2 December 2022

CHAN 2022 : quels sont les points forts de la RDC à près d’un mois de la compétition ?

Dirigée par Otis Ngoma Kondi, l’équipe nationale locale de la RDC participera au prochain Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) prévu du 13 janvier au 06 février 2023 en Algérie, avec notamment pour mission de viser la dernière étape de la compétition, c’est-à-dire atteindre au moins la finale.

Cependant, il est à noter que le niveau de cette compétition a, depuis quelques années, considérablement haussé, car les équipes du Nord du contient, à savoir le Maroc, la Tunisie et maintenant l’Algérie, se sont invitées après avoir snobé les premières éditions.

De ce fait, la République démocratique du Congo qui a remporté ce titre par 2 fois (2009, 2016), devrait complètement élever son niveau afin d’espérer aller le plus loin possible, puisque depuis le dernier sacre au Rwanda en 2016, l’équipe A’ de la RDC n’est plus parvenue à faire mieux.

D’abord sortie aux éliminatoires par le Congo Brazzaville pour l’édition de 2018 qui s’est jouée au Maroc alors qu’elle était tenante du titre, la RDC a ensuite plié bagages en quart de finale de l’édition 2021, éliminée par le Cameroun, pays hôte qui ne semblait pourtant pas avoir un grand niveau.

Ainsi donc, la question se pose pour cette nouvelle édition algérienne : la RDC a-t-elle des armes pour retrouver sa place de favoris de cette compétition ?

Face à ce questionnement, notre rédaction se donne l’autorisation d’analyser et juger le niveau de la sélection à près d’un mois de la phase finale proprement dite. Quels sont les points forts et faibles de la RDC ?

À en croire l’effectif sur lequel s’appuie Otis Ngoma depuis sa prise de fonction, et après qu’il a battu le Tchad pour obtenir sa qualification, il est important de noter que quelques postes rassurent, et d’autres, pas encore.

Au poste de gardien de but, Yves Mukawu (Lupopo), Siadi Baggio (Mazembe) et Hervé Lomboto (DCMP) sont ceux sur qui l’espoir de Ngoma repose. Maintenant, à lui de faire le choix fort pour retenir le numéro 1. Toutefois, les 3 gardiens sont titulaires dans leurs clubs respectifs et sont qualifiés à la phase de groupes de la Coupe de Confédération Africaine. Ce poste semble rassurer.

En défense, seule la charnière centrale inquiète un peu. Jusque-là, Otis Ngoma joue avec la paire « Mondeko – Ikoyo » qui ne dégage vraiment pas de la sérénité, à l’image du match contre le Tchad ou même le Congo Brazzaville en amical. Espérons qu’il y aura du renfort.

Par contre, les latéraux rassurent visiblement. L’expérience d’Issama Mpeko qui aura probablement pour doublure, Steven Ebuela le capitaine des U23 avec de l’insouciance et la l’énergie qu’il dégage, il y a de quoi être rassuré. À gauche, Chadrack Boka de Lupopo, qui venait d’être convoqué en équipe première, sera associé à Luzolo Ernest.

Le point très fort de cette équipe est sans doute son milieu de terrain. Ce sera pour une des rares fois, qu’un sélectionneur va avoir les joueurs ayant de profils complémentaires, assortis d’une polyvalence remarquable. Sauf changement, le staff de l’équipe CHAN va jeter son dévolu sur Mukoko Tonombe, Peter Mutumosi, Mika Michée, Zemanga Soze, Merveil Kikasa ainsi que Onoya Charve.

Ces joueurs sont capables de constituer un des meilleurs milieux de terrain du tournoi, s’ils sont mis dans des bonnes conditions. Aussi, s’ils seront toujours en forme d’ici janvier et éviteront des blessures.

Par ailleurs, l’attaque congolaise a des bons joueurs mais qui sont en manque d’efficacité depuis le début de la saison. Seuls Jonathan Ikangalombo de DCMP, Mpia Nzengeli de Maniema Union et Adam Bossu de Mazembe essaient de se démarquer.

À leur côté, il y a d’autres attaquants capables de faire mieux avec un peu plus de rigueur contre soi-même. Jean-Marc Makusu, Philippe Kinzumbi, sont les deux expérimentés dans cette attaque pour avoir joué cette compétition au moins une fois, contrairement à John Bakata, Obed Mayamba et Kikwama Mujinga, ces attaquants autrefois repris sur la liste du stage de Turquie qui a été finalement avorté.

En conclusion, il faudrait patienter jusqu’à la publication de la liste finale de Ngoma Otis. Cette dernière va décider si qui ira représenter le pays en Algérie. En attendant, tous les joueurs ont la même chance et sont appelés à multiplier des performances dans leurs clubs, afin d’espérer une convocation en sélection.

One thought on “CHAN 2022 : quels sont les points forts de la RDC à près d’un mois de la compétition ?

Comments are closed.

error: Content is protected !!