2 December 2022

Un jour, un récit : La RDC au sommet de l’Afrique… au Rwanda !

Un jour, un récit : Inoubliable, la RDC au sommet de l’Afrique… au Rwanda ! Le contexte politique actuel nous a fait penser à ce récit. La victoire au CHAN. Replongeons-nous en 2016 à Kigali.

Pour la première fois de l’histoire, le Rwanda, pays voisin de la RDC, organise le Championnat d’Afrique des Nations. L’histoire (hors football) entre les deux pays fait qu’il y a une forte rivalité. La pression est donc doublement présente lors de l’édition de 2016 dans cette compétition que la RDC connaît bien.

En effet, avant et durant le début du tournoi, la RDC était la seule nation subsaharienne à avoir remporté le CHAN. Avec un titre à la clé, la sélection du Congo, part avec une avance sur le plan psychologique face au Mali qui dispute sa première finale. Contrairement à son homologue et comme en 2009, les Léopards disputeront la finale du Championnat d’Afrique des Nations.

Pour la finale, les cadres de la sélection sont là. Jonathan Bolingi, Élia Meschack « sauvons le Congo », Joël Kimwaki. Tout est réuni pour aller prendre la Coupe. Un détail important est toutefois présent : il y a une forte pluie. Les supporters sont cependant au rendez-vous. Impossible de perdre au Rwanda face au Mali.

Bien entrés dans le match, les hommes de Florent Ibenge ouvrent le score grâce à un exploit individuel d’Elia Meschack. Excentré côté droit de la surface malienne, l’attaquant de Don Bosco décoche une frappe imparable qui termine sa course sous la barre de Diarra (29e, 1-0). Waoooh !

Sans aucun doute l’un des plus beaux buts du tournoi ! Êtes-vous d’accord ?

Plus aucun autre but ne sera marqué en première période. Les 45 premières minutes ont été très animées. Les deux équipes se sont procurées beaucoup d’occasions. Les deux gardiens ont été beaucoup sollicités.

Après la reprise, Meschack Elia double la mise pour la RDC. Quel sang-froid du jeune attaquant congolais qui profite d’un ballon mal renvoyé par un défenseur malien pour se débarrasser du gardien et inscrire son doublé.

Pour finir à la 73ème, Bolingi marque le troisième but de la RDC. Servi par Lomalisa, Bolingi fixe le portier malien et marque.

Florent Ibenge, le sélectionneur de la RD Congo, s’était exprimé à la fin de la rencontre chez nos confrères de RFI :

« Ce trophée représente notre victoire dans cette compétition. Ça représente une joie importante. Cette coupe là n’est pas en chocolat ! Elle compte dans un palmarès. C’est une étoile supplémentaire sur la poitrine des Congolais. On est très heureux et on a fait plaisir à énormément de monde. Une génération de joueurs va rentrer dans l’histoire du football africain. C’est beaucoup de joie. »

Voici la sélection des champions d’Afrique 2016 emmenée par Florent Ibenge :

Gardiens : Landu (V.Club),Matampi (DCMP), Nke (Renaissance FC)

Défenseurs : Baumeto (Lupopo), Bangala (DCMP), Bompunga (V.Club), Kimwaki (TP Mazembe), Mfuki (MK FC), Lomalisa (V.Club), Ngimbi (Renaissance FC)

Milieux : Bope (TP Mazembe), Gikanji (DCMP), Munganga (V.Club), Mika Miche (Don Bosco), Ngudikama (V.Club), Lusadisu (V.Club), Tulengi (DCMP)

Attaquants : Luvumbu (V.Club), Ngulubi (Shark FC), Bolingi (TP Mazembe), Mundele (V.Club), Mombo (MK FC), Meschack Elia (Don Bosco)

Sur le plan collectif, les Léopards termineront en étant la meilleure attaque du tournoi avec 14 buts inscrits sur l’ensemble des 80 qui ont été marqués durant la compétition, soit 6 de plus que le total de l’édition 2014 en Afrique du Sud.

À Kigali, la Coupe est aux Congolais ! Ce n’est pas beau ça ?

One thought on “Un jour, un récit : La RDC au sommet de l’Afrique… au Rwanda !

Comments are closed.

error: Content is protected !!