute de jeu, qui permet aux Congolais de s’imposer sur les Angolais sur leur pelouse (0-1). C’était alors le dernier match du milieu de terrain de Fulham en sélection, avant de le revoir peut-être ce lundi face aux Écureuils du Bénin.

Dix mois après, en plus de chercher à se relancer pour s’installer un peu plus dans la durée en sélection, tout comme il le fait en club (il a prolongé son contrat avec Fulham le mois passé), l’ancien Titi du PSG est surtout attendu comme la pièce manquante du puzzle de Cúper. Reste à savoir si le technicien argentin verra en lui une des clés pour venir à bout des tombeurs des Malgaches.

Par ailleurs, les retrouvailles entre Kebano et la sélection n’est pas le seul changement qu’on note dans l’effectif des Léopards à ce jour. En effet, Chris Mavinga et Vital Nsimba qui étaient retenus à Kinshasa pour renouveler leurs passeports ont rejoint leurs clubs.


Emery Kabongo

Journaliste