CHAN : Ushindi porte les Léopards (le résumé)

Amputée de quelques joueurs testés positifs au Coronavirus, notamment le capitaine Issama Mpeko, la RDC lance sa compétition avec un 11 de départ inédit, avec des titularisations forcément imprévues.

« Oui, un match très particulier… » répondait Florent Ibenge en direct de Canal+ à la veille du coup d’envoi. Eh oui, il sera bien spécial, car au moment de lancer la partie, un nouvel enjeu s’ajoute sur la liste de nombreux autres : la Libye et le Niger ont fait jeu égal (0-0) dans le premier match de ce groupe B, le vainqueur du derby du fleuve prendra la première place du groupe. Adrénaline !

Cinq minutes d’observation, puis quelques unes un peu plus folles. Les deux équipes engagent, les attaquants se créent des occasions, ça va dans tous les sens. Le match s’annonce donc ouvert, puis vient une petite frayeur côté Léopards : Matampi reste au sol après un contact avec un Diable Rouge. Le capitaine du soir se lève au bout d’une minute, plus de peur que de mal.

Le match aura beau être ouvert, mais les attaquants font preuve de maladresse. Les deux gardiens n’auront pas usé de gommes de leurs gants, deux défenses vigilantes… tant pis pour le spectacle. L’arbitre renvoie les vingt-deux acteurs aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Ushindi sort la chicote

Les poulains de Florent Ibenge débutent la seconde période tout feu tout flamme. Deux minutes seulement après la reprise, Chico Ushindi trouve le chemin des filets (47’, 1-0). Excentré sur une descente à cent à l’heur sur l’aile gauche, le joueur du TP Mazembe reçoit un centre à ras du sol qui traverse toute défense, avant, d’un plat du pied, de fixer le portier du Congo et le battre, envoyant le cuir au petit filet intérieur. Un petit pas de « Fimbu » pour célébrer, comme un air du déjà vu !

A l’heure de jeu, le buteur se blesse et doit céder sa place à Dark Kabangu. Sur civière, Ushindi est amené hors des limites du terrain, en larmes ! De la célébration à la douleur, un contact des muscles comme transition. Derrière, le butteur du DCMP découvre la pelouse du stade Japoma, et se crée sa toute première occasion au bout de deux minutes, sans succès.

Désireux de tuer le suspense, Florent Ibenge revoit ses pions sur le banc pour apporter du sang neuf sur le terrain. Si le premier changement était de suite d’une blessure, le deuxième lui, un choix tactique. Très attendu et répondant aux attentes (ou presque), le jeune Kimvuidi est remplacé par Mumbere. La RDC ne fera pas le break, le suspense va résister jusqu’au coup de sifflet final (1-0).

Ce succès permet aux Léopards de s’emparer de la première place du groupe B et d’attendre sereinement le prochain rendez-vous, face à la Libye le jeudi 21 janvier. Dévorés, leurs adversaires du soir, les Diables Rouges, rougient à la dernière place.


Emery Kabongo

Journaliste sportif, blogueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.