International

Muleka, le « 9 » !

Avant-centre de formation, redoutable buteur. De Mazembe à Kasimpasa, passant par le Standard de Liège, Jackson Muleka rime avec les chiffres. En Super Lig turque, l’étoile congolaise brille de mille feu.

A l’image de ses poings levés, Jackson Muleka monte sans détour. Le numéro 40 de Kasimpasa a connu des hauts, mais son ascension en Turquie a une saveur particulière : quitter le Standard pour manque de temps de jeu et débarquer en prêt chez les Apaches, jadis au bord de la zone rouge, c’était délicat. Jackson a su se remobiliser pour faire sauter les compteurs.

Kasimpasa, le réveil !

La métamorphose des Bleu et Blanc est plus que remarquable. Le club a gagné en confiance et en résultats. Si Kasimpasa est si virevoltant, un bonhomme inattendu s’est signalé : Jackson Muleka.

Titillé par les relégables dans le classement de la Super Lig, Kasimpasa a grimpé, et pas qu’un peu. Ce, depuis l’arrivée de l’ancien goleador de Mazembe. Aujourd’hui, le club se classe onzième, à seulement trois points de la première partie du tableau, mine de rien. Révolution, évolution, réveil !

Le Standard, un mal pour un bien ?

Le 8 septembre 2020, Jackson Muleka est Rouche. En provenance du TP Mazembe, le jeune buteur ne peut échapper au feu des projecteurs. Son adaptation n’aura pas duré une éternité, le Sniper se met en évidence : dix jours après sa signature, soit le 27 septembre, il marque son premier but avec le club belge en Jupiler Pro League et permet aux siens d’éviter la défaite (2-2 score final).

Alors qu’il fini sa saison avec treize buts, le congolais voit ce feu de projecteurs se transformer en feu de critiques, lors qu’au début de la saison suivante (2021-22), il se retrouve presqu’au placard. Jusqu’en janvier dernier, il n’aura compté que 2 buts et des prestations en demi-teinte. Une porte de sortie s’ouvre grandement pour lui, mais cette sortie mal vue, n’était que le début de son éclosion, du côté de la Turquie.

Les stats

Difficile de trouver meilleure illustration de l’expression « saisir les opportunités », au moment d’évoquer le renouveau de Jackson Muleka en Turquie. Sa nouvelle aventure semble plus une revanche qu’il prend sur lui-même, qu’une expérience à acquérir pour la suite de son parcours. Dans tous les cas, les signaux sont au vert une suite encore plus positive.

En effet, à Kasimpasa, le prêt de Muleka se passe à merveille : 9 matchs en championnat dont 6 titularisations, 9 buts et 3 passes décisives. Entre travail et détermination, Muleka fait preuve d’efficacité.

La suite de la saison est très déterminante pour l’attaquant congolais. Les prochaines semaines sont décisives. D’une part, son prêt à Kasimpasa qui prendra fin déterminera s’il reste en Turquie et retourne en Belgique. Cela devrait être un des tournants de sa carrière. D’autre part, un éventuel retour en sélection pour les éliminatoires de la CAN 2023. Quoi qu’il en soit, les congolais veulent voir le Sniper continuer de s’illustrer en vrai numéro 9. Parce que Muleka, c’est le « 9 » du moment !

Written by

254   Posts

Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo
View All Posts
Follow Me :

One thought on “Muleka, le « 9 » !

Comments are closed.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :