Coupe du Monde

Coupe du Monde tous les deux ans : Infantino et l’Afrique prennent position

La Confédération Africaine de Football a voté ce vendredi, à l’unanimité, pour une Coupe du Monde tous les deux ans. Le projet d’une éventuelle réforme voulue depuis bien longtemps prend une tournure considérable. Cependant, bien que cela soit bénéfique pour les sélections africaines et plaise au président de la FIFA, son initiateur, ce projet est encore loin de mettre tout le monde d’accord hors des frontières du continent africain.

A près d’un mois du sommet de la FIFA pour statuer sur ce dossier, les fédérations africaines ont anticipé. Elles ont montré leur position sur cette proposition, en attendant ce sommet prévu le 20 décembre prochain.

La FIFA et la CAF face au reste du monde ?

L’unanimité des nations africaines est loin d’être suffisante pour parvenir à une conclusion qui leur serait favorable. Même dans un dossier où elle est dans le même camp que le numéro 1 de l’instance du football mondial, l’Afrique semble loin de faire le poids.

En effet, en marge de ces votes de la CAF pour une Coupe du Monde tous les deux ans, le président de la FIFA n’a pas caché le fait que les opposants de ce projet sont dominants « Ceux qui s’y opposent sont ceux qui dominent (le football international). Ça arrive dans tous les secteurs : quand des réformes se profilent, ceux qui sont tout en haut refusent le changement parce qu’ils sont dominants. Ils ont donc peur qu’en cas de changement, leur leadership soit remis en cause » a indiqué Gianni Infantino.

Une aubaine pour l’Afrique

Si l’UEFA et la CONMEBOL trouvent assez d’arguments pour critiquer l’organisation de la Coupe du Monde tous les deux ans, la CAF y trouve une grosse part d’avantages : le nombre de participants africains à la plus grande compétition mondiale n’est pas censé augmenter, certes, mais les chances d’y participer un peu plus (rapidement) s’agrandissent.

Avec la République Démocratique du Congo, nombreuses sont ces nations oubliées pour la phase finale de la compétition, et à chaque débarquement aux éliminatoires, longues sont les 4 années à attendre et essayer d’y arriver. Se contenter de jouer la bonne vielle CAN devient normal, le tournoi mondiale est laissé aux cadors…

Il se fait que dans ce projet, les présidents de la FIFA et de la CAF se soutiennent les yeux bandés. Quoi de mieux, pour Infantino, de démontrer quelques avantages d’un Mondial les deux ans pour les africains, au moment de justifier son choix « On ne peut pas fermer la porte, on doit donner de l’espoir (…) On doit offrir plus de possibilités au football africain de briller sur la scène internationale » a déclaré le dirigeant suisse.

Décidément, ça tire le rideau dans les deux sens, et le 20 décembre prochain, le jour du sommet de l’instance du football mondial qui va tabler sur ce projet, le risque est grand de ne pas trouver d’accord. Alors que d’un côté, la FIFA et la CAF montrent leur couleur, de l’autre côté, la grande et puissante opposition signe et persiste.

Written by

307   Posts

Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo
View All Posts
Follow Me :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :