Mali – RDC (1-1) : Les notes du match sur 10

Nos Léopards ont réussi à arracher l’égalisation en fin du match (86′), grâce à Ben Malango, alors qu’ils avaient été menés dès l’entame du match (4′) suite à une erreur de concentration. Ainsi, comme d’habitude, notre rédaction vous présente la note de chaque léopard.

1. Kiassumbua (6,5) : C’est l’homme du match côté congolais, il a réussi plusieurs arrêts décisifs qui auraient pu être fatales pour nous, si les maliens étaient parvenus à inscrire un deuxième but. Sa seule difficulté c’est l’anticipation des actions et aussi crier en permanence sur ses défenseurs.

2. Gedeon Kalulu (4) : Il a été en difficulté pour couvrir sa zone et ne parvenait pas à utiliser son couloir dans toute sa longueur, alors que les maliens jouaient repliés dans l’axe, il avait la possibilité de proposer mieux mais il a joué avec beaucoup de crainte. La seule fois où il a utilisé son couloir, il a obtenu un coup-franc.

3. Fabrice Nsakala (4,5) : Comme toute l’équipe, le latéral de Beskitas a été aussi en difficulté, souvent moins concentré et ses interventions ont beaucoup fait peur. Comme Kalulu, lui non plus n’a pas utilisé le couloir en longueur.

4. Marcel Tisserand (5) : Le capitaine n’a pas été mauvais du tout. Plutôt serein et tranquille, mais a plusieurs fois joué en retrait au lieu de relancer le jeu, ce qui nous a coûté le temps d’égaliser.

5. Inonga Henock (5) : Comme son compère, ils ont passé le temps à jouer en deux au lieu d’alimenter le milieu et l’attaque. mais dans les interventions il a été correcte.

6. Pelly Mpanzu (3) : Très en difficulté, il n’a pas su jouer son rôle, moyen balle au pied, très physique avec beaucoup d’excès d’engagement, il n’a pas prouvé, raison de son remplacement à la pause sûrement.

7. Jonathan Bolingi (3,5) : Il a commencé sur le côté et il était catastrophique. Offensivement avec ballon, il n’arrivait pas à faire quelque chose, défensivement il était un joueur de moins. Passé en pointe, il n’a fait que courir subissant ainsi le jeu comme toute l’équipe, face à une très belle équipe malienne.

8. Michée Mika (5) : Bon en récupération mais très moyen en relance. ses passes toujours à l’adversaire et des mauvais choix quand il a le ballon, il n’a fait que jouer derrière avec les défenseurs alors qu’on était mené.

9. Walter Bwalya : (2,5) : Incapable de peser sur la défense adverse, incapable de contrôler un ballon, incapable de jouer simple avec ses coéquipier, bref il s’était complètement perdu en 15 minutes du match seulement. Il a été remplacé vite à la pause.

10. Paul -José Mpoku (4) : Alors qu’il avait stabilisé le jeu lors du dernier match contre la Tunisie, cette fois-ci Polo était en très grande difficulté, ne parvenant pas à sortir le jeu. Aussi en difficulté parce que les attaquants devant avaient un sérieux problème de conserver le ballon. Il a été remplacé à la pause.

11. Glody Lilepo (3.5) : Il a essayé de tirer la seule frappe congolaise en première mi-temps, très discret, il n’a fait que courir lui aussi.

12. Fabrice Ngoma (5,5) : Son entrée et son replacement derrière comme deuxième milieu défensif a permis à l’équipe de récupérer et essayer de reconstruire. Sa taille a été importante, physiquement il a été au point.

13. Samuel Moutoussamy (3,5) : Malgré passeur décisif il a été presque le flop de la deuxième période, des contrôles ratés, de mauvais choix et le manque de créativité surtout qu’il a été placé en 10.

14. Chadrac Akolo (5) : il a essayé d’apporter quelque chose, un peu de profondeur et de vitesse, grâce à son travail individuel sur le côté droit, la RDC a obtenu son premier corner du match après sa frappe. La deuxième cadrée pour la RDC (72′)

15. Mukoko Amale (5) : Il a réussi à apporter aussi de la vitesse et l’animation sur son côté. Son dynamisme a été important et ses interventions défensives aussi.

16. Joël Kayamba (3) : Toujours absent dans sa zone, aucune attitude d’ailier, il a touché quelques ballons alors qu’il pouvait apporter de la vitesse comme Akolo.

17. Ben Malango (6) : Et oui, comme un vrai attaquant, il était là au bon moment et au bon endroit, tel un renard de surface il a déposé sa tête et a permis au pays d’arracher ce nul. Il a juste confirmé sa belle saison qu’il fait à Raja Casablanca.

Dans l’ensemble, l’équipe a terriblement peinée, aucun mouvement, aucune animation, en difficulté pour construire un jeu, incapable d’aligner 7 bonnes passes, c’était moche à voir, pas de solution pendant une bonne partie de jeu, alors qu’on devrait réagir parce qu’on était mené.

Le point positif ce que le sélectionneur a utilisé une bonne partie de l’effectif et a tout vu, maintenant il faut que nos joueurs travaillent leur physique, et réclament leur vrai poste pour ne pas toujours bricoler.

Courage à nos soldats, stage presque terminé, place maintenant au prochain rassemblement au mois de septembre prochain et jouer la Tanzanie chez nous à domicile.


gedeluiz