RDC

Tanzanie et Bénin : Les prochaines cibles !

Les éliminatoires de la Coupe du monde commencent cette semaine. La première phase de ses éliminatoires se termine en novembre 2021. La RDC aura le devoir d’être leader de son groupe pour accéder à la dernière phase.

Contrairement à 2018, la RDC est favorite de son groupe. Le premier obstacle s’appelle la Tanzanie qu’il faudra tenter de battre à Lubumbashi.

Hector Cuper et son staff technique le savent, une défaite est inenvisageable pour bien débuter la campagne. Pour ce fait, le sélectionneur du Congo compte sur un groupe d’expérience qui jouent ensemble depuis 2017.

L’objectif est de faire mieux que lors de la campagne pour le mondial 2018. Il faudra donc corriger les erreurs et nous appuyer sur nos forces. La RDC a un statut à redorer et un élan à retrouver.

Plusieurs renforts sont attendus à Kinshasa afin de peaufiner l’ossature de la sélection nationale lors de la prochaine journée en octobre.

Selon nos informations d’autres nouveaux joueurs pourraient également arrivée pendant la campagne des éliminatoires.

La Tanzanie et le Benin pour commencer !

Une fois arrivée en terre congolaise, la sélection congolaise devra vite se mettre au travail car elle affronte la Tanzanie le 2 septembre à Lubumbashi (en attendant la fin des travaux au Stade des Martyrs la RDC jouera tous ces match à domicile Lubumbashi au Stade TP Mazembe).

La Tanzanie un adversaire à notre portée mais difficile à battre. Lors de la dernière confrontation entre la Tanzanie et le Congo ce sont nos voisins Tanzanie qui l’ont emporté. Cette ci plus d’excuse et surtout plus le droit à l’erreur. Des joueurs tel qu’Elia Meschack actuellement en grande forme en Suisse sont là pour renforcer le groupe déjà pétri de talent.

Malgré une très belle campagne pour les éliminatoires de la CAN, le Bénin n’est pas parvenu à se qualifié pour la plus prestigieuse des Coupes mais attention il faudra s’en méfié. Sans les craindre, il faudra faire preuve de réalisme à l’extérieur contrairement à 2018 face à la Tunisie. Les coéquipiers de Mounier sont bon dans l’impacte physique mais sont sans pression dans un rôle d’outsider.

Written by

88   Posts

View All Posts
Follow Me :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :