Interview jeunes

Charles Pickel : « Très rattaché à ma double culture! »

Ce nom vous est peut-être inconnu. Charles Pickel est un international espoir suisse évoluant à Grenoble. Charles est née d’un père suisse et d’une mère congolaise. Il s’est exprimé sur sa situation en club et sur sa position internationale.

Bonjour Charles peux-tu nous parlé de ton parcours ?

J’ai effectué toute ma formation de juniors au FC Bâle. En 2016, j’ai remporté le championnat de la Superleague (D1 Suisse) avec l’équipe première. Ensuite j’ai joué dans plusieurs équipes du championnat suisse Grasshoppers Zürich, Neuchâtel Xamax et Schaffhouse. J’évolue désormais depuis ce début de saison en France dans le club GF38 (Grenoble).

À quel poste te sens-tu le plus à l’aise ?

Je me sens à l’aise dans tous les postes du milieu de terrain axial offensif ou défensif.

Quels sont selon toi t’es qualités ?

Je pense avoir plusieurs qualités: la technique, l’agressivité, l’endurance, je suis un joueur « box to box“ je suis généreux dans l’éffort et aime le combat physique.

Quels sont tes objetifs sur le long terme ?

Je pense avoir une grande marge de progression et j’ai soif de m’améliorer après chaque match. Mes objectifs sont de gagner en régularité et jouer tous les matchs en Ligue 2 en espérant être encore plus décisif.
J’aimerais dans le futur découvrir un des grands championnats européens et gagner bien sûr le plus de titres possibles.

Que penses-tu de l’équipe nationale de la RDC ?

Je pense que l’équipe nationale du Congo est une équipe composée de joueurs de qualité. Les prestations lors de la dernière Can ont prouvé que le Congo est une grande nation de football et mérite à mon avis d’être comptée parmi les grandes équipes du continent Africain.

Ouvres-tu la porte de l’équipe nationale à ton deuxième pays ?

J’ai eu la chance d’évoluer et d’être sélectionné dans toutes les équipes de jeunes en sélection nationale Suisse. Ce serait d’autant plus pour moi, un grand plaisir et un véritable honneur de peut-être représenter l’équipe nationale du pays d’origine de ma mère, je ne ferme aucune porte étant très attaché à ma double culture.

Que peut-on te souhaiter pour la fin de la saison ?

Le plus important est de me souhaiter une bonne santé et de m’épanouir dans mon club.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :