4 February 2023

Lusamba : « Je ne me voyais pas jouer pour une autre nation »

Parcours, style de jeu, ambitions… Focus sur le talentueux Arnaud Lusamba, entré quelques minutes face au Burkina Faso (0-1) pour sa première sélection vendredi dernier.

Passé par toutes les catégories jeunes de l’Equipe de France, le jeune Arnaud Lusamba n’aura finalement pas pu échapper à son destin : finir chez les Léopards. Parmi les surprises de la première liste de Sébastien Desabre mi-septembre, le natif de Metz va donc enfin pouvoir exposer son talent sur la scène internationale. Dans une RDC actuellement en plein chantier, enchaînant les résultats négatifs, ce vent de fraîcheur insufflé par le nouveau coach français dans un groupe symbolisé également par la présence d’un Gedeon Kalulu, autre bi-national, semble être tout, sauf une idée hasardeuse.

Lancé très tôt dans l’élite du football français en 2014 du côté de son club formateur de l’AS Nancy Lorraine, le jeune Arnaud âgé seulement de 19 ans, découvre la Ligue 1 du côté de l’OGC Nice puis Amiens en passant par un prêt au Cercle Bruges (2018-2019). Mais c’est loin de sa France natale que le néo-Léopard décide de poursuivre sa progression cet été en signant à Alanyaspor, 5e du dernier championnat turc.

Milieu de terrain polyvalent style « box-to-box » capable de récupérer, créer et se projeter vers l’avant, Arnaud Lusamba remplit tous les critères nécessaires pour s’épanouir dans le système de Sébastien Desabre, évoluant en double pivot ou en triangle. Si l’ancien entraîneur de l’Ouganda a décidé d’aligner Samuel Bastien et Samuel Moutoussamy lors de son 1er test face au Burkina Faso, les prestations de ses derniers, peu inspirées et influentes dans le cœur de jeu, peuvent donner des espoirs au petit nouveau.

Malgré son manque d’expérience sur la scène internationale par rapport à ses concurrents, l’ancien Niçois fait partie de la même génération que la plupart d’entre eux, pour ne pas dire tous. (Bastien 26 ans, Moutoussamy 26 ans, Kayembe 24 ans). Un atout supplémentaire pour postuler, pourquoi pas, dès le prochain match face à la Sierra Leone, à une place de titulaire dans un turn-over, ou bénéficier d’un temps de jeu conséquent afin de pouvoir s’exprimer pleinement sous le maillot bleu et rouge.

Quoi qu’il en soit, le jeune Arnaud Lusamba un temps considéré comme un des futurs du football français a bel et bien l’intention de briller et d’honorer les couleurs de la RDC, comme il l’a lui-même déclaré à l’issue de la rencontre du vendredi dernier.

« C’est un honneur, une joie et beaucoup d’émotion. C’est différent d’un club, ici on porte le maillot d’un pays, de toute une nation. Je suis très content d’être ici. Je pense que tous les congolais rêvent un jour de porter ce maillot, moi j’ai cette chance de le porter, c’est une rêve. Je suis fier de représenter mon pays, celui de mes parents. J’ai choisi les Léopards car je ne me voyais pas jouer pour une autre nation tout simplement. » a-t-il conclu, sereinement.

Le début d’une longue histoire d’amour on l’espère, entre la RDC et Arnaud Lusamba, dans une époque où certains binationaux se font courir après, en vain…

error: Content is protected !!