4 February 2023

Un jour, un récit : le Ghana est surpris, le football congolais fait son retour !

Une nouvelle rubrique dans laquelle nous avons décidé de vous faire revivre certains évènements ou matchs qui ont marqué notre histoire. Et aujourd’hui, nous avons choisi pour vous RDC – Ghana. Pourquoi ? On vous explique.

Tout d’abord, replongeons-nous en 2013 lors de la CAN en Afrique du Sud.

Absente de la scène internationale avec l’équipe A depuis 2006, la RDC a envie de faire bonne figure en 2013. Dans un groupe compliqué avec le Ghana, quart de finaliste de la Coupe du Monde 2010, le Mali porté par Check Diabaté et le Niger, novice dans la compétition, la RDC organise son opération rachat.

Sur le papier, la RDC n’est pas si ridicule et ça malgré les 3 absences consécutives à la CAN. Dieumerci Mbokani fait office de porte-flambeau avec son Soulier d’ébène. Trésor Mputu Mabi a remporté le CHAN 2009, Robert Kidiaba a disputé une Coupe du Monde des Clubs avec le TP Mazembe. Patou Kabangu, l’homme au court crochet, mais diabolique, est présent. Des arrivées, des départs avec la dernière compétition internationale avec la RDC de Trésor Lualua et de Matumona Zola dit «Roum», la première CAN de Youssouf Mulumbu, Larrys Mabiala ou encore Cédric Mongongu (3 noms connus en France). Sans oublier nos pépites Héritier Luvumbu, Deo Kanda et Chancel Mbemba. Bref, vous l’aurez compris, la République démocratique du Congo avait les arguments pour aller loin. Mais au vu de son histoire récente, elle ne faisait pas office de favoris. Malgré quelques problèmes internes (primes…), nos Fauves étaient déterminés à faire honneur à la nation.

Voici la liste de Claude Leroy pour la compétition :

Gardiens : Robert Kidiaba (TP Mazembe), Landu Bakala (FC MK), Parfait Mandanda (Charleroi, Belgique).

Défenseurs : Issama Mpeko (V Club), Chancel Mbemba (Anderlecht, Belgique), Cédric Mongongu (Evian TG, France), Jean Kasusula (TP Mazembe), Larrys Mabiala (Kardemir Karabükspor, Turquie), Landry Mulemo (Courtrai, Belgique), Gabriel Zakuani (Peterborough United, Angleterre).

Milieux de terrain : Youssouf Mulumbu (West Bromwich Albion, Angleterre), Cédric Makiadi (Fribourg, Allemagne), Kisombe Makuntima (DC Motema Pembe), Matumona Zola (RAEC Mons, Belgique), Trésor Mputu (TP Mazembe), Alain Kaluyituka (Qatar), Déo Kanda (TP Mazembe).

Attaquants : Patou Kabangu (TP Mazembe), Luvumbu Nzinga (Rojolu), Dieumerci Mbokani (Anderlecht, Belgique), Trésor Lomana Lualua (Kardemir Karabükspor, Turquie), Manzia Budje (Shark XI), Yves Diba (Najran SC, Arabie Saoudite).

Le Ghana en 2013, c’était quelque chose !

Kwadwo Asamoah (Juventus Turin), l’incontournable Gyan Asamoah et ses célébrations marquantes, Atsu qui évolue à Porto à ce moment-là. La sélection était taillée pour jouer le titre.

Un des favoris face à l’un des potentiels trouble-fête. Tous les ingrédients pour un match exceptionnel. Ca tombe bien, ce match a été riche en émotion.

Claude Leroy d’attaque pour la confrontation !

Pour son retour à la CAN, le sorcier blanc aligne ses meilleurs joueurs pour faire déjouer la sélection ghanéenne.

Le onze du Ghana : Dauda – Paintsil, Boye, Akaminko, K. Asamoah – D. Boateng, Adomah, Badu, Wakasu, Atsu – Asamoah Gyan.

Le onze de la RD Congo : Kidiaba, Mpeko, Mongongu, Mabiala, Kasusula, Makiadi, Mulumbu, Kabangu, Mputu, LuaLua, Mbokani.

Coup d’envoi donné, le match débute et nos Fauves font pression. Le jeu est présent. L’image donnée est loin des idées reçues. D’ailleurs, la première occasion est congolaise.

Les Black Stars pensaient avoir fait le plus dur en menant 2-0 grâce à des buts inscrits par Badu (40e), auteur de la première réalisation de cette Coupe d’Afrique après 220 minutes stériles, et Kwadwo Asamoah (50e). À 2-0 le match semblait plié.

Mais nos Léopards n’ont rien lâché et sont parvenus à arracher le point du nul grâce à la perle Trésor Mputu Mabi (53e) sur une passe somptueuse de Cédric Makiadi dans un premier temps. Très joli but et très belle célébration.

Un penalty magnifiquement transformé de Dieumerci Mbokani (67e) scelle la rencontre. Woooh 2-2 !

Le public frissonne, Robert Kidiaba danse. Un nul 2-2 qui sonne comme une victoire à cet instant du match. Le Ghana ne s’attendait sûrement pas à souffrir autant face à une formation transcendée de la RDC. Quel match ! Et puis en y repensant le Congo était tout proche de s’imposer à la fin sur cette frappe de Youssouf Mulumbu.

Après la rencontre, Mbokani s’était exprimé face à la presse : « J’étais concentré pendant toute la préparation avec l’équipe nationale. J’avais dit que si je faisais la Coupe d’Afrique, j’allais faire la différence. »

Et vous, avez-vous vibré lors de ce match ?

One thought on “Un jour, un récit : le Ghana est surpris, le football congolais fait son retour !

Comments are closed.

error: Content is protected !!