Tribune extérieure : Révélations Incroyables sur la FECOFA (scandale)

A peine investi intérimaire de la Fédération congolaise de football amateur, le sulfureux Président Donatien Tshimanga se lance déjà dans les pratiques honteuses et condamnables.

En effet , c’est dans le but de s’assurer des soutiens forts, afin de se voir confirmer à la tête de l’institution, que Donatien Tshimanga est tombé dans le piège des magouilles, trafic d’influence et autres tricheries qui ternissent de plus belle le paysage footbalistique congolais.

De source vérifiée , et faisant foi à un enregistrement, Donatien TSHIMANGA se confiera auprès de l’un de ses collaborateurs, arguant qu’il a le soutient de la famille présidentielle pour manipuler le match de la finale de la coupe du Congo au profit de la formation de MbujiMai.

Selon ses dires , cela entrerait dans le cadre des plaisirs à apporter à la population du Kasaï en cette période de difficultés profondes dans la province Presidentielle.

Pour en avoir l’assurance ,il aura été visité en ses bureaux par l’un des frères du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi , afin, dit-il aussi , si la mission était accomplie , de s’assurer du soutient présidentiel pour sa confirmation à la tête de la Fecofa.

Des enregistrements audios, témoignent d’ors et déjà , que le-dit président aurait instruit les arbitre du match de finale de la coupe du Congo opposant SM Sanga Balende de Mbujimai et le Daring Club Motema Pembe de Kinshasa, afin que ceux ci favorisent et assurent la victoire de l’équipe représentante du Kasai.

Ainsi fait , un arbitrage décrié par tous les professionnels du sport roi, à terni ce rendez vous sportif. En effet , alors que DCMP dominait sur tous les plans la formation de MbujiMai , voilà que les arbitres annulent deux buts valables du Dcmp en première mi-temps et semblent être frappés de cécité (aveuglement) lorsqu’une faute absurde sur Wiliam Likuta,survient dans le rectangle et appelle un pénalty évident contre SM Sanga Balende.

Un enregistrement du témoignage de l’un des arbitres du jour, dans lequel celui-ci reconnaîtrait avoir reçu des instructions claires du Président Par intérim de la Fecofa ,Donatien Tshimanga, de ne faire passer en aucun cas le DCMP , semble déjà circuler et être transmis aux institutions internationales du football.

Suite à des échauffourées et violences provoquées par l’incapacité de l’organisation à contenir les suporters des deux formations en dehors du stade , (ici encore une enquête sur les responsabilités de cet envahissement des tribunes sous l’œil satisfait et complice de la police est en cours) la rencontre aura subit une interruption historique de plus de 2 h , avant de se voir relancées pour les 20 minutes restantes.

C’est à la 82 Eme minute, lors d’un coup de coin savamment botté par le jeune Tomanzoto Borel, que Dezy Mpemba enverra le cuir au fond du filet sans que les arbitres ne puissent encore une foi poser leur salle besogne. Car l’œil attentif et juste du jeune ministre des sports présent, aurait certainement sanctionné sévèrement une telle absurdité.

Sa salle mission déjouée par les athlètes du DCMP, voilà que le même Donatien Tshimanga promets à nouveau aux Sang et Or , de leur trouver la victoire dans les bureaux. En créant en complicité avec certains journalistes acquis à sa cause , une mascarade faisant mensongèrement état d’affiliations non conformes de deux joueurs du DCMP.

La bêtise de cette action voulant plaire au frère du chef de l’état et à sa base électorale de Mbujimai, est que si ces joueurs auraient été validés pour jouer la coupe du Congo , c’est par lui même l’organisateur Fecofa et le premier à en être sanctionné serait lui même le Président Donatien T.

Le Sujet Libanais à la tête de la formation de MbujiMai, assisté de l’un des frères du chef de l’état , seraient ils tombés dans les pièges de la corruption et du trafic d’influence ?

Tout porte à croire que Constant Omari a laissé derrière lui une administration gangrenée et profondément corrompue. La FECOFA devrait elle être complètement revue dans ses animateurs et ses textes ?

Se pensant peut être plus malin que la vérité, voilà Donatien Tshimanga rattrapé par des audios et témoignages l’incriminants directement …….affaire à suivre avec beaucoup d’attention.

Singé Mbabula


gedeluiz