Focus : Pour sa première en Ligue 1, JSK fait rêver

Pour sa première participation dans l’élite du football congolais, la Jeunesse Sportive de Kinshasa (JSK) a l’intention de ne rien lâcher, eu égard à ce qu’elle arrive à proposer au public, amoureux du beau football et du spectacle de qualité.

En effet, cette équipe créée en 2010, dans la commune de Barumbu à Kinshasa, s’est forgée un chemin pour devenir un des clubs phares de la capitale mais aussi une référence au pays.

Promue en Ligue 1 cette saison après avoir terminé champion de la Ligue 2 dans la zone Est, l’équipe chère à Adonis Ngambani, se veut déjà une révélation conjointement avec le football club Blessing de Lualaba, l’autre promu qui avait bien démarré le championnat.

Le capitaine de JSK et celui de Mazembe, stade de martyrs

La JSK occupe actuellement la 4e place au classement provisoire du championnat national avec 13 points en 10 sorties, bilan qui égale celui du DCMP jusque-là. Ce qui est vu comme une suprise sur papier.

Par contre, sur la pelouse, ce club entraîné par Jean-Claude Makanda Nzola, surnommé « Mourinho« , fait preuve de détermination, de l’envie de mieux faire, de la rage de vaincre incroyable.

Portée par son buteur Jean Baleke, qui compte 6 buts à son actif comme Dark Kabangu du DCMP, les deux occupant la tête du classement des buteurs, la Jeunesse Sportive de Kinshasa reste sur une série d’invincibilité à Lubumbashi.

Célébration JSK, après le but contre Lubumbashi sport

Le nouveau locataire de la Vodacom Ligue 1, a battu les habitués du championnat à l’instar de Lubumbashi Sports (0-1) ,Don Bosco (0-2) et Dauphin noir (0-1). Ce, dans leurs fiefs respectivement à Lubumbashi et à Goma.

Et de tenir en échec Maniema Union (1-1) leader actuel du championnat, Bazano (1-1), RCK (1-1) et Rangers (1-1), impressionnant pour un club qui découvre d’entrée de jeu, le top du football national.

Par ailleurs, cette équipe ne s’est inclinée que devant les « géants » du championnat à savoir V. Club (0-2), Renaissance (2-3) et Mazembe (1-2), et cela souvent dans des contextes dûs au manque d’expérience.

JSK compte 11 buts marqués contre 11 encaissés en 10 matchs de cette édition du championnat qui est considérée comme la plus difficile de ces dix dernières années par les observateurs et analystes.

Passée par l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN), la JSK a également joué la Ligue 2, et s’était même qualifiée en finale de la coupe du Congo 2018, malheureusement perdue devant l’AS Nyuki à Kolwezi.

Lentement mais sûrement, ce club se crée une place dans le football congolais puisqu’il est porté par ses quelques cadres, des vieux briscards que sont, Ilonga Ilifo dit guerrier, ancien capitaine de V. Club, Salakiaku Matonda, ancien de Mazembe et DCMP, vainqueur du CHAN 2009, comme Ntela Kalema Tychique, le maître à jouer cette formation.

Cela étant, la JSK commence à faire rêver au regard des ses statistiques, et du jeu imprégné par Jean-Claude Makanda. Wait and see….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :