Interview

Riffi Mandanda sort du silence

Le portier congolais du Stade Rennais, Riffi Mandanda s’est confié sur ses ambitions mais également sur sa carrière ainsi que sur les Léopards.

LLF : Tout d’abord Riffi, comment vas-tu ? Physiquement et mentalement ?

RM : Je vais bien, je m’entretiens bien. Il y a un préparateur physique qui vient 3 fois par semaine à la maison pour des séances physiques. Et puis mentalement, ça va je suis à la maison confiné, je m’occupe comme je peux. Et j’essaie de prendre des nouvelles de tout le monde.

LLF : Comment se passe le confinement au sein du Stade Rennais ? (Programme sportif etc..)

RM : Le préparateur vient à domicile pour une séance de 2h, 3 fois par semaine. Il a un masque, les gants, il prend les précautions qu’il faut. Ensuite, il envoie le rapport au staff médical toutes les semaines.

LLF : Tu as récemment changé de club. Que retiens-tu de ton expérience à Boulogne ?

RM : Très bonne expérience en national. J’ai pu joué une saison durant laquelle on a joué la montée. J’ai fais une demi-saison où j’ai fais un gros début de saison. J’avais vraiment envie de trouver quelque chose de plus enrichissant pour moi et un niveau plus haut avec des meilleures structures. Même Boulogne avait de très bonne structure, j’avais envie de retrouver le milieu professionnel.

LLF : Quelle a été ta motivation première pour signer au Stade Rennais ?

RM : Rennes c’est quand même un très grand club, troisième du championnat avec des structures incroyables. Pour moi, c’était une chance incroyable de m’engager avec Rennes.

LLF : Peux-tu nous parler de la hiérarchie entre les différents gardiens du club ?

RM : La hiérarchie est Édouard MENDY numéro 1, Romain SALIN numéro 2, moi numéro 3 et Pépé BONNET en numéro 4. J’ai été amené pour suppléer le numéro 2 et 4. Romain a 36 ans et Pépé a 17 ans donc je suis le juste milieu des deux.

LLF : Quels sont tes objectifs à Rennes ?

RM : Mon objectif dans un premier temps est de prolonger car j’ai seulement un contrat de 5 mois. Donc mon souhait est de prolonger parce que Rennes est un gros club avec de grandes ambitions.

LLF : Concrètement Riffi, as-tu déjà été approché par la sélection de la RDC ? Si tel est le cas, as-tu pu échanger avec le nouveau staff ?

RM : Concernant la sélection, je n’ai jamais eu de sélectionneur au téléphone. Lors de la dernière sélection, j’ai eu Christopher Oualembo au téléphone pour me dire que j’allais être sélectionné. J’ai bien reçu la convocation au club, j’ai également vu la liste sur Leopard Leader Foot. Mais une semaine après, la liste avait changé, mon nom avait disparu. Personne ne m’a appelé pour me donner des explications, j’ai dû faire la démarche de mon côté. La raison que l’on m’a donné est que l’administration ne sera pas là à Kinshasa lors de mon arrivée donc je ne peux pas être sélectionnable au vu des papiers concernant la nationalité. Pour pouvoir jouer pour le Congo, cela s’annonce compliqué. Mais apparemment, il y avait d’autres joueurs qui n’avaient pas forcément la nationalité qui sont venus et qui ont pu jouer. Honnêtement, je n’ai pas trop compris.

LLF : Que penses-tu du niveau des gardiens en RDC ?

RM : La chance que l’on a déjà c’est qu’il y a beaucoup de gardiens de qualité notamment Joël ou Parfait.

LLF : Tu as pendant un certain temps été l’un des seuls gardiens congolais à jouer régulièrement en club. Es-tu frustré de ne pas avoir été appelé en sélection ? Comprends-tu les raisons qui ont poussé le staff à ne pas te sélectionner ?

RM : Beaucoup pensent que je n’ai pas envie d’aller en sélection ou que je la refuse alors que pas du tout. Si je n’ai pas encore mis un pied en sélection, cela ne vient pas de moi. Tout en sachant qu’à un moment donné, j’étais l’un des seuls gardiens à jouer et titulaire en club même si c’était en National. Je pensais sincèrement que j’aurais fait partie d’au moins une liste, mais non je ne sais pas pourquoi. Même si c’était en National, de mon point de vue, je pense qu’il est préférable d’avoir quelqu’un qui joue titulaire en 3e division que quelqu’un qui ne joue pas. En plus, il ne faut pas oublier j’ai joué 3 saisons en Ligue 2. Jusqu’aujourd’hui, je n’ai pas compris leur choix. Mais bon, c’est le football ! Je prends mon mal en patience.

LLF : Échanges-tu au sujet de la sélection avec tes frères ?

RM : Oui bien sûr, on parle beaucoup de la sélection, notamment on a surtout beaucoup échangé quand j’ai été sélectionné pendant une semaine (rire). Over et Parfait ont eu la chance de pouvoir y aller donc on en a beaucoup discuté. Maintenant, j’attends mon tour.

LLF : Parfait, Riffi et Over en sélection un jour ensemble, tu y crois ?

RM : Être en équipe nationale avec mes frères serait quelque chose d’extraordinaire. Rien est impossible dans le football donc pourquoi pas (rires) !

LLF : As-tu un message pour toutes les personnes qui te suivent et te soutiennent ?

RM : Il y a beaucoup de personnes qui me soutiennent que ce soit en France ou au Congo. Certains ne m’ont jamais vu jouer mais je reçois beaucoup de messages et je tiens à les en remercier.

LLF : Un message pour le peuple congolais en particulier ?

RM : Je leur souhaite beaucoup de courage dans ce moment qui est difficile pour tout le monde, en Afrique et en Europe. Donc une grosse pensée pour tous les Congolais à travers le monde.

LLF : Merci beaucoup Riffi et puis félicitations pour la qualif en Champions League.

RM : Merci à vous ! Et puis, oui merci c’est gentil (rires).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :