RDC

2022 : Décryptage d’une année déjà historique…

Une nouvelle fois humiliée mercredi soir au Soudan (2-1), la RDC continue son année 2022 absolument désastreuse à tous les niveaux. Joueurs, staff, dirigeants, décryptage de la chute libre de l’équipe nationale.

Qu’elle paraît si loin la période où les supporters des congolais rêvaient d’un éventuel mondial au Qatar et attendaient avec impatience la venue du Maroc au stade des martyrs. Qu’elle paraît si loin cette lueur d’espoir de tout un peuple qui semblait retrouver confiance en son équipe nationale après ce but de Yoane Wissa lors de la manche aller face aux Lions de l’Atlas. Comme tout paraît si loin… Et pourtant, c’était il y’a seulement 6 mois ! Une moitié d’année où le peuple et ses joueurs sont passés du rêve au cauchemar.

LE PLAN COMPTABLE

Commençons par les chiffres : sur les 5 matchs disputés par la RDC au cours de l’année 2022 on y compte aucune victoire pour 1 nul et 4 défaites (Bahreïn, Maroc, Gabon et Soudan). Nous pouvons aller plus loin, et y ajouter la terrible différence de buts (2 buts marqués contre 8 encaissés). Pour faire simple : Il faut remonter à la date du 14 novembre 2021 face à la Tanzanie, pour retrouver trace d’un succès des Leopards. Autrement dit 8 longs mois. Inadmissible pour une nation de ce standing. Des résultats calamiteux et jamais vu depuis au moins une décennie.

LES ACTEURS PRINCIPAUX

Des statistiques inimaginables il y’a de cela quelques mois pour bon nombre de congolais, en voyant notamment, la talentueuse liste annoncée par Hector Cuper en mars dernier pour défier le Maroc en barrages de Coupe du Monde. Composé de joueurs d’expérience (Mbemba, Mbokani, Bakambu, Tisserand, Kebano and cie…) mélangés aux jeunes prometteurs (Kayembe, Meschack, Bongonda, Bastien…) cet effectif semblait enfin armé pour remettre le football congolais au sommet du football africain. Hélas, échec total. Alors problème de gestion? Problème de système de jeu? Problème de niveau? Tout ce mélange dans la tête des supporters et observateurs des Léopards depuis plusieurs mois. Et comme ci la gifle de Casablanca n’avait pas suffit comme humiliation, notre pays a une nouvelle fois sombré ces derniers jours en marge des qualifications à la CAN 2023, à 2 reprises, face à des Gabonais à peine préparés et des Soudanais à priori nettement inférieur sur le papier. Malheureusement, même lorsque tout semble favorable à la victoire, rien ne fonctionne pour cette équipe qui ne semble avoir aucun automatisme ni même once de cohésion de groupe. Peu étonnant, au vu de tous ces changements de joueurs à chaque liste depuis plusieurs semaines pour X ou Y raisons. Entre joueurs cadres quittant le navire, joueurs désintéressés du projet ou encore, joueur pas à la hauteur des exigences internationales. Cela peut également expliquer cette pauvreté dans les performances de la sélection nationale qui ne cessent de s’enfoncer dans la médiocrité.

« La goutte d’eau qui fait déborder le vase », est probablement l’expression qui correspond le plus à l’état d’esprit du peuple congolais, à bout de force. Touché actuellement de plein fouet par une situation politique et militaire tragique. La RDC n’est désormais même plus en mesure d’offrir le bonheur à ses habitants par le biais du football, présumé « Sport Roi » de la nation. Quoi de pire pour des fans que de sentir un manque d’âme de la part de son équipe?

LES GRANDS CHANTIERS

Démis de ses fonctions depuis quelques heures, Hector Cuper va donc logiquement plier bagages, avec un bilan calamiteux et une sélection laissée totalement en ruine. Bien loin de ce qui était prévu lors de l’intronisation du technicien argentin au printemps 2021. Nouvel entraîneur = Problème réglé ? Pas certain. Pour l’opinion publique il faut taper bien plus fort. Faire « tomber des têtes ». Mais lesquels? Quand? Comment? Que faire radicalement et concrètement pour tirer l’ultime sonnette d’alarme et procéder à des changements drastiques à tous les étages du football congolais? Plusieurs noms et dossiers tous ignobles les uns que les autres circulent à propos de nombreux dirigeants congolais véreux pour ne pas dire autre chose…. Le ménage semble donc colossal pour redorer le blason de la RDC.

Quoiqu’il en soit, la situation chaotique de cette grande nation du monde, ne peut évidemment plus continuer ainsi. Trop c’est trop pour le peuple. Qui se demande désespérément, où a bien pu passer cette légendaire fierté congolaise? Ce leadership ? Cette mentalité de gagnant et de combattant ayant fait les grandes heures du grand Zaïre? Car au delà de la défaite, qui fait logiquement partie du jeu, c’est le sentiment de perte d’âme, d’identité et de non-amour du maillot qui semblent heurter le plus les patriotes actuellement. Vous l’aurez compris, l’heure est grave, très grave. Les fans des Léopards réclament des comptes et exigent du changement de haut en bas ! Et vite ! Dans le sport comme ailleurs…

Co-redigé par Jason MITOGA et John.

Written by

155   Posts

Formé à l’EMF Paris. Journaliste et chroniqueur chez Time Sport sur Beur FM Radio, Léopard Leader Foot et @LKSFootball. Instagram : Jasonmits Twitter : Jasonmits Mail : Jasonmitoga@hotmail.fr
View All Posts
Follow Me :

One thought on “2022 : Décryptage d’une année déjà historique…

Comments are closed.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :