Un penalty, et c’est fini ! (résumé)

Victoire étriquée pour tirer les rideaux des éliminatoires de la CAN. Dans ce match sans grand enjeu, les Léopards n’avaient rien à gagner, sauf peut-être une petite dose d’honneur. Chose faite.


Après la défaite face au Gabon, Christian N’Sengi a revu sa copie pour affronter la Gambie, avec huit changements dans son 11 de départ. Sur le terrain, les résultats sont là : il y a du mieux dans le jeu, et pas qu’un peu. En effet, les Léopards ont pris du plaisir. Finalement, il n’y avait quasiment que ça à faire.

S’ils dominent ce match dans toutes les phases du jeu, les congolais ne vont tout de même pas se débarrasser de leur péché mignon : la maladresse. Une inefficacité traduite par des occasions franches loupées par Kazadi, Malango et Lilepo, qui formaient le trio d’attaque. Il a fallu un penalty en toute fin de la première période pour voir Kazadi tromper le portier adverse. Contrepied parfait, le joueur de Wydad marque par cette occasion son premier but en sélection (1-0, 45’).

Amenés par un Botaka visiblement en jambes qui a pris la place de Lilepo sorti sur blessure, les hommes de N’Sengi commencent la seconde période sur le rythme avec lequel ils ont fini la première. Le pressing est haut sur les pertes de balles, de la concentration derrière, mais surtout, du dynamisme en attaque. Il y a comme une envie de sauver l’honneur, ça saute aux yeux.

Si les congolais vont nourrir des regrets, ça ne sera forcément pas pour ce match là, qu’ils remportent (1-0) face aux gambiens. Le bilan de cette campagne est en dessous de la moyenne, à eux d’en tirer des leçons pour faire mieux lors des échéances à venir. Rendez-vous en juin pour les éliminatoires de la Coupe du Monde.


Emery Kabongo

Journaliste sportif, blogueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.