Stéphane Omeonga : Si on fait appel à moi pour la CAN ? Bien sûr que j’y vais !

Stéphane Omeonga, né le 27 mars 1996 à Rocourt (en Belgique) s’est exprimé à coeur ouvert sur ses ambitions mais également sur sa carrière. Le concerné ouvre clairement la porte à son pays d’origine.

Les débuts de Stéphane

Stéphane a débuté sa carrière au Standard de Liège ! Très tôt, il a signé à Anderlecht. Après toutes ces années chez les Mauves, le jeune joueur s’envole pour l’Italie, à Avellino. Après une bonne saison, il rejoint le Genoa.

À partir de là, il se fait prêter d’abord en Écosse, à Hibernian en début d’année 2019. Ensuite, il revient en Italie, un an après. Il est de nouveau prêté mais là c’est en Belgique au cercle Bruges. Pendant ce prêt, il reste très peu de temps dans son pays natal, puisqu’il est à nouveau prêté dans son ancien club en Écosse. À 24 ans, le jeune joueur a joué dans plusieurs clubs. «C’est le temps de trouver une stabilité» dit-il.

Les ambitions d’Omeonga

«Tous mes passages dans tous ces clubs étaient nécessaires». Grâce à ces passages, il a acquis de l’expérience à son jeune âge. «J’aime la Bundesliga, mon équipe préférée est Dortmund». Stéphane se voit dans de grands championnats comme l’Allemagne. Ayant joué avec les espoirs belges, il se voit jouer en équipe nationale de Belgique ou du Congo.

Et la sélection ?

Le jeune joueur a fait ses débuts sur le plan international en jeunes avec la Belgique. Après avoir disputé plusieurs matchs, Stéphane se demandait si le Congo le voulait. «Je n’ai jamais eu de contact avec la RDC». (Il a toutefois évoqué récemment l’approche de Youssouf Mulumbu)

La fédération devrait faire la démarche pour récupérer certains binationaux comme Stéphane. Pour le joueur, «La fédération peut attirer des joueurs, appeler ou envoyer un message : c’est déjà bien».

Il ajoute «Quand j’étais au Genoa, j’ai effectué une bonne saison et je me suis même dit que peut-être je méritais peut-être une présélection… mais au final non». En faisant du changement dans l’organisation ou dans d’autres choses, les binationaux peuvent accepter de venir jouer pour les Léopards. «Ces gestes simples peuvent ramener ces joueurs». Mais pour cela il faut mériter cette place rajoute-t-il.

Le nouveau staff de Christian Nsengi, très récemment le coach adjoint Christopher Oualembo a contacté le bureau d’agent du joueur de Hibernian. Confiant, si la chance est avec lui, il serait fier de porter le maillot des Léopards pour la CAN 2021, et la remporter avec son pays. «Si on fait appel à moi pour la CAN ? Bien sûr que j’y vais.».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :