Si l’année 2016 était prolifique pour l’attaquant congolais Cédrick Bakambu, avec 27 réalisations en 62 apparitions toutes compétitions confondues, l’année 2018 est bien plus meilleure que toutes les années du buteur congolais de Beijing Guoan en terme de performance.

En effet, le natif de Vitry-sur-Seine (France) fait la meilleure année civile de sa carrière de footballeur, en marquant 33 buts en une seule année pour 48 matches joués. L’ancien star du Villareal a débuté l’année en terre espagnol, où il a livré 15 matches en Liga pour marquer 9 buts avant d’enchaîner avec 3 buts en 5 matches en ligue Europa et un doublé en un match en Copa.

Son transfert en Chine au Beijing Guoan au mois de Mars dernier, a fait coulé beaucoup d’encre et de salive aux yeux du monde sportif congolais ainsi qu’international. Contrairement à tout ce qu’on pensait de lui, le joueur africain le plus cher (74 millions) de l’histoire déjoue les pronostics et confond les langues qui l’enterrait.

En 23 matchs joués, C. Bakambu est à ses 19 buts dont 16 en championnat pour 20 matchs joués, et 3 en coupe en 3 apparitions. Le surnommé «Bakagoal» est loin d’être stopper, car à chaque match, il marque soit un but, soit un doublé et ce, à deux mois de fin d’année.

De retour en sélection nationale congolaise après quelques mois d’absence, le joueur de 27 ans va donc essayer de marquer son premier but en équipe nationale en 2018.