Coupe du Monde, International, RDC, Sélection

Une génération dorée proche d’un exploit

Peuple congolais, nous sommes à quelques heures des deux rencontres décisives pour notre grand pays face au Maroc.

Nos Léopards sont proches d’écrire l’histoire de la RD Congo en cas de qualification pour la Coupe du Monde 2022 qui se déroulera au Qatar. Ça n’a pas été facile pour nos Léopards qui ont dû affronter le Bénin, la Tanzanie et le Madagascar. Après avoir terminé leader du groupe J, les Léopards iront affronter les Marocains pour se qualifier pour sa première Coupe du Monde depuis 1974, alors que notre pays s’appelait encore le « Zaïre ».

Durant les matchs de qualification pour les barrages, nous avons pu découvrir une autre image des Léopards ainsi que des nouveaux profils. Parlons des milieux de terrain. Samuel Bastien, qui a découvert la sélection face au Madagascar le 7 octobre 2021 au Stade des Martyrs, a rapidement trouvé ses repères en créant un duo solide avec Edo Kayembe. Le milieu congolais peut compter également sur Merveille Bope Bokadi qui est titulaire actuellement avec son club, le Standard de Liège, ainsi que sur son maestro Gaël Kakuta qui fait beaucoup de bien aux Léopards lorsqu’il est sur le terrain. Sans oublier le retour de Paul José-Mpoku qui fera du bien pour le groupe.

Du côté de l’attaque, une complicité s’agrandit de match en match entre Dieumerci Mbokani et Cédric Bakambu. Les deux attaquants congolais sont souvent alignés au sein de la pointe congolaise. Héctor Cúper alignera-t-il une nouvelle fois ce duo face aux Lions de l’Atlas ? Ben Malango postule aussi à ce poste d’attaquant. L’attaquant de Sharjah décisif également pendant les éliminatoires serait un plus pour l’effectif. Il peut également compter sur Théo Bongonda qui pourra apporter sa petite touche dans cette attaque congolaise également. Chadrack Akolo, Neeskens Kebano, Yannick Bolasie sont tous des joueurs qui ont la capacité d’élever le niveau de jeu de l’équipe nationale.

Avec l’expérience des défenseurs comme Chancel Mbemba qui reste solide en club, Marcel Tisserand, Mukoko Amale qui s’améliore après chaque match en sélection ou encore Arthur Masuaku et Christian Luyindama, la RD Congo sera dure à passer. Du côté gauche jusqu’au côté droit, l’effectif du Congo est garni avec Fabrice Nsakala, Nathan Fasika buteur face à la Tanzanie lors de la victoire 3-0, Glody Ngonda etc. Cúper et son staff auront l’embarras du choix pour ces postes.

Le dernier rempart se nomme Joël Kiassumbua. Malgré son absence de club, le gardien de but de 29 ans est toujours présent lors des rencontres. Lionel Mpasi, un nouveau Léopard qui a découvert le groupe est prêt à prendre le relais si besoin. Une certaine concurrence s’installe chez nos gardiens.

Written by

113   Posts

Membre de la Team LLF
View All Posts
Follow Me :

One thought on “Une génération dorée proche d’un exploit

Comments are closed.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :