RDC

Mondial 2022 : les notes des Léopards face au Bénin !

Auteur du premier but, Dieumerci Mbokani a offert une grosse prestation lors de la victoire de la RDC contre le Bénin (2-0), dimanche au Stade des Martyrs.

Dans ce match ouvert, les Léopards ont combiné prudence et efficacité afin de valider leur ticket pour les barrages de la Coupe du Monde 2022. Omniprésent, Dieumerci Mbokani a survolé cette rencontre et montré la voie aux siens.

Un travail d’équipe qui paie, c’est ainsi qu’on peut résumer ce succès des Léopards face aux Écureuils. Mais côté individualités, comment se sont-ils comportés ? Voici les notes des hommes de Cúper :

Joel Kiassumbua 7/10

Excellent dans cette trêve, le dernier rampart congolais a offert une copie quasi-parfaite. L’on peut tout de même dire que c’était un après-midi tranquille pour lui, il n’a eu que peu d’arrêts à faire. Mais puisqu’il faut le noter, notre rédaction lui met un 7 bien mérité dans ce choc face aux Béninois.

Mukoko Amale 8/10

Il a enflammé le public par son engagement dans cette partie. Certains y sont allés plus loin, pour le comparer aux latéraux de grande classe, tels qu’Alexander Arnold, ou encore Dani Carvajal. Ce n’est pas du hasard, faut-il le dire. Dans son couloir, il s’est rendu le match facile. Ses replis défensifs étaient cruciaux, offensivement il était intouchable. Avec une passe décisive à la clé, Mukoko Amale nous a sorti une prestation à couper le souffle. Il a répondu aux attentes.

Christian Luyindama 6/10

Niveau engagement, le colosse de Galatasaray a baissé d’un cran, et ce n’est pas que dans ce match face au Bénin. Mais cela ne change en rien le niveau de détermination que Luyindama met dans chaque duel, il l’a bien démontré dans ce match. Quelques petits soucis dans les relances lui coûtent bien des points pour sa note, mais un 6 résume son match.

Chancel Mbemba 6,5/10

Cúper l’a fait retrouver son poste de prédilection, celui qu’il assume à Porto. Après avoir enchaîné des matchs comme milieu défensif en sélection, il a dû partager la charnière avec Luyindama. L’après-midi de ce dimanche n’était pas celui qui nous met Chancel Mbemba en tête d’affiche, mais l’ancien joueur de Newcastle n’a pas manqué d’y poser sa patte. Par moment, devant pour reprendre de la tête des corners, il a manqué d’efficacité. Mais cette efficacité, il l’a gardé pour contenir les assauts béninois en défense.

Arthur Masuaku 5/10

À Dar Es Salam jeudi, son vrai visage n’avait mis que quelques minutes à se faire dévoiler. Par contre en 90 minutes face au Bénin, Arthur Masuaku a montré des signes de faiblesses. Il n’est pas totalement passé à côté de son match, pour autant. Le latéral de West Ham a manqué de jus devant, mais s’est montré solide derrière.

Samuel Moutoussamy 4/10

Il s’est montré en dessous de sa forme habituelle. Pas de justesse technique à laquelle il nous a tant habitué. Avec moins de volume de jeu que d’habitude, Moutoussamy n’a pas pu faire parler son talent. Remplacé à la 63e minute par Kayembe, le joueur de Nantes n’était pas dans son grand jour.

Samuel Bastien 7/10

C’était l’une des attractions du jour. C’est un peu dire que certaines absences offensives n’ont pas été regrettées. En vrai numéro 10, Bastien a su se partager les rôles et les assumer. Une vrai tour de contrôle. Entre les passes réussies et la vision du jeu, le milieu du Standard n’a pas raté le coche. Tout n’était pas parfait dans sa prestation, certes, mais une chose est vraie, Bastien est l’un des protagonistes de la mainmise de la RDC sur ce match.

Yannick Bolasie 7/10

Deux surprises : la première, sa titularisation; la seconde, sa prestation. Quand il part en slalom, on a tous souvent deviné la suite : il va perdre la balle. Mais face au Bénin, on est bien surpris, mais pas tant que ça. Cette fois, efficace dans ses dribbles, Bolasie a su mettre sa technique au service du collectif. Ça a marché pour lui, et pour l’équipe. Il a été aperçu quelques fois en défense, en soutien de Masuaku. Un match excellent, à ovationner.

Gael Kakuta 6/10

La maladresse a de nouveau fait de lui sa proie. Son efficacité à Dar Es Salam n’a pas pu traverser les frontières. Gael Kakuta a joué, tout simplement. Pas de prise de responsabilité qu’il a souvent si bien incarné. En dépit de tout cela, le talent de Kakuta n’a pas été refroidi par l’agressivité béninoise. Le numéro 10 de Lens a servi dans la gestion du milieu et dans la conversation. Visiblement conscient de ne pas être au meilleur de ses capacités, il s’est contenté de se limiter aux consignes du schéma tactique.

Ben Malango 8/10

Il est en forme et il l’a bien fait comprendre. Sa puissance insolente a rendu ses adversaires fébriles. Il suffit d’un ballon dans les airs pour qu’on ne voit plus que lui. Après avoir provoqué le penalty qui a amené l’ouverture du score, Ben Malango s’est chargé de tuer les espoirs béninois. Il inscrit le but qui leur fait mal, le second. Avec cette réalisation, Big Ben s’adjuge un 8 dans nos notes.

Dieumerci Mbokani 9/10

Avec une supériorité hors normes dans les duels, le capitaine de l’équipe s’est baladé sur la pelouse du Stade des Martyrs. Il a mis ses adversaires aux abois. Il a fait preuve d’une générosité incroyable. Au services des autres en attaque tout comme en défense, Dieumerci était omniprésent. Il s’est régalé à se jouer des Béninois, qui devant lui ne pouvaient faire le poids. Épuisé en toute fin de partie, il a été obligé de céder sa place à Muleka. Pour l’ensemble de son œuvre, l’avant-centre de 35 ans mérite son 9/10.

Hector Cúper 8/10

Les Léopards ont réussi leur match, c’est notamment grâce au coaching d’Héctor Cúper à qui on colle un 8/10 comme note. Le sélectionneur pragmatique a su redonner une certaine identité au style de jeu congolais. Visiblement attiré par la victoire avant toute chose, le technicien argentin a déjà réussi à imposer sa patte.

Après cette aventure réussie, la RDC a la tête tournée vers décembre, où elle a rendez-vous avec l’histoire. Les probabilités font état d’un adversaire colossal qui se dressera devant les Léopards dans les barrages, mais avec l’engagement dont ils ont fait preuve, les signaux sont au vert pour Mbokani et sa bande.

Written by

257   Posts

Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo
View All Posts
Follow Me :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :