2 December 2022

À la découverte d’Aeron Zinga

Lumière sur le jeune Aeron Zinga, l’un des acteurs principaux du début de saison surprise de Valenciennes FC en Ligue 2 !

Passé tout proche d’une relégation en National 1 (3e division) la saison dernière, les Valenciennois auteurs d’un recrutement timide cet été, et principalement basé sur la promotion de ses jeunes issus du centre de formation, ne s’attendaient surement pas à pointer à la 6e place du classement à seulement 4 points du podium après 15 journées de championnat.
Parmi ses pépites, Aeron Zinga, un franco-congolais de 22 ans, qui se distingue particulièrement du fait de son physique avantageux et atypique (1m90 pour 87kg) et surtout, de par ses prestations, plus qu’intéressantes sur le front de l’attaque des Rouge et Blanc. Si sur le plan purement statistique (14 matchs, 2 buts, 2 passes décisives) rien ne semble impressionnant, c’est la combativité et l’engagement mis lors de ses rencontres, qui lui permettent aujourd’hui d’être le 5e joueur de l’effectif ayant le plus d’apparitions cette saison toutes compétitions confondues (14 matchs sur 16 possible). Un jeune sans expérience certes, mais rempli de bonne volonté, au point de devenir littéralement l’un des chouchous du public et des dirigeants nordistes.

Mais cet encourageant début de carrière avec son club aurait pu ne jamais voir le jour. En effet, passé par Drancy, le Paris FC, l’US Orléans ou encore le RC Strasbourg, on peut y ajouter plusieurs essais non-concluants pour diverses raisons un peu plus tôt durant son adolescence du côté du FC Nantes, l’ESTAC ou encore Leicester en Angleterre. Le jeune Aeron d’origine congolaise, aura vu son chemin semer d’embuches et d’obstacles durant son parcours. C’est le moins que l’on puisse dire.

C’est à ses 19 ans, sous le maillot orléanais lors de la difficile fin de saison 2019-2020 de Ligue 2 perturbée par la COVID-19, que l’ancien de Rueil-Malmaison foulera pour la première fois les pelouses professionnelles de France, face à l’ESTAC (défaite 2-0).

En désaccord avec ses dirigeants concernant son contrat professionnel, il quitte le club à l’été 2020 avec 2 petites entrées en L2 au compteur, mais surtout : une déception de ne pas signer un contrat pro digne de ce nom. Il plie bagages, une nouvelle fois, direction l’Alsace, plus précisément le RC Strasbourg, club historique de Ligue 1, qui lui promet le fameux sésame après lequel il court tant, à condition d’une bonne saison avec l’équipe réserve en National 2 et de bonnes performances lors des séances d’entrainement avec l’équipe première où il est convié une à deux fois par semaine afin de jauger sa progression. Hyper motivé à l’idée de pouvoir accéder à l’élite du football français, le grand gaucher empile les buts et fait des débuts tonitruants en division inférieure, avant d’être freiné, de nouveau, par les restrictions sanitaires nationales qui exigent la fin des championnats amateurs du pays pour la saison 2020-2021 suite à la nouvelle vague de COVID-19. Hélas, sa saison s’arrête, sa progression est stoppée. Jamais utilisé, ni même convoqué dans le groupe pro par Thierry Laurey, coach du club à l’époque, celui qui a grandi à Rueil-Malmaison se voit une nouvelle fois échoué malgré lui et se retrouve à nouveau à la recherche d’un nouveau point de chute après avoir appris sa non-conservation chez les Strasbourgeois, financièrement en difficulté pour lui proposer quoique ce soit de bien solide pour son avenir et ses ambitions.

C’est donc à Valenciennes, en juin 2021, que le jeune joueur âgé 21 ans avec un CV déjà bien fourni, débarque pour le challenge de la « dernière chance ». Moins emballant que son précédent club sur plan sportif, Zinga ne se démonte pas, et comme la saison d’avant, il sort rapidement du lot en équipe réserve. Cette fois, le longiligne attaquant semble tenir le bon bout, et se voit rapidement récompensé par des convocations régulières en Ligue 2, avant de faire plusieurs apparitions, dix au total, à l’issue de la saison 2021-2022 où son rêve de signer professionnelle va devenir réalité. Enfin !
Plus mature dans la tête, dans son jeu, Aeron Zinga fait désormais partie intégrante de l’équipe première du VAFC, avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2023, et plus bien sûr, si affinité.

Si son parcours du combattant en club ne lui a jamais permis de revêtir le maillot d’une équipe nationale chez les jeunes jusqu’à présent, son choix de représenter la RDC semble très clair dans son esprit depuis le plus jeune âge. À seulement 22 ans, nul doute que ce talent binational pourrait bien un jour être l’une des futures attractions des Léopards.

One thought on “À la découverte d’Aeron Zinga

Comments are closed.

error: Content is protected !!