Voici 6 raisons de croire à la victoire de la RDC face à l’Angola

La sélection congolaise affronte les Palancas Negras de l’Angola ce samedi 14 novembre 2020 au stade des martyrs de la Pentecôte.

Pour ce faire, notre rédaction vous présente ainsi les six raisons majeures de croire à la victoire de nos fauves, lors de cette rencontre qui s’avère hyper décisive pour notre équipe nationale.

1. La victoire du Gabon contre la Gambie (2-1) : En retard dans la course face à ses potentiels adversaires, les léopards savent que le Gabon tient la tête du groupe avec 7 points, grâce à sa victoire, jeudi dernier face à la Gambie (2-1), qui permet aux panthères d’être leader du groupe.

Pour cela, les léopards se sentent dans l’obligation de ne pas commettre un faux pas. Assoiffée de participer à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations avec le nouveau staff, l’équipe congolaise est dans « l’obligation » de gagner face à l’Angola pour conserver son avenir entre ses mains.

2. En perte de vitesse depuis 2018: La RDC n’a gagné que deux matchs depuis le 1er Janvier 2018, jusqu’à ce jour en passant par la CAN Égyptienne 2019. C’est une des raisons qui motivent les protégés de Christian Nsengi-Biembe de multipler les efforts pour nécessairement gagner face à l’Angola.

3. Les critiques et le manque de confiance : L’équipe nationale ne rassure plus depuis peu. Les congolais ont été victimes des critiques farouches de la part des leurs supporters, eu égard aux prestations des joueurs congolais qui convaincs dans leurs équipes. À l’image de Chanel Mbemba, Christian Luyindama, Bakambu etc… Qui sont des cadres incontestés dans leurs équipes respectives, mais ne font pas la même copie en équipe nationale.

4. Le manque du public dans le stade : Longtemps assommés et condamnés à tort ou à raison, les léopards ont fait preuve de manque de confiance au stade des martyrs avec les supporters… À en croire certains observateurs et analystes, la présence des supporters au stade depuis la débâcle contre la Tunisie (2-2), lors des éliminatoires coupe du monde 2018, qui a privée à la RDC le mondial. Les joueurs ne s’expriment pas bien à Kinshasa avec les supporters pour cause de pression…. (Peut-être)

Tout porte à croire ainsi que sans les supporters, la RDC peut se défaire de sa pression psychologique qui hante l’esprit des certains joueurs, se sentant par ailleurs dans l’obligation de réussir.

5. La présence du président de la république dans le stade : En effet, la dernière fois que le chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi, était au stade, c’était face au Liberia lors des qualifications de la CAN 2019, la RDC s’était imposée(1-0).

Les signes montrent que la RDC se sent des fois, obliger de gagner quand le numéro un du pays se tient à la tribune d’honneur… Une motivation de plus d’après certains commun des mortels.

6. Le fait que l’Angola soit diminué : Déjà une équipe amoindrie et peu convaincante avec ses cadres. Au vue des résultats de ses dernières prestations, l’équipe angolaise sera privée de ses quelques cadres notamment le capitaine Bastos de la Lazio testé positif au Covid-19, et la RDC peut en profiter pour gagner face à son voisin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :