RDC

Quel attaquant contre la Tanzanie ?

Exemptés des groupes périlleux dans ces éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, les Léopards sont appelés faire forte impression dès ce jeudi 2 septembre à Lubumbashi, tant dans leur prestation que sur le marquoir. Un marquoir qui ne devrait pas rester vierge, s’il faut s’assurer une bonne entame de cette aventure menant au Qatar. Les portes du Qatar ne s’ouvriront que si les hommes de Cúper trouvent le chemin des filets. Ces hommes, ces attaquants, qui ne devraient pas être tous alignés d’entrée de jeu, logiquement. Quelle ligne d’attaque dans le 11 de départ ?

Le manque d’efficacité, un aspect qui ne pouvait passer inaperçu lors des récentes contre-performances de nos fauves. Si l’on reprochait à la défense Congolaise une certaine passivité, devant, en attaque, il n’y avait pas non plus rien à mettre sous la dent. Appelés à rectifier le tire, les Léopards affichent déjà grand leurs ambitions pour les prochaines échéances, en commençant par la réception des Taifas Stars ce jeudi au stade TP Mazembe. Une détermination qu’on ne pouvait pas ne pas sentir dans les mots du capitaine de la sélection « Nous sommes arrivés un peu tard ici à Lubumbashi. C’était un peu compliqué de nous préparer. Mais aujourd’hui, nous sommes là et nous sommes prêts. Nous sommes prêts à relever le défi de la qualification pour le Mondial. Et on sera là demain avec toutes nos armes », déclarait Marcel Tisserand lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match.

Si Bakambu, Mbokani, Bolingi, Assombalonga, ou encore Malango n’ont pas pu passer devant le micro pour rassurer les supporters comme l’a fait leur capitaine, ces derniers sont très attendus sur le terrain pour marier l’espoir à la concrétisation d’une bonne performance. Tous appelés pour cet événement à Kamalondo, les avant-centres congolais ont foulé le sol lushoi. Cependant, le schéma tactique de Hector Cúper va déterminer si la titularisation de certains serait hypothétique, ou pas. Un 4-4-2 avec Bakambu et Mbokani devant ? Une titularisation de Malango aux côtés de deux ailiers dans un 4-3-3 classique ? Wait and see…

Pourquoi croire en eux

Bakambu : L’objet de la folle rumeur du dernier jour du mercato estival en Europe, l’envoyant au FC Barcelone, reste l’une des plus grandes attractions de la sélection nationale, autant qu’il l’est de tout le championnat chinois. L’homme aux 55 buts en 81 matchs toutes compétitions confondues avec le Beijing Guoan a été décisif à 5 reprises cette saison en Chinese Super League en 13 rencontres. Bien que pas régulier, Bakambu n’a pas perdu son instinct de buteur.

Mbokani : C’est le retour tant attendu par tout un peuple. Du haut de ses 35 ans, le soulier d’Eben a toujours aussi faim des buts et continue de faire trembler des filets. Avant de rejoindre le club koweïtien Kuwait SC cette saison, Bezua a gratifié les belges d’Antwerp de son génie pendant trois belles années, club dans lequel il a inscrit 42 buts en 81 matchs. Absent des derniers rassemblements des Léopards, l’ancien goleador du Standard de Liège fait son come-back pour mener ses compatriotes dans ces éliminatoires du Mondial.

Bolingi : Chez les Léopards, le meilleur danseur de Fimbu n’a jamais semblé abdiquer. Toujours serein et confiant, Jonathan Bolingi Mpangi fait preuve de réalisme dans le championnat suisse qu’il a rejoint cette année, avec déjà 5 buts à son actif. L’ancien Corbeau est l’un des pions sur qui Cúper pourrait miser dans ces éliminatoires de la Coupe du Monde, son opportunisme dans les surfaces adverses a souvent fait la différence.

Assombalonga : A Middlesbrough FC la saison passée, Britt plaçait la barre haut. L’ensemble de son oeuvre dans le club britannique entre 2017 et 2021, nonobstant les blessures, a été une réussite. Une réussite qui se traduit par des chiffres importants, alors qu’il n’a toujours pas été titulaire : 47 buts. Prennant la direction du championnat turc cette saison, en posant des valises à Adana Demirspor, celui qui a souvent été sous côté présente un profil tant attirant qu’intéressant, pour les clubs le draguant dans le vieux continent, mais aussi et surtout, pour la sélection. Auteur d’un but sous les couleurs nationales, Britt pourrait, pourquoi pas, marquer un deuxième dans cette aventure, si Cúper lui donnait sa chance. Britt, cette fois, ça sent la bonne !

Malango : Big Ben ! Corbeau longtemps, Aigle Vert un temps, Lion de l’Emirat maintenant. Malango rime avec efficacité. 58 buts avec Mazembe, 35 avec le Raja, et maintenant, du côté de Sharjah SC, tous les regards sont sur lui, mais aussi, les espoirs. L’unique buteur de la dernière rencontre amicale des Léopards soldée par un nul (1-1) n’a pas été appelé au départ pour ce rassemblement dans la ville minière, mais il a été logiquement rappelé en renfort, le fruit de ses efforts. Ben est un léopard qui ne cache jamais ses griffes, sa prochaine proie s’appelle peut-être la Tanzanie.

Absente de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, la République Démocratique du Congo s’est tournée vers son bel objectif, la Coupe du Monde 2022. Une victoire ce jeudi au temple des Badiangwena sera décisive dans le classement du groupe, mais aussi pour le mental et la confiance. Pas le temps de faire des calculs, les Léopards sont maîtres de leur destin.

Written by

257   Posts

Journaliste ▶️Twitter : @EmeryKabongoM ▶️Facebook : @EmKabongo ▶️Instagram : @emery_kabongo
View All Posts
Follow Me :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :