L’équipe de Léopard Leader Foot est allée à la rencontre de Stéphane Oméonga, le jeune médian originaire de la RDC et actif cette saison dans le groupe des Espoirs de René Peeters. Découvrez un extrait de cette interview réalisée avant le début du championnat U21 Pro League.

Comment s’est passé le changement entre le Standard et Anderlecht ?

« J’étais arrivé à la fin de mon contrat jeune au Standard et je voulais changer d’air, acquérir de l’expérience ailleurs! Je venais d’être diplômé de mes secondaires, du coup, j’ai pu me concentrer à 100% sur le foot. Et ça m’a permis de mûrir au niveau footballistique et même sur le plan personnel car j’ai dû emménager seul à Bruxelles. J’ai toujours vécu à Liège avec mes parents. J’étais livré à moi-même et je pense que ça m’a beaucoup aidé à grandir! Ensuite, Anderlecht m’intéressait beaucoup, dans la perspective de jouer l’UEFA Youth League, durant laquelle j’ai pu disputer des matchs de qualité contre des équipes comme Barcelone, Arsenal, Dortmund. On a d’ailleurs été jusqu’en demi-finale ou on a été éliminé par le Shakhtar.

Quelle est ta position actuellement au sein d’Anderlecht ?

« Je suis actuellement dans le noyau réserve où j’ai fini la saison dernière titulaire. A l’heure actuelle, le championnat n’a pas encore commencé et nous avons changé d’entraîneur. Du coup, la concurrence est rude pour gagner sa place. Mais au vu des matchs de préparation, je pense pouvoir prétendre à une place de titulaire. J’ai commencé la saison avec les pros où j’ai eu la chance de faire des matchs de préparation avec eux. Mon objectif est d’intégrer les pros définitivement, le plus rapidement possible. J’y travaille donc et je ferai de mon mieux pour briller en équipe espoir pour pouvoir monter »

Ces objectifs sont-ils réalisables dès cette saison, selon toi ?

« Intégrer le noyau, je pense que ce n’est pas impossible. Avec du travail et avec la foi, on peut faire de grandes choses. Maintenant, avoir du temps de jeu en D1 avec le Sporting d’Anderlecht c’est très difficile. Surtout quand on sait que je joue au poste du soulier d’or, Denis Praet, de Youri Tielemans ou de Steven Defour. Maintenant, mon contrat n’est pas long et n’exclut pas un prêt. Mon objectif reste Anderlecht mais si ça ne va pas ici, ça ira sûrement ailleurs. »

As-tu déjà pensé à l’équipe de la RDC ? As-tu déjà été contacté ?

« Bien sûr, comme beaucoup de jeunes Belgo-congolais, j’ai déjà pensé à l’équipe de la RDC. Et de plus en plus, ces derniers temps avec le « nouveau visage » que la dernière CAN nous a donnée! Par contre, je n’ai jamais été contacté. On parle beaucoup avec Fabrice Nsakala et il m’a déjà raconté son expérience il en était très content! On en avait déjà parlé avec Chancel quand il était là, il m’a incité à jouer pour le pays.

Si demain ton téléphone sonne et que tu es appelé pour jouer avec l’équipe de la RDC quelle serait ta réaction ?

« Je serais très content, ma famille aussi et j’aurais une motivation supplémentaire en entrant sur le terrain d’entraînement! On m’a souvent dit que jouer devant les supporters d’un club c’est grandiose mais devant les supporters d’une nation c’est magique. Ca serait un rêve de pouvoir jouer pour le pays un jour! «