Constant Omari a échangé avec le Ministre des Sports : «Nous avons évoqué le cas du sélectionneur»

Constant Omari a échangé avec le ministre des sports sur plusieurs sujets notamment les infrastructures, le nouveau sélectionneur de la RDC et l’affaire Guelor Kanga.

«Le ministre voulait savoir quel était la santé de toutes les disciplines sportives et particulièrement le football. Dans ce cas, nous avons fait un tour d’horizon complet de toute la problématique de notre football ainsi que les différentes observations sur le plan technique, administratif et stratégique.»

«Je peux vous dire que le ministre a été parfaitement éclairé du mode de fonctionnement de la fédération, sur ses ressources et surtout sur la problématique des infrastructures, qui est la problématique la plus importante aujourd’hui. Notre pays se trouve en situation de blocage, la capitale ne peut plus recevoir des matches internationaux. Nous sommes obligés d’aller jouer à Lubumbashi dans un stade privé. Cela signifie que ça doit interpeller les autorités au plus haut niveau. C’est pour cela que nous avons longuement débattu sur la question des infrastructures à travers le pays (…).»

Dossier « Courbis »

«Nous avons évoqué le cas du sélectionneur, nous lui avions verbalement expliqué les conditions que nous avons reçues de celui que nous avons pointé (Rolland Courbis). Nous allons continuer à les peaufiner et à examiner ses conditions et je crois que la primeur de la réponse lui sera réservée.»

Dossier Guelor Kanga

«Il faut connaître la déontologie des dossiers à la CAF, tant que ce dossier ne connaît pas de dénouement je pense qu’il faut s’abstenir de faire des commentaires.. il ne faudrait pas faire nourrir aux gens de l’espoir ou de désespoir. Les éléments ont été envoyés, suffisamment fouillés et nous attendons le verdict qui initialement devait être rendu Lundi. Malheureusement, les éléments que nous avons rendus en sus étaient tellement important que la CAF a préféré prendre son temps pour examiner ce dossier. À l’heure d’aujourd’hui nous ne pouvons pas faire de commentaire là-dessus.»


leopardleader

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.