Aaron Wan Bissaka, l’hérititer d’Issama ?

Les récentes déclarations du coach assistant de notre sélection nationale Christopher Oualemebo, au micro de Talents d’Afrique ont fait écho chez tous les supporters des Léopards. Toujours à la recherche d’un effectif compétitif à l’aide de joueurs locaux ou binationaux, l’ajout du latéral mancunien serait une énorme plus-value.

Un poste à prendre

La défense de notre équipe nationale est sans doute le secteur de jeu avec les joueurs les plus en vue sur la scène européene. La seule exception est le poste de latéral droit, à l’inverse de nos latéraux sur le flanc gauche ou de nos robustes défenseurs centraux. Le couloir droit est moins pourvu. Bien évidement, nos disposons de l’infatigable Issama Mpeko, qui a traversé de nombreuses générations, en étant quasiment toujours indiscutable à son poste.

Mais aucun joueur n’est éternel. Le piston droit n’est plus du tout jeune, et arrivera le moment où il faudra le remercier pour ses loyaux services rendus à la nation. Qui pour prendre la succession du couloir droit ? Le choix n’est pas multiple, comme le prouve l’utilisation par moment de Jordan Botaka, qui est un ailier de formation… Longtemps doublure d’Issama Mpeko, Jordan Ikoko (26ans) dispose d’un temps de jeu limité avec Ludogoretz (Bulgarie). Aujourd’hui, le deuxième choix du sélectionneur se porte sur Gédeon Kalulu (23ans), évoluant à Ajaccio en Ligue 2 française. Il y a également l’espoir local, Mukoko Amale (22ans) qui a fait bonne impression avec les U23 mais également lors de ses quelques apparitions en A.

Ces profils sont intéressants, mais au vu de l’ambition de notre sélection et pour l’avenir seront-ils suffisants ?

Un binational next generation

L’apport pour l’équipe de la RDC mais également le foot africain, d’un joueur titulaire indiscutable chez un cador de Premier League est fortement appréciable. Le profil d’Aaron Wan Bissaka ferait saliver plus d’un sélectionneur. Jeune, physique, rapide et avec une maitrise du tacle exceptionnelle; il permettrait à la défense des Léopards de rentrer dans une autre dimension. Bien évidemment, il dispose d’une marge de progression, notamment sur le plan offensif où il pêche encore un peu et manque par moment de « mordant ». Avec un football moderne où l’apport des lateraux est important, à l’exemple de Masuaku couloir gauche, AWB peut devenir un des tous meilleurs au monde à son poste. Les supporters peuvent commencer à rêver d’une défense Wan Bissaka, Mbemba, Tisserand (et Luyindama) et Masuaku.

Rien n’est encore jouer, le timing est serré car une sélection avec l’Angleterre mettrait fin à tous les espoirs congolais. Le jeune joueur doit encore étudier la question en famille comme l’indiquait C.Oualembo. Certains indicateurs semblent favorables comme l’affaire du drapeau de la RDC sur son profil Instagram, ou encore ces actions pour son pays d’origine suite à la crise sanitaire que nous vivons. Mais dans le cas où AWB rejoindrait la sélection congolaise, quel message fort il lancerait aux autres binationaux de sa génération… Des joueurs comme A.Tuanzebe (22ans), coéquipier d’Aaron en club, G.Diangana qui fait le bonheur de West Bromwich (22ans) ou en C.Nkunku (22ans) qui monte en puissance à Leipzig. Tout comme leurs ainés, il est important qu’un premier joueur ouvre la voie à une nouvelle génération de binationaux. Neeskens Kebano fut celui de la génération Mulunge, Aaron Wan Bissaka sera t-il celui de la génération future qui nous amènera à la Coupe du Monde ? Le possible héritier du poste de latéral droit occupé depuis plus d’une décennie par le vaillant Issama Mpeko, pourrait bien permettre aux Léopards de la RDC d’entrer dans une autre dimension !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.