RDC

Le Maroc et ses armes

24e au classement FIFA (2e en Afrique), 5 phases finales de la Coupe du Monde, une fois vainqueur de la CAN en 18 participations… le prochain adversaire de la RDC est tout sauf petit. Pourtant, les Léopards sont appelés à faire le poids et présentent toutes les capacités pour y arriver. Seulement, il faudra rester vigilant face à ces Lions de l’Atlas auxquels tout réussit, par moment.

Le 25 mars prochain, le Stade des Martyrs va vibrer au rythme de la manche aller de barrages du Mondial 2022. Devant le Congo va se dresser une équipe marocaine qui, au vu du contexte, devrait partir légèrement favorite.

Quelles sont les armes du Maroc ?

Débarqué de la CAN 2022 par l’Égypte en quart de finale, le Maroc a démontré qu’il n’avait pas démérité. Son parcours au Cameroun était plus que remarquable, il le doit à ses joueurs qui, au moins un par secteur, forment ses armes.

Quoi de mieux que commencer par Achraf Hakimi, au moment d’aborder le sujet sur les atouts marocains. Le latéral droit du PSG place la barre très haut. Il est actuellement, sans doute, l’un des meilleurs du monde à son poste. Rapide et fort dans ses percutions, l’ancien joueur du Real Madrid présente d’autres qualités supplémentaires : il est excellent dans les coups de pied arrêtés. C’est l’homme à surveiller sur le côté gauche congolais, un côté qui n’a malheureusement pas encore de maître, à quelques jours de cette confrontation.

Le Maroc, c’est aussi une représentativité dans les grands championnats européens, dans de grands clubs. En plus de l’une des étoiles qui fait briller le club de la ville lumière aux côtés de Messi, Neymar, et Mbappé, les Lions de l’Atlas comptent d’autres atouts en Andalousie : nous sommes en Espagne, et donc, en Liga. Et du côté ibérique, ce n’est pas n’importe quelle écurie qui bénéficie des services marocains. Deuxième dans le classement de la Liga derrière le Real, le FC Séville compte dans ses rangs 3 hommes forts du royaume alaoudite. Le portier Bounou et les deux attaquants El Haddadi et En-Nesyri. Tous les trois sont devenus des cadres dans le club, leurs prouesses contribuent au succès de Séville cette saison.

Début février, suspendu suite aux altercations après le match Égypte – Maroc de la dernière CAN. Une munition de moins, on y a cru… Quelques jours plus tard, il est finalement autorisé à jouer les barrages face à la RDC. Vitesse, dribbles, précision devant le but, pour ne citer que ces qualités là. On parle d’un attaquant redoutable qui aura marqué les esprits à la CAN camerounaise… on parle de Sofiane Boufal ! Un talent de plus sur la ligne d’attaque des Lions de l’Atlas, d’où une raison de plus de rester méfiant malgré la confiance. Associé à El Kaabi, le buteur d’Angers peut être injouable.

Outre ces individualités, la sélection marocaine c’est aussi un collectif solidaire de la défense en attaque. C’est cohérent dans le jeu, fluide et très technique. Il s’agit d’un groupe bien garni, un banc capable de faire autant que les titulaires. Pas d’absence majeur signalée aux dernières nouvelles, le Maroc va donc débarquer à Kamanyola avec toutes ses armes. Vigilance !

Written by

307   Posts

Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo
View All Posts
Follow Me :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :