Le secteur offensif reste l’un des grands chantiers de Christian N’sengi, pour la double confrontation face à l’Angola. Parmi les pierres pour bâtir son édifice, se trouve désormais Yannick Bolasie.

D’une part on compte des absences causées par des blessures, la nouvelle vague de Coronavirus et des raisons d’ordres administratifs, et d’autre part, des renforts inattendus. Ainsi, les surprises vont dans les deux sens.

Après Cédric Bakambu, c’est au tour de l’ailier d’Everton de prendre la direction de Kinshasa. Une deuxième surprise de ces regroupements. Arrivé jeudi dans la soirée, Bolasie a rejoint ses coéquipiers, reste à savoir s’il sera aligné d’entrée par N’Sengi.

Peut-il encore servir ?

Bien qu’écarté par Everton, Yannick Bolasie continue de travailler individuellement pour garder sa forme. En manque de temps de jeu, d’où un manque considérable rythme, certes, mais le TGV est physiquement apte et sa relance peut, pourquoi pas, passer par une performance face aux Palancas Negras. La balle est désormais dans les camps du sélectionneur.

By Emery Kabongo

Journaliste sportif, blogueur

One thought on “Bolasie, pour compléter une ligne d’attaque imprévue !”
  1. Mangue de temps de jeu mais tes en forme 💪⚽. Souvenez-vous de matchs de coupe d’Afrique ou on a enligné MBEMBA comme titulaire a son poste.

Laisser un commentaire